Des supporters attentifs , crispés mais en finale ( Source maville.com )

Des supporters attentifs , crispés mais en finale ( Source maville.com )

2 mai 2010 - 10:06

Publicité

nm_252536_px_501__w_varmatin_Une place devant les écrans pour les premiers arrivés, debout ou assis sur le muret de la station de lavage pour les autres.

Images irlandaises, commentaires locaux

« Allez Jonny ! Toulon, Toulon, Toulon ! Allez les petits ! Tu sais comment on prononce Connacht ? On les domine en permanence ! Ils se laissent tomber, neuf mêlées de suite, il la donnera pas cette pénalité, pas possible cet arbitre… »

Et tout d’un coup silence, inquiétudes. Jonny est au sol, sac de glace sur la nuque. Il se relève, applaudissements. Pénalités, drop ! Explosion de joie, essai !

Derrière son comptoir, un oeil sur l’écran, l’autre sur la pompe à bière, Olivier secoue la cloche. « Toulonnais allez, allez, allez ! » C’est la pause, commentaires sur les deux rencontres. On devrait s’imposer en Irlande, les Auxerrois résistent bien face aux Marseillais. Arles et Avignon sont aussi évoqués. Ballon rond ou ovale, passion partagée.

Mais dès la reprise, pénalité irlandaise. Les « rouge et noir » ont la pression, la défense ne lâche rien. Nouvelles inquiétudes pour Wilko. Encouragements pour le cameraman qui a « morflé ». Ce n’est pas une balade irlandaise. « On ne cède rien ! En défense on est super ! »

Image des Toulonnais dans les tribunes de Galway, « Oui, on est là ! » Toulonnais, allez, allez, allez !

On est en finale ! On sera au stade Vélodrome. Les bras se lèvent. Une fusée illumine les lieux, concert de klaxons, les nouvelles vont vite. Libérés ! Par petits groupes, les supporters s’éloignent. La nuit reprend ses droits. Cabrel aurait pu chanter « C’était un vendredi soir ordinaire à Toulon ».

Publicité