Les réactions après Toulon (csbj-rugby.fr)

Les réactions après Toulon (csbj-rugby.fr)

25 septembre 2010 - 18:48

Publicité

Mickaël Forest : « Ce soir, on perd énormément de ballons en conquête. Face à ce genre de cylindrée, cela ne pardonne pas. Ils ont utilisé leurs munitions et toutes celles qu’on leur a données. On s’est effrité au fil du match et cela se conclut par un nouveau revers sévère. Le problème est qu’on n’a pas réussi à bonifier nos possessions de balle. Quand on joue au rugby sans ballon, c’est très difficile de faire quelque chose de positif. Il faut à tout prix qu’on réagisse contre Brive, parce que notre situation devient dramatique. On doit travailler et corriger ce qui ne fonctionne pas. On doit gommer les imperfections, et ce soir il y en avait beaucoup. Il va falloir qu’on se ressaisisse mentalement. Le groupe va devoir réagir ensemble et repartir de l’avant. Jusqu’à maintenant, je regardais mes coéquipiers depuis les tribunes et je les voyais souffrir sur le terrain. Aujourd’hui j’ai vraiment compris les difficultés qu’ils affrontaient et on va devoir discuter tous ensemble pour enfin sortir de cette situation. »

David Janin : « C’est un véritable match cauchemardesque. On n’a pas de ballons en mêlée, la touche n’a pas été brillante. Sur les quelques lancements qu’on essaie, on les gâche par des en-avants. Finalement, il n’y a pas grand-chose à retenir de ce match. On a plutôt bien tenu en première mi-temps, on s’est accroché mais cela n’a pas suffi. Le rugby, cela se joue d’abord devant. Il faut absolument assurer les conquêtes pour espérer produire du jeu. La mêlée était notre point fort l’année dernière et aujourd’hui on ne fait plus peur à personne. Forcément on savait que Toulon viendrait avec des ambitions, après leur match référence de la semaine dernière contre Clermont. Ils nous ont fait une démonstration de rugby. On n’a pas du tout existé sur ce match. Il faut se rendre à l’évidence, on n’a pas le niveau. On va devoir se dire les choses en face pour pouvoir espérer préparer Brive, parce qu’on aujourd’hui on est passé à côté des 80 minutes de la rencontre. »

Jérémy Guillot : « Après ce résultat, je suis blessé au fond de moi. Ne marquer que 3 points à la maison, ce n’est pas normal. On n’a aucune excuse. On n’a pas été bon et il n’y a rien à redire là-dessus. On a pêché en mêlée et aussi en touche. Sans les ballons, les ¾ ne peuvent pas faire grand-chose. Tout le monde y est pour quelque chose ce soir, on doit tous se remettre en question pour avancer. Depuis tout petit je vois des joueurs aimer et mouiller ce maillot ciel et grenat, je n’ai qu’une envie quand je le porte, c’est de gagner. J’espère vraiment qu’on repartira de l’avant face à Brive la semaine prochaine. »

Xavier Péméja : « Il est impossible de jouer au rugby sans ballon. On a eu une conquête défaillante, autant en mêlée qu’en touche. On se perd complètement devant. Je n’ai aucune explication pour ce soir. C’était un désastre. Les joueurs étaient perdus en touche et en mêlée. Maintenant, on doit commencer par faire tomber la pression, et travailler. Les joueurs se sont donnés tout le match en défense. C’est typiquement le match où on peut prendre 50 points. Mais ils ne se sont pas enlevés et ils ont continué à combattre. On devra travailler là-dessus pour préparer Brive. »

Publicité