Petit budget du Top 14, joueurs méconnus, club délaissé par les médias… Le président de Castres règle ses comptes

Petit budget du Top 14, joueurs méconnus, club délaissé par les médias… Le président de Castres règle ses comptes

10 juin 2022 - 14:48

8 Commentaires

Publicité

C’est un président du Castres Olympique revanchard qui s’est confié via Actu Rugby, pour évoquer la place de leader décrochée par ses joueurs lors de la dernière journée de la phase régulière du Top 14.

C’est la surprise de la 26ème journée du championnat : le CO a coiffé sur le poteau Bordeaux-Bègles et Montpellier pour s’octroyer la première place du Top 14 et se qualifier directement pour les demi-finales qui se joueront à Nice.

Le président Tarnais Pierre-Yves Revol n’a pas manqué de rappeler que le CO possède l’un des plus petits budgets du Top 14. Extrait:

« Je rappelle quand même que le CO est le 10e budget du Top 14 et la 11e masse salariale du championnat. C’est un constat. On nous dit souvent qu’on joue les petits, mais sur ce plan-là, en tout cas, on est assez modeste par rapport à nos concurrents. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas d’ambitions et que nous ne sommes pas des prétendants à la course au titre. C’est simplement une donnée qui fait que l’on peut difficilement être considéré comme un favori. »

Dans la foulée, il affirme que le CO est souvent délaissé par les médias. Extrait:

« Castres est une ville un peu enclavée et délaissée, y compris par les médias. Mais ça nous va bien et on s’en accommode. L’environnement est toujours le même, mais pendant les phases finales, on retrouve plus d’intérêt de la part des observateurs pour ce club un peu atypique qui est rarement attendu, mais souvent là. »

Par ailleurs, il indique que Castres arrive toujours à performer avec principalement des joueurs méconnus. Extrait:

« Le CO a toujours performé avec un effectif composé principalement de joueurs méconnus. C’était le cas en 2010, tout au long de la décennie, et c’est encore le cas aujourd’hui. Sur le plan sportif, ce club a la capacité d’utiliser au mieux ses moyens, car il a les bonnes compétences au bon endroit, afin de constituer un effectif capable de rivaliser avec des clubs composés de beaucoup plus grands noms. Sauf que ces derniers ne sont pas garants de performances sportives supérieures, notamment lors des phases finales. »

Pour conclure, Pierre-Yves Revol ne manque pas d’encenser son manager Pierre-Henry Broncan. Extrait:

« Pierre-Henry Broncan a la compétence pour recruter des joueurs méconnus. Plus inconnu est le joueur, mieux il se porte, alors que, par le passé, j’ai connu des entraîneurs qui avaient d’autres exigences. Moi, ça me va très bien et ça colle à la politique et à l’identité du club. De temps en temps, il faut savoir laisser partir un grand joueur, ceux qui sont au Stade Toulousain ou au Racing 92 maintenant. Mais on essaye quand même d’en fidéliser le plus grand nombre. Une fois que l’on a déniché ces joueurs, on s’efforce de bien les accompagner. »

Publicité

8 Commentaires

  1. Publicité

  2. oli83200 10 juin 2022 at 15h- Répondre

    Super toujours la même rengaine de Revol, plus petit budget de France et de Navarre…
    Ça veut dire que les laboratoires pharmaceutiques Fabre (sponsor numéro 1 de castres) ont déposé le bilan !
    Curieux en cette période !
    Je ne nie pas que castres a fait un beau parcours et que broncan est un bon entraîneur mais ya pas besoin des larmes de crocodile de Revol !

    J'aime 17
    J'aime pas 10
  3. pafiste 10 juin 2022 at 15h- Répondre

    C’est une équipe qui s’est toujours focalisée sur le top14 ,à défaut de perdre de l’énergie dans la Champion Cup ou Chalenge Cup.
    C’est une politique qui a souvent portée des fruits.

    J'aime 16
    J'aime pas 1
    • Tomasz 10 juin 2022 at 15h- Répondre

      Un effectif homogène, avec peu d’internationaux.

      Pas plombé par les doublons, pas fatigué par la coupe l’Europe…

      Je n’aime pas l’esprit mais ça fonctionne.

      J'aime 17
      J'aime pas 1
  4. jeandenis 10 juin 2022 at 15h- Répondre

    Il a oublié tout petit labo , qui l’aide a vivoter depuis des années

    Peuchère

    J'aime 10
  5. Isidore 10 juin 2022 at 15h- Répondre

    Ma foi il faut de tout pour faire un monde, et la politique de ce club atypique me plait bien.
    Leur jeu moins!
    Et aussi la ferveur de cette petite ville que je connais, derrière leur club c’est quelque chose!

  6. math1907 10 juin 2022 at 15h- Répondre

    Il oubli gentiment de parler des infrastructures à je ne sais combien de millions d’euros misent à disposition par Fabre !!!!!

    Quand aux joueurs méconnus faut pas déconner !!!!!
    Ils en sortent de leur cdf et en recrutent quelques un, mais quand faut trouver de la qualité ils n’ont jamais eu peur de recruter non plus !!!
    Peut-être pas des Vito, Kaino ou Pollard, mais y a pas que du caraque qui signe chez eux non plus, loin de là !!!!!

    La c’est pas un coup de gueule, c’est un coup de panique :
     » Merde on est premier et favori, qu’est ce qu’on fait, comment ça marche !!?? »

    J'aime 2
    J'aime pas 1
  7. Ribaud 10 juin 2022 at 15h- Répondre

    Complètement d’accord avec oli83200 si on en croît le president revol , castres serait un petit budget, non ce qui à de petit dans ce club , c’est l’ambition , pas d’ambition en coupe d’europe , tres peu de joueurs concernés par l’edf , si demain tous les clubs deviennent comme castres , on dit stop à la champions cup , trop energivore , on limite le nombre de joueurs par club en edf , ça retablirait une équité, et tout le monde se consacre à notre super top 14 , pas sur que castres finisse premier de la phase reguliere

    J'aime 5
    J'aime pas 2
  8. LordB 10 juin 2022 at 19h- Répondre

    Pour le budget c’est vraiment relatif. Si Pierre Fabre n’avait pas vendu le stade à la ville de Castres, l’augmentation en 20 ans de 3000 à 12 000 places et les infrastructures annexes auraient demandé un gros budget.
    Rien que la pelouse synthétique mise en place cette année coûte 1.8 million d’euros, payés par la ville.

  9. Publicité