Bakkies Botha : « Si j’entends un “allez Toulon », j’ai envie de mettre le maillot et de casser des trucs »

Bakkies Botha : « Si j’entends un “allez Toulon », j’ai envie de mettre le maillot et de casser des trucs »

15 mai 2023 - 22:28

23 Commentaires

Publicité

L’ancien deuxième ligne emblématique du Rugby Club Toulonnais, Bakkies Botha s’est longuement confié dans les colonnes du journal régional Var-matin pour évoquer son passage au RCT.

Il affirme avoir totalement changé de vie et travailler dans le secteur bovin.

Cependant, il indique avoir toujours envie de mettre le maillot du RCT, de temps en temps. Extrait:

« Aujourd’hui, je bosse dans le secteur bovin. Sans public, sans bruit, juste avec le calme des animaux. Je ne peux pas me permettre d’avoir des supporters qui me crient dessus, car si j’entends un “allez Toulon », ça me met la chair de poule, j’ai envie de mettre le maillot et de casser des trucs. »

Il confirme avoir été agacé par les critiques faites par certains observateurs qui estimaient que les stars du RCT étaient simplement des mercenaires. Extrait:

« Je voulais prouver, à chaque fois que je mettais les crampons, que je n’étais pas venu pour l’argent. Je venais à Toulon pour gagner le respect des supporters et de mes coéquipiers. Des mecs comme Wilkinson, Hayman, Sheridan, Giteau, Mitchell, Halfpenny, Contepomi, Michalak, Ali Williams, je les considérais comme des ennemis depuis des années, et d’un coup je me suis retrouvé sous le même maillot. Alors je voulais qu’ils se disent “ok, Bakkies ne triche jamais”. J’ai entendu “pré retraite”, “dernières saisons au soleil” ou que le RCT était une “maison de retraite”, mais on a su donner tort à ces détracteurs. Moi, j’aurais pu donner ma vie pour respecter ce maillot. »

Avant de venir à Toulon, il s’était renseigné sur le club Varois. Il explique. Extrait:

« Je savais que c’était un club historique, en difficulté sportivement, mais qui avait su recruter George Gregan en Pro D2. Victor Matfield également, mais il n’a joué que six mois (rires). De l’extérieur, Toulon ressemblait à une grande kermesse. Comme si les mecs venaient pour prendre du plaisir, pas pour jouer au rugby. Mais quand j’ai commencé à me renseigner sur l’histoire de ce club, j’ai compris que le RCT était taillé pour moi. Avec sa culture des avants méchants, d’un rugby physique, brutal… Si tu ajoutes une belle météo, tu te dis qu’on avait plus de chance que les joueurs de Clermont (rires). Enfin, les supporters avaient l’air complètement enragés, avec le Pilou Pilou – que je connais toujours d’ailleurs. Tout était réuni pour que j’accepte de terminer les quelques années qu’il me restait à Toulon. »

Il explique pourquoi il a quitté son club de toujours, les Bulls, pour rejoindre Toulon. Extrait:

« Je voulais changer de vie et découvrir le Top 14, que je regardais tout le temps à la télé. Je rêvais chaque nuit de jouer sous la pluie, dans la boue, en plein hiver à Agen, Bordeaux. Y penser me donnait des frissons. Alors quand Toulon m’a contacté, je n’ai pas hésité. Finalement, ça a été une deuxième jeunesse.

En partant des Bulls, je croyais que j’étais vieux. Mais en arrivant à Toulon, j’ai vu un mec comme Simon Shaw qui avait six ans de plus que moi, et qui mettait les crampons tous les matins. Il faut dire que le jeu proposé en Top 14 est plus lent, mais putain, ça tape! C’était incroyable. Le rugby français m’allait comme un gant. Ici, les mecs aiment le contact. Parfois, tu brises l’os d’un adversaire, parfois un adversaire te brise un os… Putain, c’est ça le rugby quoi (rires)! »

Pour conclure, Bakkies Botha explique ce qu’il retient de son aventure avec Toulon. Extrait:

« Mayol, le RCT, les supporters, les matchs sous des seaux d’eau à Agen, durant lesquel tu te fais casser la main, mais où tu as brisé une épaule. J’ai aimé ce jeu. Pouvoir terminer à Toulon, c’était un rêve. Et aujourd’hui, mes amis ne me parlent jamais des Springboks ou des Bulls, mais du RCT. C’est LE sujet, et là d’où j’ai ramené mes plus belles histoires. Toulon, c’était la cerise sur le gâteau. Tu ne peux pas mieux terminer ta carrière. »

Publicité

23 Commentaires

  1. Publicité

  2. Yak_Faucon 15 mai 2023 à 22h43- Répondre

    Seigneur

    J'aime 35
    J'aime pas 4
  3. FRiER henri 15 mai 2023 à 22h43- Répondre

    Lui c est un bon un vrai « toulonnais  » dans l esprit. Gloire à lui.

