Cédric Heymans totalement excité par le Stade-Toulousain !

Cédric Heymans totalement excité par le Stade-Toulousain !

8 juillet 2022 - 23:53

1 Commentaire

Publicité

Aussi étrange que cela puisse paraître, les dirigeants du Stade-Toulousain ont décidé de se renforcer énormément au poste d’arrière.

Bien que bénéficiant déjà des services de Thomas Ramos, le club de la Ville Rose a décidé de recruter deux internationaux supplémentaires à l’arrière, à savoir le Français Melvyn Jaminet et l’Italien Ange Capuozzo.

Ces trois joueurs vont bien évidemment être en concurrence tout au long de la saison du côté de Toulouse.

Interrogé à ce sujet dans les colonnes du Midi Olympique, l’ancien joueur du Stade-Toulousain, Cédric Heymans explique être excité par cette concurrence qui s’annonce féroce dans les rangs Toulousains.

Selon lui, Toulouse a tout intérêt à profiter de ces talents au poste d’arrière pour faire davantage jouer Thomas Ramos à l’ouverture et soulager ainsi Romain Ntamack qui va probablement enchaîner les matches en Top 14, en Coupe d’Europe et avec le XV de France. Extrait:

« Cette concurrence va m’exciter. Deux choses vont m’intéresser. Premièrement, l’adaptation de Jaminet à Toulouse parce qu’il va entrer dans un contexte de grosse concurrence et de rotation. Il va devoir l’accepter. Deuxièmement, le management d’Ugo Mola.

Est-ce que ça va lui permettre de faire souffler un peu Romain Ntamack et de monter Thomas Ramos en dix, offrant à ce dernier une telle polyvalence que l’équipe de France ne pourra pas s’en passer ? Est-ce que Jaminet va accepter de jouer à l’aile de temps en temps ? Est-ce que l’on ne va pas découvrir Capuozzo dans un nouveau rôle ? Je l’ai vécu au Stade toulousain avec Emile Ntamack, Nicolas Jeanjean, Michel Marfaing, Clément Poitrenaud, Vincent Clerc, Maxime Médard, Yoann Huget. Ça tapait fort. Si tu n’étais pas gainé aux entraînements, c’était compliqué (rires).

Est-ce que ça a diminué notre rendement ? Non. Est-ce que l’on a été meilleurs ? Je ne sais pas mais j’ai l’impression que ça nous a permis de progresser. C’est une certitude. Ceux qui n’ont pas tenu la distance ont quitté le club. C’est le sport de haut niveau. Maintenant, quand tu arrives à entrer aujourd’hui dans la rotation de ce Stade toulousain, avec cet effectif-là, ça ne peut être que génial de jouer dans cette équipe qui va se rebeller après une année sans titre. Après, je dis bien jouer… »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. ST 9 juillet 2022 at 07h- Répondre

    Avec toutes les échéances internationales qui arrivent dont la CDM et la fraîcheur qui a manqué en fin de saison, le ST à tout intérêt à se renforcer c’est clair! Il faut pouvoir aligner 2 équipes très compétitives sans qu’il est de trou d’air à la rotation. Avec un effectif de 60 joueurs dont de superbes recrues cette année, c’est bien parti. Maintenant il faut aussi que les joueurs aient l’habitude de jouer ensemble… Gros défi pour Mola mais les prochaines saisons vont être très intéressantes, c’est clair!

    J'aime 7
    J'aime pas 7
  3. Publicité