Laurent Travers exprime sa grande désillusion

Laurent Travers exprime sa grande désillusion

13 juin 2022 - 0:30

7 Commentaires

Publicité

Le manager du Racing 92, Laurent Travers s’est confié en conférence de presse à l’issue de la défaite de son équipe contre Bordeaux-Bègles, ce dimanche soir en barrage du Top 14.

Ce-dernier a exprimé sa grande déception et sa désillusion.

Il revient sur cette rencontre et regrette le gros passage à vide de ses joueurs au cours de la seconde période de jeu. Extrait:

« C’est une grosse désillusion et déception. On fait une première mi-temps bien avec beaucoup d’intensité. On est capable de déplacer le ballon et de les mettre en difficulté. On fait un début de seconde période satisfaisante car on passe à 13 – 8 au score. Et là, on a cinq minutes d’absence. Est-ce que c’est lié à la fatigue ou est-ce qu’on a cru qu’on avait le match en main ? On leur laisse la possibilité de revenir et de passer à 15 – 13. Derrière, il y a une grosse erreur défensive et ça fait 22 – 13. Ca ne pardonne pas. Tout va très bite, il y a eu beaucoup d’intensité et de densité. Mais on avait fait ce qu’il fallait pour essayer de mettre le doute dans l’équipe adverse. Malgré cela, ce sont eux qui ont réussi à nous mettre sur le reculoir et nous marquer des essais avec trop de facilité. »

Affecté, Laurent Travers ne veut cependant pas tout remettre en question et relativise cette défaite. Extrait:

« Heureusement que nous sommes affectés, nous sommes des compétiteurs et tous les ans il n’y a qu’un seul heureux et treize malheureux. Automatiquement, vous allez avoir beaucoup plus de malheureux que d’heureux. Donc si à chaque fois qu’on est malheureux il faut tout remettre en question… Non ! Il faut se poser et regarder ce que l’on peut améliorer, comment on peut le faire. Mais ce n’est pas pour autant que l’on sera champion tous les ans.

C’est la vie et quand vous êtes dans le dernier carré, d’autres doivent se poser beaucoup plus de questions car ils n’y sont pas dans le dernier carré. A partir de là, il faut surtout continuer à essayer de progresser et faire ce qu’il faut pour progresser. Mais ce n’est pas obligé d’y arriver. Beaucoup essayent et ce n’est pas pour cela que ça marche ça chaque fois. »

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tubou 13 juin 2022 at 06h- Répondre

    Petite erreur dans le texte je crois ^^

    « Ca ne pardonne pas. Tout va très bite »

    • Wilko974 13 juin 2022 at 17h- Répondre

      En même temps contre le RCT ça avait piqué. Ils n’avaient pris le score qu’à la 64eme minute….

  3. Gazout 13 juin 2022 at 07h- Répondre

    Son bilan au racing est catastrophique et lorenzetti en fait son successeur

  4. Tomprice83 13 juin 2022 at 07h- Répondre

    Cent pour cent d’accord avec lui. Les matchs éliminatoires donnent ce parfum, cette tension palpable, mais quelque part…illogique par rapport à être premier dans la phase régulière de …26 matchs d’affilée. Mais quel pied, de voir ces matchs où chaque action, erreur ou inspiration peuvent faire basculer la rencontre.

  5. Tantbrave 13 juin 2022 at 08h- Répondre

    J’ai bien aimé ce match et je suis satisfait de ce
    résultat et de la manière,même si Jallibert à l’évidence
    n’a pas digéré d’avoir été remis en cause par son entraineur,c’est dommage.

    J'aime 7
    J'aime pas 1
  6. Mieston 13 juin 2022 at 09h- Répondre

    Ça ira mieux la saison prochaine pour le racing , le meilleur est à venir , il faut que les franciliens se renforce un peu devant , deja il ont renforcé leur axe droit avec le jeune poloniati , moi je chercherais à recruter le jeune capelli en manque de temps de jeu amontpellier , matera pour sa hargne dans le combat et pour remplacer tanga qui part à la rochelle , un pilier droit en la personne de thomas laclayat , qui a un profil pour evoluer avec les ciel et blanc , et enfin damian penaud pour remplacer teddy thomas , damian peut aussi evoluer au centre , pareil damian a le profil idéal pour venir evoluer et gagner enfin cette champions cup avec cette equipe du racing 92 equipe du racing imaginaire
    Gelant penaud vakatawa fickou tuivuaka russell le garrec matera diallo lauret poloniati chouzenoux laclayat chat kolingar rempls : ben arous tarrit ou narisia ou x nyakane ou oz ou gomes sa capelli palu ou sanconnie leroux gibert
    imhoff ou spring

    J'aime 1
    J'aime pas 3
  7. Gonzaga 13 juin 2022 at 12h- Répondre

    Je ne connais pas le responsable du recrutement au racing., mais le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’il est à côté de la plaque. Avec un des plus gros budgets du top 14, ne pas trouver sur le marché des numéros 10 , de plus haut niveau que le très irrégulier russell ou le modeste vola vola tout juste capable d’évoluer en pro d2 , c’est une faute professionnelle. Il est temps que Laurent travers passe la main dans le secteur sportif.

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  8. Publicité