Le Racing 92 veut dépouiller le Stade-Français : Après Fickou, un autre joueur dans le viseur

Le Racing 92 veut dépouiller le Stade-Français : Après Fickou, un autre joueur dans le viseur

29 mars 2021 - 9:50

8 Commentaires

Publicité

C’est officiel depuis la semaine dernière : le trois-quarts centre international Français Gaël Fickou va quitter le Stade-Français Paris au mois de juin prochain afin de rejoindre les rangs du Racing 92.

Le joueur du XV de France s’est engagé en faveur du club Francilien pour les quatre prochaines saisons, soit jusqu’au mois de juin 2025.

Interrogé à ce sujet dans le Canal Rugby Club, Gaël Fickou a souhaité effectuer une précision concernant ce transfert. Il a notamment indiqué que cette décision ne lui appartenait pas puisque ce sont les dirigeants du Stade-Français qui lui ont demandé de quitter le club.

Pourquoi ? Pour libérer de la masse salariale et pouvoir respecter le Salary Cap. Extrait:

« Tout s’est fait très rapidement. Le Stade-Français avait besoin de libérer de la masse salariale pour le Salary Cap. Du coup, ils m’ont libéré. Le Racing était très intéressé par mes services. C’était déjà le cas il y a trois ans avant de signer au Stade-Français et là, ça s’est fait plus rapidement car l’opportunité était adéquate à ce moment-là. Les supporters du Stade-Français ne l’ont pas mal pris car c’est une décision du club à la base, ce n’est pas ma décision à la base. Il faut en être conscient et c’est ce qui fait la différence. »

Et selon les informations du Midi Olympique de ce lundi, le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti ne souhaiterait pas s’arrêter en si bon chemin.

En effet, le bi-hebdomadaire indique qu’un autre joueur Parisien serait dans le viseur du Racing 92 en vue de la saison prochaine. Il s’agit du deuxième ou troisième ligne international Argentin Marcos Kremer.

Sous contrat avec le Stade-Français Paris jusqu’au mois de juin 2023, le joueur de 23 ans a tapé dans l’œil de la direction Francilienne. Celle-ci se serait mis en tête de le rapatrier en même temps que Gaël Fickou.

Reste que le club de la Capitale refuse formellement de libérer celui qui comptabilise déjà 32 sélections avec les Pumas.

En effet, le Stade-Français Paris a récemment indiqué que le joueur était sous contrat jusqu’au mois de juin 2023 et que sa volonté était de le conserver et de prolonger son contrat, avec une éventuelle réévaluation de son salaire à la hausse.

Selon les informations du Midi Olympique, cela pourrait être le début d’une longue affaire. Le dossier devrait rebondir dans les jours ou semaines à venir. Affaire à suivre…

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. MaaS83 29 mars 2021 at 10h- Répondre

    La fusion aurait été plus simple pour Lorenzetti ahah !

  3. queue de tigre 29 mars 2021 at 11h- Répondre

    on nous prendrait pas un peu pour des cons avec ce salary cap ?

  4. à10mètres 29 mars 2021 at 11h- Répondre

    Faudrait quand même qu’on m’explique comment il fait pour être dans les clous financièrement, en se créant un stade et achetant une pléiade de stars avec le septième budget du top 14. Et ça continue d’année en année, une VRAIE enquête comme au Sarracens serait la bienvenue non (sauf que les saracens gagnent des titres, ils servent à quelque chose au moins) ?
    Par contre Mourad a raison, on est le seul club avec Agen (!) a être en positif, et 4ème budget du championnant : ok pas trop de gros salaires dans l’effectif, mais putain les gars bougez vous le cul pour être dans les 6 à minima et envoyez vous comme des guerriers vendredi contre les irlandais !

    On croit en vous, et Lemaître soit pas trop radin on a des tunes quand même !

    • Paul 29 mars 2021 at 12h- Répondre

      Seul les salaires des joueurs entrent dans le salary cap, le stade et les autres actifs n’ont rien à voir.
      Ensuite : On a des tunes ??? Toi tu a investis combien dans le club ?

      • Whiskyspirit! 29 mars 2021 at 23h- Répondre

        En général quand il a un + devant 1,8 millions c’est qu’on a des moyens oui.
        Les saracens se sont fait condamnés pour des arrangements illicites liés à l’immobilier ou placements dans les boites des dirigeants, moneyant un salaire qui rentre dans les clous. Pourquoi pas au racing ? Je vois pas comment sinon.
        Pour mon investissement personnel Paul, un maillot et des billets de stade quand cela sera possible. Et même t’offrir une bière à la buvette histoire d’accroître le capitale.
        Allez Toulon !

  5. Eric 29 mars 2021 at 13h- Répondre

    Et la on ne parle plus du salary cap ? Il faudrait un peu m’expliquer.
    Ou on nous prends pour des cons à Toulon (on peut pas recruter il y a le SC) ou alors on magouille dans certains clubs.
    Si c’est cela les Présidents doivent l’ouvrir ouvertement,bruyamment et remuer la salade. Cette situation ne doit plus perdurer.
    Eric
    Pilou Pilou

  6. MG2183 29 mars 2021 at 17h- Répondre

    impensable que personne se pose des questions sur le salary du racing….

  7. ber0683 29 mars 2021 at 18h- Répondre

    Oui et le salary cap…? encore une belle invention que certains clubs
    contournent et surtout ne sont pas sanctionnés…Racing’ Lyon et j’en passe

  8. Publicité