Boudjellal voit rouge

Boudjellal voit rouge

4 septembre 2011 - 15:30

Publicité

Frustré après la lourde défaite concédée par Toulon contre Clermont samedi, Mourad Boudjellal s’est fâché. Le président du RCT estime que l’annonce du départ de « PSA » n’est pas étrangère à cette déroute.
« Peut-être qu’aujourd’hui, le mal est fait. Peut-être qu’aujourd’hui, le discours de (Philippe) Saint-André ne porte plus comme il portait avant. » Le constat est signé Mourad Boudjellal. Quelques minutes après la déroute de son équipe sur sa pelouse de Mayol contre Clermont (0-17), le président toulonnais a tenté d’expliquer la faillite de ses joueurs devant la presse. Selon lui, le départ programmé et officialisé mardi du départ de son directeur sportif pour prendre la succession de Marc Lièvremont à la tête du XV de France a influé sur la performance de ses troupes. « Celui qui te dit : « Si tu ne te couches pas à dix heures, tu seras privé de dessert », si tu sais que demain il n’est plus là, tu t’en fous, tu te couches quand tu veux. On a vu ça à Bordeaux. » Le boss du RCT fait ici référence à la deuxième partie de saison cauchemardesque vécue par les Girondins en Ligue 1 lors de la saison 2009-10.
Laurent Blanc, alors entraîneur du club, était appelé à prendre le poste de sélectionneur des Bleus après la Coupe du monde en Afrique du Sud et sa formation avait alors dilapidé une avance de dix points en tête du championnat pour finalement terminer à la sixième place. Boudjellal avait lui senti dans les joueurs précédant la rencontre contre l’ASMCA qu’elle serait compliquée. « J’avais un mauvais pressentiment parce que des joueurs sont venus me voir en me disant qu’ils aimeraient avoir des nouvelles et que ça traînait un peu. Mais bon, ça traîne parce que ça traîne, on ne peut pas faire n’importe quoi. Je sentais donc que ce groupe était un peu perturbé. Bien sûr, ce n’est pas ça qui a fait la défaite. On a perdu un match, on n’a pas perdu la saison. On va voir si on est réactif. L’an passé, on a su, après des matchs de merde, faire des gros matchs. On va voir si cette année on en est capable. »
Une réaction sera donc attendue la semaine prochaine, même si le déplacement sur la pelouse de Jean-Dauger pour y affronter Bayonne ne sera pas une partie de plaisir pour les partenaires de Mathieu Bastareaud. Boudjellal continuera lui de prospecter dans les prochains jours afin de trouver la personne adéquate pour remplacer Saint-André. Après avoir essuyé les refus de Daniel Herrero et Tana Umaga, qu’il souhaitait associer à la tête de l’équipe, puis celui de Nick Mallett, en quête de repos après quatre années passées à la tête de la sélection italienne, le charismatique président de Toulon est conscient qu’il doit passer la vitesse supérieure. « La gangrène est dans le fruit. Aujourd’hui, le discours de Philippe porte peut-être moins. Ca veut dire quoi ? Ca veut dire qu’il va peut-être falloir accélérer le rythme. » Selon certaines sources, Boudjellal aurait décidé que la transition entre Saint-André et son successeur se ferait après le déplacement à Montpellier le 2 octobre à l’occasion de la deuxième journée du Top 14. Cela lui laisse quatre personnes pour trouver l’heureux élu.

Frustré après la lourde défaite concédée par Toulon contre Clermont samedi, Mourad Boudjellal s’est fâché. Le président du RCT estime que l’annonce du départ de « PSA » n’est pas étrangère à cette déroute.