    J'aime 35
    J'aime pas 3
  4. Adoneros 15 mai 2023 à 22h45- Répondre

    Ça m’a ému…

    J'aime 50
    J'aime pas 2
  5. Moco2 15 mai 2023 à 22h50- Répondre

    Dommage que Skelton était jeune, il aurait fait un drôle de boucan en tombant, le colosse Rochelais,

    J'aime 14
    J'aime pas 6
    • Maxmargcoco 16 mai 2023 à 12h43- Répondre

      Tout à fait d’accord. Je pense que son sourire aurait été un peu moins figé….

  6. Dede83 15 mai 2023 à 22h59- Répondre

    Top !!!!
    Le bon vieux temps
    Merci Mourad !!!!!!!

    J'aime 30
    J'aime pas 5
  7. Calif83 15 mai 2023 à 23h00- Répondre

    C’est des joueur avec cette mentalité, de jouer pour gagner ,pour unclub ,un maillot,une histoire
    C’est ça qui nous manque

    J'aime 39
    J'aime pas 3
    • Fred83 15 mai 2023 à 23h02- Répondre

      Ce qui nous manque surtout par rapport a l’époque c’est un quota Jiff bien plus bas

      J'aime 8
      J'aime pas 7
  8. Danslaverte 15 mai 2023 à 23h02- Répondre

    Un seigneur

    J'aime 32
    J'aime pas 5
  9. Roman Mireille 15 mai 2023 à 23h21- Répondre

    Irremplaçable !!! Un monument !!! J’adore !!!

    J'aime 34
    J'aime pas 3
  10. PatCracker 15 mai 2023 à 23h38- Répondre

    Trop vrai !

    J'aime 18
    J'aime pas 3
  11. Barracuda 16 mai 2023 à 6h54- Répondre

    Voilà un guerrier de Toulon un fils de Toulon qui a tt compris c ets une légende mondiale un mec hors norme ,et qu’elle élégance quand tu l écoute il te rappel les valeurs du RCT combat combat combat et victoire surtout on a tendance à l’oubli au détriment de petits fours là je rejoins la causerie su RCT

    J'aime 14
    J'aime pas 4
  12. Eric 16 mai 2023 à 7h14- Répondre

    Le Toulonnais.
    Eric
    Pilou Pilou

    J'aime 5
    J'aime pas 4
  13. radon 16 mai 2023 à 7h35- Répondre

    tu es jeune, tu es derriere ton ecran, et quand tu seras tres vieux t’auras le privilege de pouvoir dire « j’ai vu ce mec jouer avec Toulon, putain quel dieu c’etait! »

    J'aime 10
    J'aime pas 1
  14. BakkiesTheBest 16 mai 2023 à 8h06- Répondre

    Je n’ai jamais autant été satisfait de mon pseudo 😀

    Ce mec est absolument unique, il est incroyable ! C’est hallucinant ! Vraiment hâte qu’il entre lui aussi rapidement dans le Hall of Fame. Un homme et un joueur hors norme ! Sud Africain plus Toulonnais que certains Toulonnais, à l’image de son collègue Joe et prédécesseur Éric Melville.. Bref la classe

    J'aime 15
    J'aime pas 1
  15. coco 16 mai 2023 à 8h50- Répondre

    tout simplement la fin d’une époque ,de vrai joueur dur au mal

    J'aime 6
    J'aime pas 1
  16. Christian83 16 mai 2023 à 9h11- Répondre

    Un mec hors normes, pouvant courir quand il le fallait, pousser, sauter, marquer un adversaire. Jouer avec la règle sans se faire prendre, un poison, un vrai 2 lignes.

    J'aime 8
    J'aime pas 2
  17. Sampiloupilou 16 mai 2023 à 9h59- Répondre

    Bakkies restera un Toulonnais hors paire, car ici notre club depuis qu’il existe donne une image que beaucoup d’autres clus aimeraient avoir, mais qu’ils ne peuvent pas avoir du fait que chez nous le rugby c’est un idéal et une étique qui est encrée dans notre histoire, et Bakkies est un de ces monuments avec beaucoup d’autres qui resteront gravés dans l’histoire de notre club On en a la preuve lorsque que tous ces joueurs venus d’un autre continent et qui ont découvert, un club, une ville, une mentalité, ferrure du rugby, et qui comme on nous surnomme « guerriers de la rade » ce n’est pas pour rien mais ce n’est que la vérité, car nous sommes des guerriers.

    J'aime 6
    J'aime pas 1
  18. Moco2 16 mai 2023 à 18h37- Répondre

    Y a pas des courageux anonymes qui veulent l’attraper dans une rue sombre ?

  19. Publicité