Le bilan de Toulon (Rugbyrama)

Le bilan de Toulon (Rugbyrama)

11 juin 2010 - 18:39

Publicité

Suite de nos bilans des clubs du Top 14 avec celui de Toulon. Demi-finalistes du championnat de France et finaliste du Challenge européen, les Varois se sont installés, cette saison, parmi les meilleures équipes françaises. Et ils ne manquent pas d’ambition en vue de la saison prochaine…

TOUR D’HORIZON

Le bilan toulonnais est largement positif. En effet, l’ambitieux club varois est parvenu cette saison à s’immiscer parmi les ténors du championnat. Après un modeste début d’exercice (7e du classement, le 5 novembre, à l’issue de la 12e journée), les hommes du manager Philippe Saint-André n’ont cessé de monter en puissance jusqu’à cette incroyable série de onze victoires de rang, toutes compétitions confondues, entre le 23 janvier et le 15 mai. Une période faste qui a permis au RCT d’accéder aux deux premières places du Top 14, et donc de se qualifier directement pour les demi-finales. Certes, les Toulonnais se sont inclinés à ce stade de la compétition mais après une lutte pour le moins acharnée. Ils ont cédé contre Clermont après prolongation, en raison notamment de décisions arbitrales contestables. Dans le même temps, les Varois ont atteint la finale du Challenge européen, perdue contre Cardiff. Au vu de son parcours, Toulon est à nouveau l’un des meilleurs clubs français.

LE TOP : La victoire contre Perpignan

Au milieu d’une saison remarquable, cette rencontre en est certainement le sommet. Et pour plusieurs raisons. Le 17 avril dernier, lors de la 25e et avant-dernière journée de la phase régulière du Top 14, le RCT prenait le dessus (33-23) sur l’Usap, champion de France en titre, au terme d’une remarquable performance. Une démonstration offensive en première période récompensée par deux essais de Rooney. Puis une leçon de pragmatisme après la pause grâce à la botte de Wilkinson. Le tout devant un stade Vélodrome de Marseille déchaîné et garni de près de 60 000 spectateurs. Les Toulonnais ont maîtrisé ce match de bout en bout et démontré ce jour-là qu’ils faisaient définitivement partie du gratin du rugby français cette saison. Surtout, ce succès permettait au club varois de s’installer dans le fauteuil de leader. Un véritable symbole.

LE FLOP : La finale du Challenge

Comment terminer une belle saison par un échec au goût amer… Le contexte était plus que favorable, l’occasion de glaner un titre unique. Une semaine après l’échec en demi-finale contre Clermont, le RCT disputait la finale du Challenge européen quasiment à domicile. En effet, les Toulonnais affrontaient Cardiff, au stade Vélodrome de Marseille, devant son public. Et les Varois menaient 13-6 à la pause… Avant de s’écrouler à partir de la 45e minute et la blessure de Wilkinson. Au final, une défaite (21-28) et une énorme déception. Philippe Saint-André, qui avait décidé d’aligner une équipe mixte composée en partie des joueurs alignés durant toute la compétition continentale, pouvait regretter certains choix. En effet, il s’était notamment passé de Felipe Contepomi dans le groupe. Ce dernier aurait pourtant été précieux pour occuper le poste d’ouvreur durant la dernière demi-heure.

MEILLEUR JOUEUR : Juan Martin Fernandez Lobbe

Une statistique : il a terminé à la première place du classement des étoiles Midi Olympique, devant Chris Masoe. Et cette position n’a rien d’illogique au vu de ses performances durant l’ensemble de la saison. Au sein d’une troisième ligne de niveau international, le numéro 8 argentin a rayonné sur tous les terrains du Top 14. Ce joueur sait tout faire : défendre, plaquer, porter le ballon, se trouver au soutien… Et toujours avec une certaine classe. Au-delà, il est devenu un véritable leader dans le groupe et le relai de PSA dans le vestiaire. Il a tout simplement su se rendre indispensable au RCT.

REVELATION : Davit Kubriashvili

Il y a encore deux ans, il faisait partie de l’effectif de Montpellier mais ne représentait pas un premier choix. Il a donc tenté l’aventure à Toulon. Et après un exercice convaincant l’an passé, il s’est véritablement imposé cette année. Et s’est affirmé comme un des meilleurs piliers droits du championnat. Devenu indiscutable au sein de la première ligne varoise, il a disputé 24 matchs de Top 14, dont 21 titularisations. Particulièrement performant en mêlée fermée, il est, à seulement 24 ans, une valeur sûre pour l’avenir. L’an prochain, il sera pourtant confronté à la concurrence de Carl Hayman, l’un des plus grands spécialistes du poste au monde. Et ceci pourrait lui permettre de progresser encore…

AVENIR

« Rendez-vous la saison prochaine. J’ai vu que nous n’étions pas si loin du niveau de la H Cup et j’ai envie de rapporter quelque chose à notre public. Ce n’était pas trop mal cette saison mais la saison prochaine, nous devrons faire au moins aussi bien que l’Olympique de Marseille qui a été champion de France. Après, si les Marseillais gagnent la Ligue des champions, il faudra en faire autant (sourires)« . Après la défaite en Challenge européen, les propos du président Mourad Boudjellal étaient clairs. Le RCT veut continuer sur sa lancée. Objectif avoué : devenir champion de France et ramener enfin un titre sur la Rade. Pour cela, les Toulonnais se sont encore renforcés avec le recrutement de l’ailier anglais Paul Sackey, du pilier all black Carl Hayman ou du troisième ligne wallaby George Smith. Et d’autres joueurs de classe internationale pourraient encore débarquer. Reste toutefois à compenser le départ du centre Sonny Bill Williams dont l’absence risque de se faire cruellement sentir…

LES CHIFFRES CLES

Classement : 2e de la phase régulière, éliminé en demi-finale
Classement attaque : 5e (541 pts)
Classement défense : 6e (456 pts)
Meilleurs marqueurs : Gabriele Lovobalavu et Christian Loamanu (4 essais)
Meilleur réalisateur : Jonny Wilkinson (230 pts)

Publicité

  1. pilou 11 juin 2010 à 19h

    faudrait que mourad se calme un peu sur la branlette avec l'om maintenant on y a droit a presque chacune de ses sorties …

  2. Béranger 11 juin 2010 à 21h

    J'suis d'accord sur Kubri 🙂 Un de mes joueurs préférés.

  3. Béranger 11 juin 2010 à 21h

    J'suis d'accord sur Kubri 🙂 Un de mes joueurs préférés qui prouvent à chaque match son potentiel. Un vrai guerrier

  4. julien 12 juin 2010 à 11h

    enorme saison de kubri mais est ce la revelation? l'an dernier deja il avai fait une bonne saison!!! je mettrais bien Marienval moi !!!! (ou Cibray mais sur une demi sason dificile de juger)

Comments are closed.