« Peut-être qu’aujourd’hui, le mal est fait. Peut-être qu’aujourd’hui, le discours de (Philippe) Saint-André ne porte plus comme il portait avant. » Le constat est signé Mourad Boudjellal. Quelques minutes après la déroute de son équipe sur sa pelouse de Mayol contre Clermont (0-17), le président toulonnais a tenté d’expliquer la faillite de ses joueurs devant la presse. Selon lui, le départ programmé et officialisé mardi du départ de son directeur sportif pour prendre la succession de Marc Lièvremont à la tête du XV de France a influé sur la performance de ses troupes. « Celui qui te dit : « Si tu ne te couches pas à dix heures, tu seras privé de dessert », si tu sais que demain il n’est plus là, tu t’en fous, tu te couches quand tu veux. On a vu ça à Bordeaux. » Le boss du RCT fait ici référence à la deuxième partie de saison cauchemardesque vécue par les Girondins en Ligue 1 lors de la saison 2009-10.

Laurent Blanc, alors entraîneur du club, était appelé à prendre le poste de sélectionneur des Bleus après la Coupe du monde en Afrique du Sud et sa formation avait alors dilapidé une avance de dix points en tête du championnat pour finalement terminer à la sixième place. Boudjellal avait lui senti dans les joueurs précédant la rencontre contre l’ASMCA qu’elle serait compliquée. « J’avais un mauvais pressentiment parce que des joueurs sont venus me voir en me disant qu’ils aimeraient avoir des nouvelles et que ça traînait un peu. Mais bon, ça traîne parce que ça traîne, on ne peut pas faire n’importe quoi. Je sentais donc que ce groupe était un peu perturbé. Bien sûr, ce n’est pas ça qui a fait la défaite. On a perdu un match, on n’a pas perdu la saison. On va voir si on est réactif. L’an passé, on a su, après des matchs de merde, faire des gros matchs. On va voir si cette année on en est capable. »

Une réaction sera donc attendue la semaine prochaine, même si le déplacement sur la pelouse de Jean-Dauger pour y affronter Bayonne ne sera pas une partie de plaisir pour les partenaires de Mathieu Bastareaud. Boudjellal continuera lui de prospecter dans les prochains jours afin de trouver la personne adéquate pour remplacer Saint-André. Après avoir essuyé les refus de Daniel Herrero et Tana Umaga, qu’il souhaitait associer à la tête de l’équipe, puis celui de Nick Mallett, en quête de repos après quatre années passées à la tête de la sélection italienne, le charismatique président de Toulon est conscient qu’il doit passer la vitesse supérieure. « La gangrène est dans le fruit. Aujourd’hui, le discours de Philippe porte peut-être moins. Ca veut dire quoi ? Ca veut dire qu’il va peut-être falloir accélérer le rythme. » Selon certaines sources, Boudjellal aurait décidé que la transition entre Saint-André et son successeur se ferait après le déplacement à Montpellier le 2 octobre à l’occasion de la deuxième journée du Top 14. Cela lui laisse quatre personnes pour trouver l’heureux élu.

Source: rugby365.fr

Publicité

  1. CHITS83 4 septembre 2011 à 16h

    arretons tout et laisson les clef du camion a pierre et a olivier.

    faisons leur confiance de toute facon il peuvent pas faire moin que zero!!!!!!!!!!

  2. ipac83 4 septembre 2011 à 16h

    " Après avoir essuyé les refus de Daniel Herrero et Tana Umaga "

    J'ai raté une news concernant le refus de Tana ? -_-

  3. Winawin 4 septembre 2011 à 16h

    Encore le journaliste du Midchiotte qui raconte n'importe quoi… Ca ne sera pas la 2e journée du Top 14 à Bayonne… Et "Quatre… semaines" mieux que "quatre personnes"… Il a du arroser un peu trop le Fanny du RCT celui-là… 👿

  4. Bernie 83 4 septembre 2011 à 16h

    "Boudjellal aurait décidé que la transition entre Saint-André et son successeur se ferait après le déplacement à Montpellier le 2 octobre à l’occasion de la deuxième journée du Top 14. Cela lui laisse quatre personnes pour trouver l’heureux élu."

    Déplacement à Montp….2éme journée…????

