Mourad Boudjellal s’exprime pour Var Matin

Mourad Boudjellal s’exprime pour Var Matin

20 octobre 2010 - 11:59

Publicité

Quelques jours après la déroute au Munster ( 45-18 ) , Mourad Boudjellal fait le point dans les colonnes de Var Matin.

Le détail
Sans dédouaner quiconque, le président du RCT souligne en préambule : « Face à ce Munster-là, tout le monde aurait pris la foudre. Ceci étant, structurellement, on doit absolument évoluer. J’ai vu comment fonctionnait leur staff technique avec 17 personnes chargées de secteurs spécifiques. Ici, à Toulon, nous avons affaire à des médecins généralistes. C’est bien, mais il faudra faire appel à des spécialistes par ateliers (la touche, la mêlée, la défense, les mauls). Au très haut niveau, on doit en effet viser la perfection. On se doit toujours d’être dans le détail. »

La H-Cup
« Je pense que l’écart entre le Pro D2 et le Top 14 est aussi important qu’entre le Top 14 et la H-Cup. Malgré la correction reçue, je rappelle qu’on n’est pas éliminé de la compétition. On va voir désormais si les garçons apprennent vite ou pas. Maintenant, je comprends mieux Guy Novès quand il affirme que la H-Cup est un objectif en soi. A Toulon, nous avons une culture du championnat. La ville va devoir découvrir cette compétition européenne. »

Le respect
« Quand ils ont choisi la touche au lieu de tenter la pénalité dès le début du match, j’ai pensé dans un premier temps qu’ils ne nous respectaient pas. Après, sûrs de leurs forces, j’ai compris dans la dimension physique qu’ils étaient au-dessus de nous en multipliant notamment les temps de jeu. C’était alors difficile de ne pas prendre la foudre.
Le respect du public était également très impressionnant même si ça ne l’empêche pas de chambrer. A Mayol, il faudrait s’inspirer de cet exemple. Quant à la ville, elle est imprégnée de cette H-Cup. La présence du club y est partout. Les Irlandais affichent leur identité. J’ai pris une leçon d’imagination. »

Les agents
« Dans le fait de savoir s’il faut ou non garder tel ou tel joueur, s’il faut recruter untel ou untel, je me poserai la question de savoir si dans un match comme celui vécu en Irlande, ce joueur existerait ou pas ? A Thomond Park, des joueurs n’ont pas existé. Munster est un point référent. Mes critères de choix vont changer. Ce match va désormais me servir de base de références, notamment sur les prétentions salariales de chacun.
Dans les négociations avec les agents, je vais durcir mon langage. Le centre de formation doit tendre, lui aussi, vers l’excellence. A l’avenir, on n’aura plus besoin de 35 contrats pros. »

Publicité

  1. Joël 20 octobre 2010 à 18h

    Le président fantasme un peu… A propos, y a t'il des contrôle anti doping?

  2. pers@onne 20 octobre 2010 à 19h

    non à ce que je saches !! car autrement la saison derniére le SBW

    AURAIT FAIT EXPLOSER LE BALLON !!!!!

  3. totorct 21 octobre 2010 à 17h

    je reste assez septique sur le dopage,vu la forme du

    Munstar pendant 80 mn

Comments are closed.