Les confidences de Gerard Fraser avant le déplacement à Mayol

Les confidences de Gerard Fraser avant le déplacement à Mayol

1 septembre 2022 - 17:55

0 Commentaire

Publicité

Samedi, l’Aviron Bayonnais défiera le Rugby Club Toulonnais au Stade Mayol à l’occasion de la première journée du Top 14.

Interrogé via France Bleu, l’entraineur des lignes arrières du club Basque, Gerard Fraser a fait un point sur la situation.

Il affirme que la pré-saison a été intense. Extrait:

« C’était assez intense. On a des changements chez le staff, les joueurs et un changement de jeu aussi. On a donc eu beaucoup de nouvelles choses à mettre en place, dans un temps assez réduit. C’est un beau challenge qu’on aborde, cette montée en Top 14, et facilement, on trouve l’énergie et bon état d’esprit pour attaquer cette saison. »

Il explique comment le staff Bayonnais a préparé les joueurs pour cette saison en Top 14. Extrait:

« On a voulu encourager ce qu’on voit, ce qu’on connait, l’ADN de Bayonne, qui part des cadets et va jusqu’aux seniors. Une audace dans le jeu. Les joueurs sont motivés pour aborder un match de cette façon. Il faut garder cet esprit, c’est important. Ensuite, nous avons voulu emmener différentes précisions sur certaines parties du jeu, notamment dans le jeu structuré, en fonction de ce qu’on avait pu analyser pour les autres équipes du Top 14 qui gagnent. Et dans cet aspect-là, on sait aujourd’hui l’importance de gagner du momentum sur les premiers temps de jeu, d’être capable de mettre des adversaires sur le recul dans ses premiers temps de jeu. On veut forcément faire les choses avec de la vitesse, de l’intensité. Il faut que l’on soit précis dans ce qu’on fait.

Aujourd’hui, on voit beaucoup de jeu de dépossession, mais il faut reconnaître les situations dans lesquelles vous ne pouvez plus trop insister avec le ballon en main et on doit être en mesure de trouver d’autres opportunités dans le jeu. On avait parlé de ça, suite au match contre Colomiers. Contre Bordeaux, on a été meilleur dans cette partie du jeu. Par contre, c’est toujours un chantier de travail. Et tout le monde veut jouer, envoyer du jeu, sans doute, mais il faut aussi comprendre que l’on peut jouer sans ballon pour créer des situations plus positives pour nous, suite à un turnover ou un mauvais jeu au pied. »

Pour conclure, Gerard Fraser indique vouloir que Bayonne ait une véritable identité de jeu. Extrait:

« Je pense que plus important dans le rugby et pour une équipe, c’est d’avoir une identité, à travers la manière de jouer, ce qu’elle dégage. Ensuite, il faut trouver une façon d’être pragmatique dans le jeu. Si on se complique un peu trop en se disant : « ce week-end, on va jouer comme ça, ou de telle manière en fonction de l’adversaire, on n’aura pas de continuité dans le jeu et pour créer une identité. Et il faut trouver de la continuité dans un 70% de ce qu’on fait. »

Publicité

0 Commentaire