Gaffe au jeu de mains… ( Source BDM )

Gaffe au jeu de mains… ( Source BDM )

30 octobre 2010 - 9:35

Publicité

Lors de la saison 2009/2010, le RCT était venu à Ernest-Wallon pour réussir ce qu’il n’avait pu faire la saison précédente : battre le Stade Toulousain.

La marge était étroite (6 – 3) et le match s’était déroulé le 20 février entre deux levées du Tournoi. Toulouse était « amputé » de 18 Joueurs et le RCT était au complet ou presque puisque manquait à l’appel, côté Varois, un certain Jonny Wilkinson.

Pour Toulon, les saisons passent et l’histoire bégaye puisque l’artilleur en chef sera également absent pour cause de réunion du XV à la Rose (pour finalement renoncer aux matchs amicaux de novembre pour cause de douleur à l’épaule).

Mais outre l’absence de l’emblématique buteur, Philippe Saint-André doit se passer de plusieurs « cadres » : Séb’ Bruno et Lolo Emmanuelli en « tronche », Joce Suta en 2nde pompe, Joe Van Niekerk et George Smith en 3ème ligne, Pierrot Mignoni à la mêlée sont laissés au repos tandis que Rory Lamont et Gabby Lovobalavu sont venus grossir les rangs de l’infirmerie aux côtés de Fotu Auelua et Paul Sackey (avec une pensée pour l’Ami Fabien Cibray qui avait fait une énorme partie la saison passée en Haute Garonne).

Toulon enregistrera cependant avec plaisir le retour de Christian Loamanu tandis que Jérémy Sinzelle se retrouve à nouveau dans le Groupe.

Il faut dire qu’après le déplacement chez le Champion d’Europe en titre, le RCT doit encore se coltiner un adversaire de taille en se rendant jeudi à Aimé-Giral…

A Toulouse, on reste sur un succès face, justement, à l’USAP avec une très belle partie de Rugby et une victoire 38 à 29 qui suit deux succès en H Cup face aux London Wasps 18 – 16 et à Newport 19 – 40.

1er du classement à égalité avec Montpellier et le Racing-Métro, le Stade Toulousain compte 6 victoires pour 1 nul (à Brive) et 3 défaites (à Béziers contre Castres, à Montpellier d’un petit point et à Biarritz). A chaque défaite, le Club aux 17 Brennus a empoché le point de bonus défensif et a pris 3 bonus offensif.

Avec 296 points marqués (dont 223 à domicile…), les Joueurs de Guy Novès sont tous simplement la meilleure machine à scorer du Championnat avec 30 essais, 22 transformations, 32 pénalités et 2 drops.

Bref, du lourd, encore du lourd, toujours du lourd.

Et même si Guy Novès prévient que Toulon est une équipe qui ne réussit pas à Toulouse, Mourad Boudjellal, lui, tient carrément le discours inverse en espérant « ne pas prendre une volée », ne pariant même pas sur un bonus défensif pour sa formation qui devra, exigence conjuguée de la LNR et de Canal +, évoluer dans le maillot bleu de la H Cup. Il est vrai que l’affiche ne dépareillerait pas dans cette compétition…

Y a-t-il des raisons d’espérer ?

Si Toulouse pourra compter sur sa charnière Kelleher – Skrela, les Rouge et Noir de la Garonne ont également plusieurs absents dans leurs rangs : outre le massif pilier samoan Johnston rentré au pays pour raisons familiales, Bouilhou (entorse de la cheville), Albacete (cuisse), Nicolas (genou), David (fracture tibia-péroné), Basualdo (épaule) et Donguy (rupture des ligaments croisés) seront sur le flanc, voire le pilier Lacombe (genou). Quant à Fred Michalak, il n’est toujours pas prêt pour la compétition.

Il faudra particulièrement se méfier des « flèches » des lignes arrières. On le sait, « jeu de mains, jeu de Toulousains » mais Marc Lièvremont et le staff du XV de France semblent l’avoir oublié en ne sélectionnant pas Vincent Clerc et Clément Poitrenaud qui voudront, à coup sûr, se montrer sous leur(s) meilleur(s) jour(s).

Dans un Stade Ernest-Wallon complet depuis une quinzaine de jours (pour la seconde année consécutive), les Varois disputeront une nouvelle partie de haute volée.

« Match compliqué, difficile et âpre » pour des Toulonnais « frustrés d’avoir perdu 3 points au Stade Français », PSA réfute l’idée de faire l’impasse sur un match, d’autant qu’en raison des blessures, il ne peut faire plus tourner sur certains postes.

On ne relâchera pas la pression en vue du match de Perpignan puisque dès la sortie des vestiaires, le bus prendra la décision du Roussillon pour un mini-stage avec l’arrivée d’une dizaine de Joueurs préservés pour ce match face à Toulouse.

Les Toulonnais doivent faire le dos rond puisque la 2nde partie du calendrier sera plus favorable.

Et tant qu’à faire mentir le Président Boudjellal, décrochons au moins le point de bonus !

Publicité