Catastrophe à Biarritz : Le Biarritz Olympique interdit de jouer en Pro D2 pour le moment !

Catastrophe à Biarritz : Le Biarritz Olympique interdit de jouer en Pro D2 pour le moment !

11 août 2022 - 23:41

14 Commentaires

Publicité

C’est devenu un véritable cirque : pas une semaine ne passe sans que le Biarritz Olympique ne fasse parler de lui en mal.

Ce jeudi, le journal régional Sud-Ouest nous informe que toutes les licences des joueurs de l’équipe professionnelle sont actuellement bloquées.

Selon le quotidien, l’Association du Biarritz Olympique doit de l’argent aux instances du rugby Français.

Par conséquent, la Ligue Nationale de Rugby a décidé de bloquer les licences des joueurs professionnels afin de faire bouger les choses et mettre la pression sur le club Basque.

Au total, l’Association du Biarritz Olympique doit 115 000 euros à la Fédération Française de Rugby.

Le 1er août dernier, le bureau directeur du BO a reçu un mail du pôle juridique de la Ligue Nationale de Rugby expliquant que les licences de la saison 2022 / 2023 avaient été bloquées en attendant que la situation se régularise.

Toutes les licences sont concernées : aussi bien celles des joueurs professionnels que celles des joueurs amateurs.

A moins de deux semaines de la reprise de la Pro D2, le Biarritz Olympique se retrouve donc sous pression.

Mais avant de mettre la main au portefeuille, l’Association du Biarritz Olympique exige à la SASP de lui verser 316 664 euros. Extrait:

« Nous estimons que c’est ce qu’ils nous doivent depuis février 2021, date à laquelle les flux ont été coupés. »

De son côté, le président de la SASP, Jean-Baptiste Aldigé refuse formellement de payer cette somme à l’Association. Extrait:

« Si l’association estime que la SASP lui doit près de 300 000 euros, qu’elle aille devant un juge pour faire recouvrir. Pourquoi elle ne le fait pas depuis près d’un an et demi ? Parce qu’elle n’arrive pas à le motiver, à le prouver. Moi de mon côté, j’estime qu’elle me doit de l’argent. »

Vous l’avez compris, la situation est totalement bloquée au sein du Biarritz Olympique dont l’équipe professionnelle pourrait se retrouver dans l’impasse si rien n’était régularisé.

Un dirigeant de l’Association a clairement mis la pression sur la SASP. Extrait:

« Nous nous devons de défendre les intérêts de l’association. On aurait pu dénoncer le non-respect de cette convention par le passé mais on ne l’a pas fait, pour ne pas mettre le club en péril. Aujourd’hui, s’ils ne paient pas leur part, ils ne pourront pas jouer. »

Affaire à suivre…

Publicité

14 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tonton 12 août 2022 at 00h- Répondre

    Je me marre !

    J'aime 10
    J'aime pas 12
  3. Raffidinfluence 12 août 2022 at 04h- Répondre

    Je n’aimerais pas être a la place de leurs supporters qui eux ne méritent pas ça. En fait Aldige est une catastrophe ambulante. Il ne connait que le rapport de force, mais de toute façon, l’avenir du BO sans gros sponsor, c’est au mieux la Pro D2. Et c’est pas le psychodrame permanent qui va les attirer.

    J'aime 15
    • Lafforgue mathis 14 août 2022 at 16h- Répondre

      Les supporteurs ne pourront pas se divertir pendant 1h30 c’est vraiment impensable !!!

      Je pense plutôt aux joueurs qui ne pourront pas exercer leur métier et leur passion…
      Et beaucoup plus grave pour eux que pour les supporters, ils n’auront qu’à aller voir d’autres matchs

  4. Raffidinfluence 12 août 2022 at 05h- Répondre

    C’est la méthode Aldige du rapport de force. Il ne connait que ça puisqu’il n’a pas les moyens de ses ambitions et peu importe les conséquences pour les supporters. En tous cas je n’aimerais pas être a leur place. Kempf doit se retourner dans sa tombe.

