Franck Azéma : « C’est un match qui est forcément inquiétant quand je vois notre prestation de la semaine dernière »

Franck Azéma : « C’est un match qui est forcément inquiétant quand je vois notre prestation de la semaine dernière »

4 juin 2022 - 0:01

2 Commentaires

Publicité

Le manager du Rugby Club Toulonnais, Franck Azéma s’est confié en conférence de presse ce vendredi midi pour évoquer la défaite contre le LOU Rugby en finale de la Challenge Cup ainsi que le match à venir contre le Racing 92 comptant pour la dernière journée du Top 14.

Ce-dernier explique dans un premier temps que ses joueurs vont rapidement devoir tourner la page et passer à autre chose pour pleinement se concentrer sur ce match contre le Racing 92. Extrait:

« Il a fallu digérer la défaite et s’en servir. On est passé par tous les états : la tristesse, la colère, le frustration… Il faut évacuer tout cela et ne pas se mentir sur le raisons. Il faut s’en servir pour pouvoir l’utiliser dès ce week-end. Il faut analyser cela, partager avec les joueurs et basculer sur la prochaine étape. C’est important de rapidement basculer. On a mérité le droit de jouer ce match qui est un véritable huitième de finale. On va voir ce qu’on est capable de délivrer. Mais il faut utiliser ce que nous avons subi la semaine dernière pour s’en servir ce week-end. »

Il ne cache pas que ce match contre les Franciliens est assez inquiétant étant donné la méforme de ses joueurs le week-end dernier contre Lyon. Extrait:

« Mais c’est un match qui est forcément inquiétant car quand je vois la qualité de l’équipe que l’on va jouer et quand je vois notre prestation de la semaine dernière, on a le droit d’avoir des inquiétudes. Je sais aussi ce qu’on est capable de faire. On va voir si on est capable de le faire au bon moment. J’ai senti les garçons affectés, on verra dimanche si on est revanchards. Je sens les joueurs touchés. Ca évolue au fur et à mesure des journées mais ils étaient tous très impactés. Il y avait beaucoup de frustration et de colère sur nous-même suite à ce match perdu contre Lyon. »

Il est cependant rassuré de voir certains leaders rebooster l’équipe au quotidien. Extrait:

« Les joueurs ont pris du temps pour eux, ils ont fait des choses ensemble. Il y a un véritable leadership dans ce groupe et ils sont capables de se prendre en charge. C’est ce qu’ils ont fait durant les six derniers mois. C’est bon aussi quand c’est compliqué de voir des garçons comme Charles Ollivon et Baptiste Serin de stimuler le groupe. Quand c’est dur, c’est bon de voir ces garçons se retrousser les manches et passer devant. »

Selon lui, son équipe n’a pas perdu en raison du physique mais plutôt en raison d’un manque d’intensité et d’engagement. Extrait:

« Ce n’est pas le physique qui m’inquiète. On n’a pas été pris sur notre physique la semaine dernière mais sur l’engagement et sur l’intensité dès le départ. C’est là-dessus qu’il faudra s’allumer. On va voir si on est capable de le faire et si on peut résister à ce que va nous proposer le Racing. »

Désormais, il se penche sur le match contre le Racing qui se jouera sur la pelouse synthétique de l’Arena. Extrait:

« Notre terrain couvert est synthétique donc on connait cette surface. On est habitué, on sait que ça va aller plus vite, qu’il faut être précis et rythmé dans les enchaînements. On essaie de réagir par rapport à cela. Ca exacerbe toutes les qualités chez eux et chez nous. Ca accélère le jeu, c’est une réalité, dans la vitesse d’exécution défensive ou offensive. On aime avoir quelque chose de rapide et rythmé. C’est plutôt quelque chose de positif. »

Pour lui, le Racing 92 est bien évidemment le grand favori de la rencontre. Extrait:

« On ne va pas dire que l’on est favoris car il y a deux mois on était 14ème. Ils sont ce statut de favoris donc peut-être qu’on va être libéré de ce poids-là car peut-être que la semaine dernière ce statut de favoris nous a pesé. En tout cas, ça correspond à ce qu’on a été sur les trois derniers mois et dans quel état d’esprit on a navigué durant ces trois mois. »

Quoi qu’il en soit, Franck Azéma explique que le groupe Toulonnais est déterminé à se qualifier. Extrait:

« On a envie de le faire. Le plaisir d’être dans la compétition, d’avoir fait ces efforts et d’avoir eu ces récompenses au fur et à mesure des semaines. Il faut continuer à avoir la même approche, le même appétit. Ca nous a fait faux bond la semaine dernière et il faut en tirer des leçons pour se rebooster pour le match contre le Racing. »

Pour conclure, Franck Azéma a fait le point sur le quota JIFF du RCT. Extrait:

« On est à 16,04 de moyenne pour les JIFF, donc on est dans les clous. Je vois que ça préoccupe pas mal de personnes. Cela fait partie de la gestion de la saison et il faut en tenir compte. C’est une réalité. Ca compte pour les phases de qualifications et pour les phases finales. Il faut jouer avec ça. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Brique 4 juin 2022 at 07h- Répondre

    Bah…si on remporte le Bouclier avec 10 Jiffs sur la feuille, moi, ça me va!

  3. Pierre Rivière 4 juin 2022 at 14h- Répondre

    Mignoni avait planté sa stratégie lors de la finale du challenge Européen,  » immobiliser  » Louis . Le LOU a réussi, et c’est une des raisons de l’échec . Est ce que le Racing va plagier Pierre ?
    Franck Azéma le sait plus que nous, mais si nous dominons dans 2 secteurs de jeu, la mêlée et la touche, car c’est de là que des ailiers comme Kolbe et Waniqolo peuvent faire la différence en première main, si ça marche on pourra penser à la victoire donc qualif .
    Nous verrons dès ces 2 lancements de jeu .
    Vive notre RCT .

  4. Publicité