Quelques réactions ( Source site officiel de L’Equipe )

Quelques réactions ( Source site officiel de L’Equipe )

20 février 2010 - 19:58

Publicité

2762867382_1David Skrela (demi d’ouverture du Stade Toulousain): «Il nous manqué beaucoup de choses aujourd’hui pour espérer l’emporter. On savait que ce match allait être compliqué et il l’a été. Nous n’avons pas su trouver les solutions, nous n’avons pas été assez intelligents. Nous n’avons jamais été en mesure de prendre le dessus sur leur défense qui était bien organisée. Les sifflets? Cela fait partie du jeu. On va surtout essayer de digérer ça car la saison continue.»

 Maxime Médard (arrière du Stade Toulousain): «Nous avons couru dans tous les sens mais dans le vide. Physiquement nous avons répondu présent mais nous nous sommes perdus dans notre jeu. C’est évident qu’avec cette défaite il va être très difficile de se qualifier directement en demi finale à travers les deux premières places. Nous ne sommes plus très loin de la sixième place et il va falloir s’accrocher. Maintenant ce n’est pas fini. Nous sommes au pied du mur mais ce n’est pas plus mal. Nous avons encore les moyens de bien finir la saison et si nous sommes champions personne ne se souviendra de cette défaite.»

 Yannick Bru (entraîneur des avants du Stade Toulousain): «Nous pouvons faire une croix sur les deux premières places. Il serait quasiment miraculeux que nous accrochions le podium. Nous sommes désormais condamnés à une place d’outsider en championnat. Au niveau du contenu, il y a vraiment eu une régression par rapport à nos derniers matches. Il n’y avait aucun tempo, aucune cohérence. Nous avons retrouvé nos travers du mois de novembre. Nous avons été fébriles et nous avons recherché des solutions individuelles. C’est surtout cela qui me dérange plus encore que le fait d’être scotché à cette quatrième place.»

 Felipe Contepomi (demi d’ouverture de Toulon): «C’est une superbe victoire face à un adversaire prestigieux. Nous étions venus ici pour faire un gros match et tenter l’exploit. Nous y sommes parvenus et c’est quelque chose de formidable pour le club. Ce n’était pas un très beau match à voir mais, pour nous, le plus important c’est de prendre quatre points ici.»

Mourad Boudjellal (Président de Toulon): «Gagner à Toulouse n’était vraiment pas programmé. Je suis vraiment très fier de mes joueurs. C’est la plus belle chose qui soit arrivé au club depuis son titre en 1992. Notre joie est immense car elle est proportionnelle à la taille de l’adversaire. Je suis vraiment ému car c’est le genre de chose dont on rêve. C’est vraiment émouvant, oui…»

Publicité

  1. Publicité

  2. Magik 21 février 2010 at 01h

    Oué euh Mourad, t'en fais un peu trop là 🙂 La plus belle chose qui soit arrivé au club depuis le titre, ça a été la remontée en Top 14 en 2005.

    On aurait fait un match accompli, contre une équipe complête, en dominant de la tête et des épaules OK. Mais là …

  3. Publicité

Comments are closed.