    J'aime 13
    • Name 12 août 2022 at 11h- Répondre

      Kempf qui avait fait fortune en France et qui a tant donné au rugby français : il a financé les Barbarians Français, Biarritz, Grenoble, Bourgoin et d’autres plus discrètement pendant des années…
      Gage son doppelganger parti s’exiler fiscalement et politiquement pendant 30 ans, pour ne rien payer en France, et qui n’est revenu que pour financer le fascisme et qui veut détruire tout ce que Kempf avait touché.

      J'aime 1
      J'aime pas 2
  5. Max08 12 août 2022 at 07h- Répondre

    Je ne sais pas qui a tord ou raison, pour les joueurs c’est catastrophique..

    J'aime 11
    J'aime pas 2
  6. LeDany83 12 août 2022 at 07h- Répondre

    Le beau Serge serait il derrière cette affaire ? Mais c’est les joueurs qui trinquent encore une fois. Ne peuvent ils pas faire preuve d’intelligence pour une fois ?

    J'aime 5
    J'aime pas 2
  7. Larade 12 août 2022 at 09h- Répondre

    La place du BO est en fédérale pas en pro D2. Un club basque regroupant les 2 entités sauvera le rugby basque sinon à terme ce sera 2 clubs en fédérale : bayonne et biarritz.
    Il n’y a pas d’économie suffisante dans cette région pour faire tourner ces deux clubs en rugby professionnel, les partenaires friqués sont peu nombreux et les vrais mécènes fortunés aux abonnés absents…
    Regardez ce que sont devenus Tarbes et Lourdes (65), leurs voisins, qui ont la même histoire (querelles, guerres de clochers…) : 1 qui se bat en nationale pour pas descendre et l’autre qui lutte en fédérale 2 aux portes de l’étage inférieur…

    J'aime 9
    J'aime pas 9
    • Byron Quelle Erreur 12 août 2022 at 12h- Répondre

      Il faut bien se dire une chose: la fusion Aviron – BO est impossible et ne se fera jamais. Biarritz est une ville de 26 000 habitants qui ne vit que du tourisme. Le BO a vécu ses heures de gloire grâce à un mécène généreux qui n’est plus.
      Bayonne compte plus de 60 000 habitants et s’appuie sur un tissu économique consistant et en progression constante.
      Quel serait l’intérêt pour Bayonne de fusionner avec un canard boiteux ?
      Récupérer Aldigé pour continuer sa communication suicidaire ?

  8. Patrick 12 août 2022 at 10h- Répondre

    Ca sent les soldes !
    Moi je prendrais bien un 3e ligne et le petit Soury, il a l’air bien ce jeune

  9. Michel 12 août 2022 at 12h- Répondre

    Au delà de la question du BO se pose la question des Clubs Jouets de Grandes Fortunes Le Stade Français, Toulon, Montpellier. Seul le Racing sort de ce problème avec le désengagement de Lorenzetti qui en plus a créé avec la 92 Arena une source de Financement bienvenue
    Le Remède consiste à plafonner le montant investi par un Homme ou les Sociétés ou Groupe qu’il gère ds un même club
    Sur le plan sportif, c’est aussi bcp sain sportivement.
    Les situations financières doivent être bcp plus surveillées
    On conseillera «  Pappers «  Style Info greffe gratuit» pour voir la situation financiere du Stade Rochelais

  10. Michel 12 août 2022 at 12h- Répondre

    La Fusion Aviron Bo voire Anglet «  BAB » est sociologiquement impossible.
    Il est possible qu’il faille attendre la chute définitive d’un club
    Logiquement la chute du BO
    Biarritz est une petite ville EHPAD qui ne peut se permettre d’entretenir une danseuse pro
    Il peut très bien y avoir des équipes jeunes BO ou Anglet et une Entente Aviron Pays Basque ( pas Bayonne puisque la partie nord St Esprit est Landaise).
    Les Clubs du Sud Landais sont en train de construire une machine de Guerre Tyrosse Entente Côté sud avec Capbreton Hossegor Soustons etc.

    J'aime 1
    J'aime pas 2
  11. Byron Quelle Erreur 12 août 2022 at 12h- Répondre

    Le BO est au bord du gouffre et ses dirigeants sont en train de faire un grand pas en avant.

  12. Michel 12 août 2022 at 12h- Répondre

    Il faut une Enquête préalable d’une division du Parquet concerné sur les Finances du BO pro

  13. Publicité