Mohed Altrad : « Certains nous comparaient à une franchise Sud-Africaine… »

Mohed Altrad : « Certains nous comparaient à une franchise Sud-Africaine… »

25 juin 2022 - 0:05

6 Commentaires

Publicité

Le président de Montpellier, Mohed Altrad s’est confié au micro de Canal + à l’issue de la victoire de son équipe remportée contre le Castres Olympique en finale du Top 14.

Ce-dernier a expliqué comment il a fait pour bâtir ce club qu’il a repris en 2011.

Selon lui, les médias ont parfois tapé de manière excessive sur le club Montpelliérain.

Mais Mohed Altrad comprend les critiques puisqu’il le dit lui même : il y a quelques années encore, le MHR n’avait pas d’identité.

Finalement, à force de travailler, le MHR a réussi à remporter ce fameux Bouclier de Brennus pour le plus grand bonheur de son président. Extrait:

« Il y a eu beaucoup de haut et de bas. Je suis arrivé dans ce club et il y avait une institution qui n’était pas vraiment solide. J’ai passé du temps à comprendre le rugby car je n’étais jamais allé voir un match de rugby à Montpellier. J’ai compris des choses, j’ai fait des erreurs. Ensuite je les ai corrigées. Il y a eu des événements, des départs de coaches, des arrivées de coaches, il y a aussi la presse qui a stigmatisé notre club de manière excessive mais c’était mérité car on n’avait pas d’identité. On a cherché notre identité. Et on s’est égaré à un certain moment.

Certains journalistes nous comparaient à une franchise Sud-Africaine. On a appris la leçon. Heureusement, vous êtes là, vous êtes le miroir de ce qui se passe dans la réalité en tant que connaisseur de rugby et que journaliste. Cela fait trois ans que l’on travaille dur, on a francisé l’équipe et le staff, on a compris qu’il fallait une identité et que les joueurs devaient s’aimer. Que les joueurs travaillent les uns pour les autres, que les coaches s’entendent entre eux et qu’ils s’entendent avec les joueurs et avec le président aussi. On a abouti à quelque chose, on est cohérent avec ce Brennus.

Cela fait onze ans que je cours derrière et aujourd’hui je l’ai accompli. Mais ce n’est pas fini, il faut construire notre histoire. C’est le premier trophée majeur de notre histoire et il en faudra d’autres pour devenir une institution et pour dire que Montpellier est une terre de rugby qui se respecte. »

https://twitter.com/CanalRugbyClub/status/1540452651141419008?s=20&t=B5u3cIOKZz1O4a-rGLV6lA

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. RCT66 25 juin 2022 at 04h- Répondre

    Disons qu’à un certain moment vous l’étiez.

    J'aime 9
    J'aime pas 1
    • Arkhan 25 juin 2022 at 09h- Répondre

      Effectivement, ils l’étaient, c’est indéniable. Mais force est de constater qu’Altrad a compris ses erreurs , et aujourd’hui le mhr est à mon avis une belle équipe bien sympathique.

      J'aime 11
      J'aime pas 1
  3. Gazout 25 juin 2022 at 07h- Répondre

    Discours plein d humilité il reconnaît ses erreurs
    Il a voulu faire du mourad mais c était trop tard
    J ai retenu de sa part # sans identité on n est rien#

    J'aime 11
    J'aime pas 2
  4. Bonnus2013 25 juin 2022 at 07h- Répondre

    Excellente analyse. Erreurs – rectifications – travail = victoires. Je vous aimais pas, aujourd’hui je vous respecte. Prochaine étape devenir une institution et félicitations pour le travail accompli en onze ans c’est pas mal.

    J'aime 21
    J'aime pas 2
  5. Pat Cracker 25 juin 2022 at 14h- Répondre

    S’il en est arrivé là en affaires, c’est qu’il sait analyser ses forces, faiblesses, erreurs et réussites, aussi le palmarés s’étoffe de plus en plus, l’an passé, le challenge cup et cette année le bouclier de Brennus, beaucoup de présidents de club bien plus huppés historiquement et mieux placés dans la fédération cassoulet/piperade, seraient bien contents d’avoir ce palmarés qui à mon avis de Languedocien n’est qu’une étape, ils vont attirer des rudes de la région Languedoc Roussillon et on reparlera des générations de minots du Pic Saint Loup.
    Ne pas oublier que tous les clubs historiques de la région le RC Narbonne et l’AS Béziers sont descendus, et continuent de creuser pour aller plus bas, aussi que Montpellier soit tout en haut de la pyramide ne peut qu’être bénéfique à la région.
    Aussi merci au président Mohed Altrad d’avoir su changer de voilure, mettre des ris et virer lof pour lof vers un cap différent avec un équipage totalement différent mais qui a su trouver les liaisons personnelles pour arriver tout en haut.

    J'aime 2
    J'aime pas 1
  6. Mamie 81 26 juin 2022 at 16h- Répondre

    Et bla bla et bla bla , jusqu’à vendredi soir on ne savait pas grand chose et maintenant on les porte au pinacle .
    Je ne suis pas de votre avis,je pense que le rugby est une institution et que si on n’a pas été baigne dedans on n’y comprend rien et j ai trouvé que ce monsieur avait un air dédaigneux en présentant les joueurs au président de la République

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  7. Publicité