    4 personnes pour trouver l'heureux élu….???

    P'tain j'vais me recoucher….!!!!

  5. Winawin 4 septembre 2011 à 16h

    Vrai IPAC : nous non plus n'etions pas au courant… ?

  6. Apas 4 septembre 2011 à 16h

    L'analyse du président, à la fois fine et sans concession comme d'habitude, porte d'emblée le fer dans la plaie. Je ne suis pas sûr que cette fois ce soit la bonne méthode de porter nos différends sur la place publique, même si cela est patent. Je pense que pour les prochaines rencontres, il faut l'UNION SACREE entre tous: les dirigeants, les entraîneurs et les supporters. Nous ne sommes qu'à la deuxième journée , que diantre!La confiance, le mental, plus en rugby que partout ailleurs, est un élément-clé de la réussite d'un collectif.

  7. jj83 4 septembre 2011 à 17h

    Je crois qu'il y a en ce moment beaucoup de non-dits , que pendant que nous amoureux de notre RCT nous attendons comme des c……s de voir notre équipe conquérante sur le terrain les énergies se dispersent , dans et autour de l'équipe . Ce n'est pas un tel ou un tel qui n'a pas été bon , c'est le collectif au sens large . Hier nous sommes partis de Mayol la tête basse , pas envie de parler , l'impression d'être pris pour des billes . Certains parlent de manque de collectif car trop de joueurs changent chaque saison , il y a une semaine nous avons eu une défense collective impeccable . Un joueur de haut niveau n'a pas besoin de plusieurs années pour rentrer dans un collectif , il doit en avoir l'envie . Aujourd'hui il ne nous reste plus qu'à espérer qu'ils sont adultes et qu'ils prennent leur responsabilité , sans ça on pourra mettre l'entraineur qu'on voudra , on en sera toujours au même point

  8. brunod'ollioule 4 septembre 2011 à 17h

    la seule chose dont on soit sûr dans son discours, psa ne sera plus là le 2 oct

    question : est-ce à dire qu'il connaît déjà son successeur?

  9. jmpa 4 septembre 2011 à 17h

    Je me répète .Qu'il parte tout de suite.D'ailleurs ses petites phrases du niveau :"QUAND T'AS ENTRAINE A TOULON TU PEUX ENTRAINER PARTOUT" 🙁 🙁 C'est le sabotage d'un ingrat qui signale aux futurs entraineurs qu'il ne faut pas venir.C'est dégeulasse.est ce qu'on lui dit nous "Et¨Phillippe quand t'as un resto sur la côte tu peux te gaver partout"Qu'il parte et qu'il se taise,le Goret parce qu'il ressemble à un cochon qui se goinfre sur notre compte.Alors qu'il dise merci pour tout et qu'il aille jouer au tennis ou au golf à Paris sous la pluie!!!!Quand à la fédé,elle ne nous empêchera pas de le reprendre ,le bouclier.

  10. Winawin 4 septembre 2011 à 17h

    Jmpa : il savonne la planche en précisant que Toulon n'est pas un club facile a gerer et a entraîner, suis d'accord. Par contre il l'a dit bien longtemps avant de savoir qu'il partait a Marcatraz, donc ne lui attribuons pas de notre coté la volonté de nuire au club sur ces paroles.

  11. C.claire 4 septembre 2011 à 18h

    "La gangrène est dans le fruit" Alors on coupe!… On coupe tout ce qui dépasse ou ce qui ne rapporte pas sur investissement immédiat. C'est la faute aux autres si on perd.

    ARGENT TROP CHER:

    "prends ton meilleur ami,fais-en un ennemi, je t'achète et je te vends

    vautre dans le coma du commun des mortels, mon pote,t'es comme un rat

    t'es commun,c'est mortel

    les vautour tournent autour toujours

    Paroles de Téléphone

  12. barberin 4 septembre 2011 à 18h

    Si Mourad a choisi le match de Montpellier pour se se séparer de PSA, c'est pour revenir avec la Galthouse et son scooter, qui c'est !!! et comme ça on leur laisse le Gorgonzola et les indemanités du jugement à venir. C'est un scénario qui m'irait bien.

