Palisson: « J’ai eu des moments de doute »

Palisson: « J’ai eu des moments de doute »

27 septembre 2011 - 17:52

Publicité

Blessé avant le premier round du Mondial, le futur ailier de Toulon va, après une longue attente, être titularisé pour le dernier match de la phase de poule contre les Tonga. A l’heure où Lièvremont souhaite fixer un XV majeur, Palisson – joueur frisson du mois d’août – a une carte à jouer.
Avez-vous parfois désespéré ?
Alexis PALISSON : J’ai eu des moments de doute. Mais en parallèle, j’ai beaucoup travaillé pour revenir le plus vite possible. Maintenant, je suis là, compétitif et en forme.
Avec de l’appréhension ou des fourmis dans les jambes ?
A.P. : J’ai forcément des fourmis dans les jambes. Cela fait plus de trois semaines que je suis en Nouvelle-Zélande à regarder mes coéquipiers s’entraîner. J’ai eu des douleurs jusqu’à la semaine dernière. Maintenant, j’ai envie de jouer.
Est-ce un soulagement d’être titularisé à ce moment ?
A.P. : Oui. Je n’avais pas envie d’être le premier Français à venir en Coupe du monde pour finalement ne disputer aucun match. Je suis heureux d’être titulaire et de pouvoir représenter mon pays. Le staff m’a gardé, a repoussé les délais, alors j’espérais vraiment pouvoir jouer.
Le piège ne serait-il pas de trop vouloir en faire ?
A.P. : Je ne me pose pas cette question. J’ai de l’envie. Mais je ne serai pas là pour surjouer. Je vais essayer de faire comme d’habitude pour prendre le maximum de plaisir et faire avancer l’équipe.

Blessé avant le premier round du Mondial, le futur ailier de Toulon va, après une longue attente, être titularisé pour le dernier match de la phase de poule contre les Tonga. A l’heure où Lièvremont souhaite fixer un XV majeur, Palisson – joueur frisson du mois d’août – a une carte à jouer.

Avez-vous parfois désespéré ?

Alexis PALISSON : J’ai eu des moments de doute. Mais en parallèle, j’ai beaucoup travaillé pour revenir le plus vite possible. Maintenant, je suis là, compétitif et en forme.

Avec de l’appréhension ou des fourmis dans les jambes ?

A.P. : J’ai forcément des fourmis dans les jambes. Cela fait plus de trois semaines que je suis en Nouvelle-Zélande à regarder mes coéquipiers s’entraîner. J’ai eu des douleurs jusqu’à la semaine dernière. Maintenant, j’ai envie de jouer.

Est-ce un soulagement d’être titularisé à ce moment ?

A.P. : Oui. Je n’avais pas envie d’être le premier Français à venir en Coupe du monde pour finalement ne disputer aucun match. Je suis heureux d’être titulaire et de pouvoir représenter mon pays. Le staff m’a gardé, a repoussé les délais, alors j’espérais vraiment pouvoir jouer.

Le piège ne serait-il pas de trop vouloir en faire ?

A.P. : Je ne me pose pas cette question. J’ai de l’envie. Mais je ne serai pas là pour surjouer. Je vais essayer de faire comme d’habitude pour prendre le maximum de plaisir et faire avancer l’équipe.

Source: rugbyrama.fr

Publicité

  1. Hellboy 27 septembre 2011 at 19h

    Le doute l'habite, mais il est têtu !

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. Lavaroisedu64 27 septembre 2011 at 19h

    Hellboooooy !!!!

    👿 😛 👿 😛 😆

Comments are closed.