Joe El Abd s’exprime sur Toulon dans la presse Anglaise

Joe El Abd s’exprime sur Toulon dans la presse Anglaise

30 avril 2010 - 11:49

Publicité

el-abd_jeu« Personne ne s’attendait à nous voir à ce niveau en début de saison, c’est grâce à la combinaison de joueurs exceptionnels mais surtout grâce à l’esprit qui règne dans cette équipe. C’est l’élément principal de notre réussite et je suis d’autant plus fier de le vivre de l’intérieur.

C’est d’abord grâce à la personnalité des joueurs et à l’ambiance entre chacun de nous. Le mérite en revient à Philippe Saint-André qui a choisit des joueurs avec un certain état d’esprit, capables de se compléter et de s’intégrer à ce qu’il attendait de son groupe. Tous les gars sont amis aussi bien sur le terrain qu’en-dehors, et pour les résultats, ça fait une énorme différence. On aime se retrouver sur le terrain tous ensemble.

Cet état d’esprit qui se renforce depuis la mi-saison donne à chacun de nous une force et une motivation pour jouer de grands matchs, et l’espoir de jouer une finale de Challenge Cup au Vélodrome que l’on imagine déjà avec 50 000 supporters toulonnais en fait partie. Nous jouerions une finale à domicile.

Mais malgré nos victoires sur Biarritz, Toulouse ou Perpignan, nous n’avons encore rien gagné. Ce sont ces derniers matchs qui vont être déterminants, et ça commence avec ce match en Irlande.

C’est pourquoi nous avons vraiment hâte de nous retrouver sur le terrain.

La concurrence saine crée une compétition entre nous, nous avons tous envie d’être sur le terrain, de montrer que l’ont mérite notre place, alors qu’à certains postes il y a 2 et parfois 3 titulaires potentiels de niveau équivalent. Philippe choisit le plus adapté au schéma de jeu qu’il attend de nous, et aucun ne déçoit jamais. D’autant plus que nous arrivons à la toute fin de la saison et que le groupe est dans un état de forme remarquablement frais. Contrairement à l’Angleterre ou je me souviens qu’en fin de saison, l’équipe était souvent en bout de course. On le doit au staff médical et au préparateur physique.

Contepomi, Wilkinson sont des joueurs reconnus, mais aussi Sonny Bill Williams est exceptionnel. Je crois qu’après sa blessure de l’année dernière, il n’a jamais été à 70% de sa forme. Là il commence à monter sa forme et son habileté dans les libérations et les placages, il a une très bonne défense et c’est une menace permanente pour les adversaires. Je comprends qu’ils n’aiment pas vraiment lire son nom quand est publiée la composition.

Tana Umaga ne se porte pas si mal. Lorsqu’il prend la parole dans le vestiaires, ou que l’on se tient à côté de quelqu’un de sa stature sur un terrain, tu te sens comme un géant, peu importe son âge et ce qui se passe sur le terrain.

Matt Henjak est toujours présent avec le groupe, il s’entraine, suit l’équipe à domicile comme à l’extérieur, et lorsqu’il peut jouer en Challenge, même après 2 mois sans jouer, il donne tout et réalise des performances fabuleuses. Cela n’a pas été facile pour lui d’être privé de championnat, mais le staff et le club se sont remarquablement bien comportés avec lui. En lui trouvant une solution pour rester avec l’équipe et en lui offrant le capitanat pour certains matchs. Ca fait partie des choses qui ont soudé le groupe. C’est un exemple qui nous motive tous et nous montre chaque jour l’état d’esprit que le club attend de nous et que nous voulons rendre à ce club. »

Publicité

  1. Magik 30 avril 2010 à 12h

    Je pense que la façon dont a été géré (finalement) le cas Contepomi/Henjak est la preuve que MB a compris certaines choses. Je suis persuadé que la manière de traiter Henjak a soudé le groupe qui a pu faire confiance au staff.

    Ca se retrouve dans l'interview de Ryan qui reste positif et qui dit presque merci au RCT pour l'expérience engrangée. Ca change des joueurs qui partaient en chiant sur le club. Bon faut dire aussi que les anglosaxons ont intégré le professionnalisme dans leur culture, alors qu'en France, n'est professionnel que le salaire.

Comments are closed.