Cinq « stars » de Montpellier pointées du doigt pour leur passage raté au MHR

Cinq « stars » de Montpellier pointées du doigt pour leur passage raté au MHR

30 décembre 2020 - 19:12

5 Commentaires

Publicité

Ce mercredi, l’AFP a publié un article concernant les nombreuses stars du rugby mondial passées par Montpellier et qui n’ont pas été à la hauteur que l’on pouvait attendre.

Dans cet article, ce sont cinq stars recrutées par le MHR qui sont critiquées pour leur faible rendement sous le maillot de Montpellier.

Les cinq joueurs ayant raté leur passage à Montpellier selon l’AFP sont les suivants : 

– René Ranger (2013 – 2015)

– Aaron Cruden (2017 – 2019)

– Ruan Pienaar (2017 – 2019)

– Johan Goosen (depuis 2018)

– Alex Lozowski (depuis 2020)

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Michel Fery . 30 décembre 2020 at 23h- Répondre

    *Monsieur Altrad* n’aura quand même pas fait semblant tout de même durant ces 7 dernières années . Et tout cela au final pour un bilan guère très réjouissant et positif pour lui et son propre Club . Cela ferait presque peine à constater . Quel dommage !..

  3. math1907 31 décembre 2020 at 01h- Répondre

    Pour Pienaar c’est un brin malhonnête !!!
    Ok, il rate un match lors d’une finale, mais a porté l’équipe pendant deux ans, avant de décliner doucement après cette finale.

    Pour Losowsky, je suis surpris d’apprendre que c’est une star!!!!!?????
    Être aux portes du XV de la rose c’est bien, mais c’est léger pour devenir une star uniquement sur cet argument il me semble.

  4. amorosino976 31 décembre 2020 at 08h- Répondre

    Curieusement,
    c’est la période Argentine avec F.Galthié et E. Béchu qui nous as le mieux réussi :M. Bustos Moyano, Santiago Fernandez, Creevy, Lucas Amorosino, etc.
    Peut être un rugby latin mieux adapté au top 14 ?

    Mais il y a eu des bonnes surprises et inattendues : la paire Wynand Ollivier- A. Tuitavake.

    François Steyn a été excellent pendant trois ans jusqu’à la finale perdue. Piennaar fait une belle année et il plante sa finale.

    C’est un peu la loterie de miser sur des joueurs du Sud, on ne sait pas s’ils vont s’adapter à la vie Héraultaise, qui est quand même (trop ?) confortable.

    Montpellier est une ville particulière : beaucoup de sports, beaucoup d’étudiants, de personnes qui viennent des quatre coins de la France. C’est pas simple de fidéliser un public.

    Mais le MHR souffre d’une crise d’identité : quel rugby voulons-nous proposer ?
    On passe du rugby de mouvement de Galthié, aux fondamentaux de J.White, un mixte entre les deux avec Cotter.
    Garba est arrivé surement avec des bonnes idées, qui n’étaient pas adaptées à ses joueurs. Et là il semble en plein doute, les joueurs sont perdus.

    Le soucis, c’est qu’il a un contrat de 4 ans, comme un sélectionneur.
    Dans quel club un entraineur a un contrat aussi long ?

  5. Gj 31 décembre 2020 at 09h- Répondre

    Qui a la précision financière ? Combien tout cela a coûte a Altrad ? Une petite fortune sans aucun doute –

    • math1907 31 décembre 2020 at 10h- Répondre

      Losowsky pas grand chose au final, car étant prêté on doit payer une prestation Aux Saracens (logiquement sont salaire est partagé par les deux clubs) mais aucunes charges salariales.

      Pour Pienaar, c’était une folie parce qu’il c’est retrouvé sans club à cause d’une réglementation en Irlande. il était bloqué car il ne voulait pas rentrer en Afs.
      Finalement on a été une bonne opportunité au bon moment avant de pouvoir retourner en Irlande si il le souhaitait, le tout avec son ancien sélectionneur et des potes champions du monde. Il était bien payé mais comme un joueur que tu vas débaucher.

      Les autres sont des recrutements ratés.

      Avec un bémol pour Cruden qui a subi un mauvais accueil de Pienaar visiblement !? Et pour un ouvreur c’est compliqué de jouer avec un 9 qui ne veut pas jouer avec toi.

  6. Publicité