Les vérités de Xavier Garbajosa sur les deux gros coups durs du LOU

Les vérités de Xavier Garbajosa sur les deux gros coups durs du LOU

9 août 2022 - 0:13

1 Commentaire

Publicité

Le LOU Rugby va commencer la saison 2022 / 2023 sans deux joueurs cadres de son effectif, à savoir l’ouvreur Lima Sopoaga et le pilier droit Demba Bamba.

Les deux joueurs se sont faits opérer du genou et seront absents pendant plusieurs mois.

Lors d’un entretien accordé au Midi Olympique, le nouveau manager du LOU, Xavier Garbajosa a expliqué pourquoi ces deux joueurs ont été contraints de se faire opérer. Extrait:

« Avec l’expérience, on accepte de ne pas tout maîtriser, qui plus est lorsqu’on arrive dans un nouvel environnement. Ces deux joueurs traînaient depuis un certain temps des blessures et au lieu de s’estomper, celles-ci se sont aggravées. Au point que seule la chirurgie pouvait être réparatrice après des mois de méthode douce et une longue période de soins « palliatifs ». Il n’y avait plus vraiment d’autre choix possible. »

Il a expliqué ensuite comment ces blessures ont été provoquées. Extrait:

« Lima Sopoaga traînait cette blessure au genou (tendinite du tendon rotulien) depuis son arrivée la saison dernière. Il n’a jamais vraiment franchi toutes les étapes en matière de rééducation. À son sujet, mieux valait probablement effectuer un pas en arrière et lui donner les moyens de retrouver son intégrité physique à 100 %.

Quant à Demba, je vous avoue que ce n’était pas prévu, surtout pas à ce poste-là et encore moins à ce moment-là. Il est parti en tournée avec les Bleus et pendant ses vacances, il est passé au club avec ce mal de genou récurrent qui l’empêchait de voir sereinement la suite. Il a passé pas mal d’examens et les conclusions étaient qu’au-delà des intérêts immédiats, pour la pérennité de sa carrière, il fallait également passer par la chirurgie. Il sera absent au moins six mois. »

Il ne le cache pas : les absences de Sopoaga et de Bamba représentent un gros coup dur pour le LOU Rugby. Extrait:

« C’est une perte majeure, Demba est un garçon important du système. Mais c’est d’abord pour lui que le coup est rude. Comme pour tous les internationaux qui ont pour objectif de disputer une Coupe du monde, cette opération arrive à un moment charnière. Mais il a pris cette décision en son âme et conscience, après avoir beaucoup échangé avec notre staff médical et moi-même. Mieux vaut un joueur frais et en pleine capacité de ses moyens à son retour qu’un garçon diminué, incapable de donner le meilleur de lui-même. En son absence et celle de Lima, il s’agira de faire corps. Mais je crois ce groupe capable de lutter pour les mettre dans les meilleures conditions à leur retour. »

Pour les remplacer, le LOU Rugby a décidé de solliciter des joueurs étrangers étant donné qu’à cette période de l’année, tous les joueurs sont généralement sous contrat. Extrait:

« C’est bien la difficulté. Si tu perds un ailier ou un centre, même s’il n’y a pas non plus pléthore sur le marché, tu peux plus facilement te pencher sur un jeune. Avec les blessures de Lima puis Demba, le premier questionnement du staff a été de savoir si un jeune du centre de formation pouvait intégrer le groupe. L’interrogation n’était pas de savoir si le jeune en question pouvait apporter une plus-value, mais d’abord de ne pas mettre en jeu son intégrité physique. Et il s’est très vite avéré qu’en raison des blessures aussi chez nos jeunes, nous n’avions pas ce qu’il faut en magasin.

Nous avons donc été obligés de solliciter des profils étrangers. J’ai eu un peu plus de temps pour anticiper le dossier Fletcher Smith, et notre chance a aussi été qu’il était en vacances en Croatie. Par contre, pour Demba, nous sommes encore en recherche active. Nous avons d’abord sollicité certains clubs de Pro D2, pour voir s’ils souhaitaient permettre à un de leurs forts potentiels de vivre une expérience de haut niveau. Sauf que, même si l’idée était sympa, la faisabilité était compliquée en raison d’un timing quelque peu tardif. Là encore, on n’avait pas vraiment d’autre choix que de se tourner vers les solutions étrangères. Elles ne sont pas légion. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Jojo83 9 août 2022 at 11h- Répondre

    Soin « alternatif » !!

  3. Publicité