  13. Ireland 4 septembre 2011 à 18h

    Et en avant pour les prétextes et les excuses. O point ou pas contre Clermont, peu importe, le problème c'est que tu perds surtout parce que t'enquilles pas au pied et que derrière , comme depuis longtemps, tu ne peux pas te rattrapper avec ton fond de jeu parce que çà joue pas. Mais çà c'est vrai contre Clermont hier comme c'était déjà vrai les saisons précédentes.

  14. Mayolais 4 septembre 2011 à 18h

    Il serait temps que l'on arrete de tout lui pardonner au Goret

  15. Winawin 4 septembre 2011 à 19h

    +100 Ireland

  16. garry38 4 septembre 2011 à 20h

    Est ce que quelqu'un s'est posé la question de savoir ce qui se serait passé si pendant les vingt premières minutes on avait été capable de scorer sur nos temps forts ? Si j'ai bien compté on vendange 2 bonnes occases d'essai et au moins 6 à 9 points de pénalité – Cerise sur le gâteau il me semble que l'essai clermontois part d'une touche où on perd le ballon sur notre lancer – Et je ne compte même pas tous les ballons perdus de la même manière sur des pénaltouche. Bref à la mi-temps on aurait dû tourner à 15-6 en notre faveur…ça c'est dans un monde parfait…oui mais voilà DUMORA s'est troué, on a défendu comme des portes de saloon…fait tomber un nombre incalculable de ballons, comme du temps de Robert DELAIGUE en pro D2, comme du temps de PEZ, FAUQUE en top 14…vous voulez la liste des matchs de merde où l'on gagne juste juste, où l'on perd en fin de partie (TARBES, CASTRES, DAX, BAYONNE..liste non exhaustive)et PSA n'était pas encore là, vous voulez la liste des valises qu'on a ramassées à l'extérieur sous l'ère TANA (PERPIGNAN, MONTAUBAN, MONTPELLIER..AGEN )- Alors stop c'est pas l'entraineur qui envoie des pizzas sur chaque touche, c'est pas l'entraineur qui a les pieds carrés en face des perches, c'est pas l'entraineur qui sur le terrain est incapable de donner les bonnes consignes en fonction du jeu de l'adversaire, des conditions météos, de l'arbitrage…STOP

  17. SainteMusse 4 septembre 2011 à 20h

    ok avec toi Ireland Pas de fond de jeu et tous les joueurs champion de la feinte de passe pas de transmission y compris les avants des percussions de Carlito à 2 à l'heure pas de leures en attaque comme les autres équipes du top 14 pas de puissance sur les mauls ( force et/ou manque de collectif) laisser se cramer le jeune Dumora jusqu'à la cendre, une defense qui mord au moindre crohet . Je crois me souvenir que le Goret ne passait jamais le ballon non plus . Pauvre de nous Je pense que l'entraineur des cadets de Six Fours a plus de discernement. Seul l'orgueil ( ou les couilles) peut nous sauver à Bayonne en oubliant tout le reste

    Allez Toulon

  18. Tomprice83 4 septembre 2011 à 20h

    Je suis absolument d'accord avec GARRY, Ne pas savoir faire un deux contre un d'école, manquez un lancer en touche ça arrive a toute les équipes, mais chez nous c'est CHRONIQUE surtout sur les penal'touches. Et dire qu'ils s'entrainent 2 fois par jour ! Mais les supporters ne peuvent donner leur avis puisque les entrainements sont toujours a huit clos. Heureusement qu'on a le résultat du travail fourni le jour du match !!!.

  19. JC des BULLS 4 septembre 2011 à 20h

    garry je crois que ça part même d'une penaltouche!

