Jean-Baptiste Aldigé réagit à la décision de la Ligue Nationale de Rugby

Jean-Baptiste Aldigé réagit à la décision de la Ligue Nationale de Rugby

13 décembre 2021 - 21:17

3 Commentaires

Publicité

On le sait : la direction du Biarritz Olympique songeait à délocaliser le club Basque à Lille en raison d’un désaccord avec la mairie au sujet du financement du projet Aguilera.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et les tensions se sont apaisées.

Mais pour éviter toute nouvelle crise de la sorte, la Fédération Française de Rugby et la Ligue Nationale de Rugby ont décidé de modifier leur règlement.

Il est désormais interdit à un club de délocaliser plus de quatre matches par saison à plus de 50 kilomètres de son siège.

Interrogé via RMC Sport, le président du BO, Jean-Baptiste Aldigé n’a pas manqué de réagir à cette « arrêt Aldigé ». Extrait:

« J’ai apprécié qu’ils créent quelque part un « arrêt Aldigé ». Pour nous, la décision de ne plus aller à Lille ou ailleurs date de quatre mois. C’est fort à propos de la Fédération de légiférer après-coup… Ça donne toujours une impression de maîtrise et de contrôle. Je vous avoue que je ne vais même pas m’attarder avec mes avocats à regarder s’il y a une faille ou faiblesse juridique puisque la délocalisation ne m’intéresse pas. Aujourd’hui, l’actionnaire, la famille Gave, est prêt à s’engager pour un stade et un centre d’entrainement à Biarritz. Donc on ne va pas investir 15 ou 20 millions d’euros pour déménager le lendemain.

Dans la foulée, il indique que le projet de délocalisation du club a été abandonné depuis bien longtemps déjà. Extrait:

« Ça fait bien longtemps que cette délocalisation est abandonnée, environ trois à quatre mois, depuis que les discussions ont repris avec la mairie de Biarritz grâce à monsieur Bouscatel le président de la LNR. On est focalisé sur la signature de cette convention puis pour commencer Aguilera pour un club à Biarritz, au Pays Basque, sans aucune idée d’en déménager.

Les gens sont très agréables à Lille, avec une vraie dynamique de personnes qui veulent du rugby. J’espère qu’un jour ils y arriveront mais je ne suis pas sûr que ce soit avec la direction actuelle du club de Marcq-en-Barœul en Fédérale 1. Mais je suis sûr qu’ils trouveront un jour les personnalités idoines pour se développer et enfin accéder au rugby de haut niveau. »

Pour conclure, Jean-Baptiste Aldigé explique il est contraint parfois d’allumer des pétards via les médias. Extrait:

« On gère à peu près 20 dossiers par jour en permanence. Je ne peux pas me retrouver devant une caméra pour expliquer à chaque fois ce que je fais, heure par heure, de mes journées. Pour nourrir la passion dont on parlait, il faudrait peut-être que je passe dix heures par jour pour dire ce que je fais, qui j’ai rencontré et qui j’ai recruté. Les gens sont avides d’informations pour comprendre ce qui se passe. D’un autre côté, ils pourraient être complètement indifférents mais ce serait moins rigolo. Je ne pense pas allumer des pétards. A chaque fois que je bouge à gauche ou à droite, c’est pour l’intérêt de mon club et qu’il continue à se développer. Il était mort il y a trois ans et aujourd’hui, il continue à avancer. Et quand je parle de mon club, je parle de mon équipe, de mes joueurs, de mes staffs sportifs et administratifs. »

Publicité

3 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tilosach 13 décembre 2021 at 21h- Répondre

    Un gars qui met le bordel sur chaque dossier et qui veut ensuite passer pour un mec sérieux et qui avance, ça me parle. Le BO est vraiment mal, je plains les hommes qui doivent travailler avec l’équipe dirigeante, ils seront lessivés très vite.
    Mon seul conseil: préservez votre santé, votre énergie, sachez dire non ou stop.

    J'aime 18
    J'aime pas 4
  3. Lextork 14 décembre 2021 at 03h- Répondre

    « C’est fort à propos de la Fédération de légiférer après-coup… Ça donne toujours une impression de maîtrise et de contrôle »
    Maitrise et Contrôle, deux mots qui sortent de sa bouche mais dont il ne connaît pas la signification!!

    J'aime 12
    J'aime pas 3
  4. LeGellois63 14 décembre 2021 at 19h- Répondre

    Après, mm s’il en fait des tonnes, ce n’est jamais que le porte flingue de la famille..

  5. Publicité