Castres se concentre sur Toulon

Castres se concentre sur Toulon

21 novembre 2011 - 18:25

Publicité

Battu par le Munster (24-27) pour sa première délocalisation à Ernest-Wallon, le Castres olympique peut pourtant puiser dans la défaite plusieurs raisons de positiver. Encourageant alors que se profile, ce week-end, un match crucial contre le RC Toulon. Le CO doit désormais gagner.
Quel goût les Castrais peuvent-ils bien avoir en bouche, deux jours après leur défaite contre le Munster ? L’amertume d’une crucifixion pleine de cruauté, après le gong, signée de l’infaillible O’Gara, ou la saveur suave d’une prestation enfin digne de ce que l’on est en droit d’attendre du CO ? Si le scénario pourrait laisser des traces, c’est assurément la deuxième option que les Castrais devront s’efforcer de mettre en avant. Car exception faite de l’aspect comptable, de nombreux critères poussaient, samedi soir après le match, à l’optimisme. De bon augure à l’heure de retrouver le Top 14.
Sur le plan comportemental tout d’abord, les Castrais ont retrouvé, via leurs deux rencontres européennes, un degré d’engagement suffisant pour espérer voir le ciel s’éclaircir rapidement. Un investissement très largement supérieur, en tout cas, à ce qu’ils avaient affiché il y a deux semaines lors de leur dernier match de Top 14, à Bordeaux. Rassurant. Sur le plan du jeu, le Castres olympique a aussi réconforté ses supporters. Enchaînant les temps de jeu sur libération rapide, les Tarnais ont inscrit deux essais en bout ligne, après avoir déséquilibré collectivement leurs adversaires. Encourageant.
Toulon : le tournant ?
Malgré cette flopée de satisfactions, nées paradoxalement dans la défaite, les Castrais sont déjà en bien mauvaise posture, dans cette poule 1 de H Cup qualifiée de « poule de la mort ». L’encadrement tarnais ne s’y trompe pas. « Pour l’Europe, on ne se fait pas beaucoup d’illusions. Désormais, le championnat devient la priorité », concédait Laurent Labit à l’issue du match. Un constat qui vient renforcer l’importance du match de samedi, contre Toulon. Distancés en H Cup, les Castrais se doivent de relever la tête en Top14, après la piètre prestation de Bordeaux. Ne serait-ce que pour rompre avec cette spirale négative (quatre défaites consécutives, toutes compétitions confondues) qui immisce, lentement, le doute dans les esprits castrais.

Battu par le Munster (24-27) pour sa première délocalisation à Ernest-Wallon, le Castres olympique peut pourtant puiser dans la défaite plusieurs raisons de positiver. Encourageant alors que se profile, ce week-end, un match crucial contre le RC Toulon. Le CO doit désormais gagner.

Quel goût les Castrais peuvent-ils bien avoir en bouche, deux jours après leur défaite contre le Munster ? L’amertume d’une crucifixion pleine de cruauté, après le gong, signée de l’infaillible O’Gara, ou la saveur suave d’une prestation enfin digne de ce que l’on est en droit d’attendre du CO ? Si le scénario pourrait laisser des traces, c’est assurément la deuxième option que les Castrais devront s’efforcer de mettre en avant. Car exception faite de l’aspect comptable, de nombreux critères poussaient, samedi soir après le match, à l’optimisme. De bon augure à l’heure de retrouver le Top 14.

Sur le plan comportemental tout d’abord, les Castrais ont retrouvé, via leurs deux rencontres européennes, un degré d’engagement suffisant pour espérer voir le ciel s’éclaircir rapidement. Un investissement très largement supérieur, en tout cas, à ce qu’ils avaient affiché il y a deux semaines lors de leur dernier match de Top 14, à Bordeaux. Rassurant. Sur le plan du jeu, le Castres olympique a aussi réconforté ses supporters. Enchaînant les temps de jeu sur libération rapide, les Tarnais ont inscrit deux essais en bout ligne, après avoir déséquilibré collectivement leurs adversaires. Encourageant.

Toulon : le tournant ?

Malgré cette flopée de satisfactions, nées paradoxalement dans la défaite, les Castrais sont déjà en bien mauvaise posture, dans cette poule 1 de H Cup qualifiée de « poule de la mort ». L’encadrement tarnais ne s’y trompe pas. « Pour l’Europe, on ne se fait pas beaucoup d’illusions. Désormais, le championnat devient la priorité », concédait Laurent Labit à l’issue du match. Un constat qui vient renforcer l’importance du match de samedi, contre Toulon. Distancés en H Cup, les Castrais se doivent de relever la tête en Top14, après la piètre prestation de Bordeaux. Ne serait-ce que pour rompre avec cette spirale négative (quatre défaites consécutives, toutes compétitions confondues) qui immisce, lentement, le doute dans les esprits castrais.

Source: rugbyrama.fr

Publicité

  1. Mimo83 21 novembre 2011 à 19h

    Et nous, on se concentre sur eux… Gros match en perspective ? ^^ 😈 ➡ :mrgreen:

  2. alainc 21 novembre 2011 à 20h

    On a intérêt d'améliorer notre défense sur les ballons portés et "gratter" à bon escient, le pack de Castres est un des plus puissant du Top 14 et spécialiste des touches et mauls. S'ils ont la malencontreuse idée de revoir la video du match RCT/LOU on a du soucis à se faire dans nos 22.

    Andreu étant blessé, on aura moins de pression sur l'aile ce qui est une bonne chose

  3. Mimo83 21 novembre 2011 à 20h

    D'accord avec toi, Alainc.

    Mais j'aime à croire que sur ce match, avec notre équipe "type", et avec certains joueurs frais (quoique cela peut également se retourner contre nous…), on peut réaliser sinon un exploit, une grosse performance, qui nous ferait basculer durablement dans les places de tête du classement ^^

    Ce sera un beau match, tous les ingrédients sont là…

    Vivement samedi quoi 😉 😀

  4. Mangi 21 novembre 2011 à 21h

    Faire attention aux faute car en face cest romain Teulet qui est vraiment bon au pied… Alors attention DISCIPLINE

    • Passionnercete 21 novembre 2011 à 21h

      Ben y'a ka mettre les maillots de Montpellier, ça lui rappèlera des souvenirs à Robokop! 😛 😀

  5. klint 21 novembre 2011 à 22h

    l'année dernière aussi on était dans la poule de la mort.

    On est sorti 1er de la poule de la mort.

    On a perdu contre un perpi en 1/2 teinte.

    Quand on joue le haut du tableau de top14, on doit jouer le haut de la Hcup

  6. RABOLIO 21 novembre 2011 à 23h

    Il va falloir se donner à fond devant, c'est un pack, rugueux qu'il nous faut, sinon on va éclater .

    Derrière on a ce qu'il faut, pour les enrhumer !

Comments are closed.