    On est incapable de scorer sur une touche à 5 métres. Pire on perd systématiquement le ballon sur ces touches! Comment veux tu gagner un match même petitement, quand tu loupes tes pénalités et tu perds le ballon sur les lancements dans les 22 adverse?

    Je le répéte il a manqué un capitaine pour passer les consignes et rassembler les troupes

  20. eric.7283 4 septembre 2011 à 22h

    et nos joueurs dans tous ça! se sont des pros ou pas? ils sont payé pour écouter leurs entraîneurs. ce n est pas leurs contrat qui est menacé,eux ils on un contrat et sont sûr d être payé.s est quoi ce merdier!! vous vous voyez aller voir votre patron pour lui dire:"monsieur j ai travaillé comme une merde car je suis tracassé par le départ de mon chef d équipe.je sais pas trop comment ça va se passer avec son remplaçant…" non mais c est un gag ce truc.ils doivent bouger leurs culs! sur l essais par exemple,smith essaie de plaquer,il tiens le gars aux jambes mais basta il fout quoi? il peut pas lui rentrer dans la gueule? et là c est pas PSA qui était sur le terrain à subir comme un con…

  21. cedric 4 septembre 2011 à 23h

    Garry 38 on perd un ballon sur notre lancer on recule de 20 m on se met a la faute et appres en jouant a la baballe ils nous plantent un superbe essai (un centre passe pour la enieme fois et le 15 a 19 ans pour son 1er match en topn 14 passe entre SMITH et LAPEYRE).

    Heureusemement c'etait les espoirs.Certains jouaient leur 1'match en top 14 et beaucoup avaient peu d'experience.

    lles joueurs doivent savoir que pour beaucoup aller au stade c'est un sacrifice.

    Meme pour un abonnement c'est plus d'un mois de salaire 650 E.

    Cela me rapelle l'an dernier toutes les excuses sont bonnes…et zut pour etre poli

    Mes voisins de stade viennent de NICE …………dur pour eux .

    MOURAD courage.

    Trouve nous rapidement un remplacement qui croit en nous.(on a plusieurs fois perdu à MAYOL mais avec les Honneurs pas comme cette fois.

    On a une ferrari conduite par ?

    Avec de tels joueurs comment perdre et surtout à MAYOL .

    Faites les ramasser les figues .Ils comprendrons la realite

    Pendant l'ere d'UMAGA je n'ai pas vu de pack avancer je l'ai meme svt vu reculer (ex BLAGNAC pour ceux qui etaient et qui s'en souviennent)

    Je suis abonne depuis plus de dix ans et chaques annees MOURAD nous afait rever depuis qu'il et là.

    TANA a fait produire le meilleur jeu au RCT .Que ceux qui etaient le disent haut et fort ,avec Tana on voyait du jeu meme si on perdait.(le match de PERPIGNAN en 2009 a ete enorme.

    Depuis ST ANDRE on s'embette tres svt au stade.

    Il veut un jeu solide ou on ne perd pas baucoup de points…un jeu a l'anglaise tres emmerdant.

    l'an dernier ,j'ai payer mon abonnement 650e soit 1/2 mois de salaire.je dois faire un choix pour mes passions.

    Soit un permis de peche, ou un permis de chasse mais le RCT ne me laisse pas la possibilite de choisir.

    je remercie les joueurs de leur pietre perdorma

  22. Melville 5 septembre 2011 à 01h

    @jc des bulls, c'est bien après une pénaltouche gagnée par un coup de pied de 8 mètres de Dumora…..tu me diras que c'est mieux que la pénaltouche ratée en seconde mi-temps ! Sur la touche, dont tout le monde connait le niveau actuel…Genevois au lieu d'assurer en lançant sur un premier bloc, envoie une pizza pour personne en fond d'alignement….

    Et c'est comme ça tout le match….Une HORREUR ! Où étaient les leaders ? Hein ???? Y'en a pas????

    Pour la première fois de ma vie, j'ai quitté Mayol avant la fin. Triste… 🙁

Comments are closed.