Philippe Saint-André en visite à Clermont

Philippe Saint-André en visite à Clermont

3 novembre 2011 - 21:47

Publicité

Philippe Saint-André était mercredi soir et ce jeudi à Clermont-Ferrand en marge du congrès national des journalistes sportifs. Le nouveau sélectionneur en a profité pour tenir une conférence de presse, revenir sur son aventure avec l’ASM et dresser les premières missions qui l’attendent.
Il y a bien longtemps que l’on ne l’avait plus vu Philippe Saint-André dans l’enceinte du stade Marcel-Michelin. Lui qui a passé sept saisons qu’ « Il n’oubliera jamais » sous le maillot des Jaunards est venu en Auvergne pour « dire bonjour à quelques amis » alors qu’il est en vacances. Avant de prendre officiellement ses fonctions de sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André était donc de passage à Clermont-Ferrand afin de recevoir une distinction de l’UJSF. Le « Goret » en a ensuite profité pour tenir une conférence de presse afin d’évoquer les nombreux chantiers qui l’attendent dans moins d’un mois. Premier d’entre eux, et pas des moindres, composer son staff technique. PSA souhaite en effet s’entourer des « meilleures personnes » afin de tirer vers le haut le XV de France.
« Mettre en place un organigramme cohérent »
Pour se faire, l’ancien manager de Toulon aimerait enrôler Yannick Bru et Patrick Lagisquet. Le hic étant que certains présidents de club n’acceptent pas de laisser filer les membres de leur propre staff. Saint-André espère donc « travailler intelligemment de paire avec la Fédération et le Top 14 afin de rapidement mettre en place un organigramme cohérent. Il faut que cela se fasse proprement, sans qu’il n’y ait de vagues. » S’il n’a pour l’instant pas encore rencontré les joueurs ayant disputé le dernier Mondial, PSA « se félicite » qu’aucun n’est annoncé vouloir arrêter sa carrière internationale même si certains ne « pourront pas » disputer la coupe du Monde en 2015. « Cela démontre à quel point l’équipe de France est importante. Il y a un très bon socle de départ, ce serait idiot de ne pas s’en servir pour les prochaines compétitions à venir », a glissé Saint-André.
Autre cheval de bataille de l’ancien Clermontois, la tournée du mois de juin. Souvent critiquée pour sa proximité avec la fin de saison et la fatigue accumulée des joueurs, PSA estime que c’est une bonne chose afin de « tester à balles réelles certains éléments. » L’année prochaine, les Français s’envoleront ainsi pour quinze jours en Argentine et l’on devrait avoir droit à une large de revue d’effectif. Pour l’heure, Philippe Saint-André s’est envolé direction Toulon mais avant de partir, a assuré qu’ « il reviendrait bien assez vite » superviser l’ASM et ses quelques joueurs à « gros potentiels ». A bon entendeur…

Philippe Saint-André était mercredi soir et ce jeudi à Clermont-Ferrand en marge du congrès national des journalistes sportifs. Le nouveau sélectionneur en a profité pour tenir une conférence de presse, revenir sur son aventure avec l’ASM et dresser les premières missions qui l’attendent.

Il y a bien longtemps que l’on ne l’avait plus vu Philippe Saint-André dans l’enceinte du stade Marcel-Michelin. Lui qui a passé sept saisons qu’ « Il n’oubliera jamais » sous le maillot des Jaunards est venu en Auvergne pour « dire bonjour à quelques amis » alors qu’il est en vacances. Avant de prendre officiellement ses fonctions de sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André était donc de passage à Clermont-Ferrand afin de recevoir une distinction de l’UJSF. Le « Goret » en a ensuite profité pour tenir une conférence de presse afin d’évoquer les nombreux chantiers qui l’attendent dans moins d’un mois. Premier d’entre eux, et pas des moindres, composer son staff technique. PSA souhaite en effet s’entourer des « meilleures personnes » afin de tirer vers le haut le XV de France.

« Mettre en place un organigramme cohérent »

Pour se faire, l’ancien manager de Toulon aimerait enrôler Yannick Bru et Patrick Lagisquet. Le hic étant que certains présidents de club n’acceptent pas de laisser filer les membres de leur propre staff. Saint-André espère donc « travailler intelligemment de paire avec la Fédération et le Top 14 afin de rapidement mettre en place un organigramme cohérent. Il faut que cela se fasse proprement, sans qu’il n’y ait de vagues. » S’il n’a pour l’instant pas encore rencontré les joueurs ayant disputé le dernier Mondial, PSA « se félicite » qu’aucun n’est annoncé vouloir arrêter sa carrière internationale même si certains ne « pourront pas » disputer la coupe du Monde en 2015. « Cela démontre à quel point l’équipe de France est importante. Il y a un très bon socle de départ, ce serait idiot de ne pas s’en servir pour les prochaines compétitions à venir », a glissé Saint-André.

Autre cheval de bataille de l’ancien Clermontois, la tournée du mois de juin. Souvent critiquée pour sa proximité avec la fin de saison et la fatigue accumulée des joueurs, PSA estime que c’est une bonne chose afin de « tester à balles réelles certains éléments. » L’année prochaine, les Français s’envoleront ainsi pour quinze jours en Argentine et l’on devrait avoir droit à une large de revue d’effectif. Pour l’heure, Philippe Saint-André s’est envolé direction Toulon mais avant de partir, a assuré qu’ « il reviendrait bien assez vite » superviser l’ASM et ses quelques joueurs à « gros potentiels ». A bon entendeur…

Source: rugbyrama.fr

Publicité

  1. Joël 4 novembre 2011 à 00h

    Le destin a souri à PSH. Tout lui a souri. Tant mieux. A Toulon, il a aménagé la salle de muscu et les vestiaires puis il s'est rapidement fait déborder par l'équipe. Il n'a pas la stature pour encadrer l'équipe de France où les egos sont encore pire qu'au RCT.

  2. Over 4 novembre 2011 à 02h

    Lol ! mais trop belle analyse. 😀

Comments are closed.