RCT-Stade Français: le match d’après…

RCT-Stade Français: le match d’après…

24 septembre 2011 - 12:23

Publicité

Au RCT, une nouvelle ère s’ouvre. Celle de Laporte. Cette cinquième journée de championnat marque l’arrivée en pointillé de « Bernie le Dingue » aux commandes du club rouge et noir. C’est la première confrontation de l’après-Saint-André. Le prochain entraîneur de l’équipe de France a laissé un club en bonne place (6e) après avoir glané six points lors de ces deux derniers déplacements (un nul à Bayonne, une victoire à Bordeaux). La page PSA est désormais définitivement tournée.
À présent, un nouveau chapitre s’ouvre. C’est l’ancien patron des Bleus qui a en charge la destinée de l’équipe varoise même si jusqu’à la fin de la Coupe du monde (23 octobre), il ne sera pas présent sur le banc de touche lors des matchs officiels. À commencer cet après-midi par le Stade Français.
Cette curieuse situation ne semble pas entamer la confiance du groupe rouge et noir qui, au travers de ses deux dernières sorties, s’est refait une santé morale, bien entamée après la claque reçue face à Clermont.
Un nouveau départ
Pour leur retour sur le pré de Mayol, les Toulonnais savent qu’ils doivent se racheter aux yeux de leur public, outragé par le cuisant revers devant les jeunes Auvergnats.
Pour ce premier match de l’ère Laporte, l’accent a été mis sur la finition tout au long de la semaine. Le réalisme, qui fait tant défaut au RCT depuis l’entame contre Biarritz, doit être, cet après-midi, à l’ordre du jour.
Olivier Azam, qui a particulièrement fait travailler le secteur de la touche, défaillant en Gironde, et Pierre Mignoni ont mis l’accent sur le collectif et… l’efficacité.
Pour l’occasion, derrière, appel a été fait à la puissance de Loamanu, la vitesse de Smith, la complémentarité du duo Messina-Bastareaud et la sûreté de Rooney. La charnière Cibray-Dumora est chargée, quant à elle, d’impulser du jeu.
Devant, on assure et se rassure avec les valeurs sûres. Le pack victorieux face à Bordeaux-Bègles est modifié avec le changement en seconde ligne (Chesney par Schofield, Samson par Suta) le retour comme titulaire de Tawake au détriment d’El Abd, en troisième ligne. Laporte entend que ses hommes allient intensité et discipline : « Il faudra d’abord faire preuve d’intelligence et ne pas donner de points. À partir de là, on pourra exister.»
Face à son ancien bébé, le célèbre consultant de Canal + espère que ses nouveaux protégés agiront en adultes. Responsables.

Au RCT, une nouvelle ère s’ouvre. Celle de Laporte. Cette cinquième journée de championnat marque l’arrivée en pointillé de « Bernie le Dingue » aux commandes du club rouge et noir. C’est la première confrontation de l’après-Saint-André. Le prochain entraîneur de l’équipe de France a laissé un club en bonne place (6e) après avoir glané six points lors de ces deux derniers déplacements (un nul à Bayonne, une victoire à Bordeaux). La page PSA est désormais définitivement tournée.

À présent, un nouveau chapitre s’ouvre. C’est l’ancien patron des Bleus qui a en charge la destinée de l’équipe varoise même si jusqu’à la fin de la Coupe du monde (23 octobre), il ne sera pas présent sur le banc de touche lors des matchs officiels. À commencer cet après-midi par le Stade Français.

Cette curieuse situation ne semble pas entamer la confiance du groupe rouge et noir qui, au travers de ses deux dernières sorties, s’est refait une santé morale, bien entamée après la claque reçue face à Clermont.

Un nouveau départ

Pour leur retour sur le pré de Mayol, les Toulonnais savent qu’ils doivent se racheter aux yeux de leur public, outragé par le cuisant revers devant les jeunes Auvergnats.

Pour ce premier match de l’ère Laporte, l’accent a été mis sur la finition tout au long de la semaine. Le réalisme, qui fait tant défaut au RCT depuis l’entame contre Biarritz, doit être, cet après-midi, à l’ordre du jour.

Olivier Azam, qui a particulièrement fait travailler le secteur de la touche, défaillant en Gironde, et Pierre Mignoni ont mis l’accent sur le collectif et… l’efficacité.

Pour l’occasion, derrière, appel a été fait à la puissance de Loamanu, la vitesse de Smith, la complémentarité du duo Messina-Bastareaud et la sûreté de Rooney. La charnière Cibray-Dumora est chargée, quant à elle, d’impulser du jeu.

Devant, on assure et se rassure avec les valeurs sûres. Le pack victorieux face à Bordeaux-Bègles est modifié avec le changement en seconde ligne (Chesney par Schofield, Samson par Suta) le retour comme titulaire de Tawake au détriment d’El Abd, en troisième ligne. Laporte entend que ses hommes allient intensité et discipline : « Il faudra d’abord faire preuve d’intelligence et ne pas donner de points. À partir de là, on pourra exister.»

Face à son ancien bébé, le célèbre consultant de Canal + espère que ses nouveaux protégés agiront en adultes. Responsables.

Source: varmatin.com

Publicité

  1. Fafa 24 septembre 2011 à 13h

    C bon pour missoup, il engrange un capital confiance, et je le trouve plus liberé que la saison derniere. Le secateur est de retour

  2. eric.7283 24 septembre 2011 à 14h

    laporte veut de la discipline…et il remplace samson par suta!!! c est bon ça non? lol!!!

  3. eric.7283 24 septembre 2011 à 15h

    schofield à la 1ere, tillous-borde à la 2eme, vnk à la 3eme, henjak à la 4eme et cibray à la 5eme. on cherche à battre un record? 5 capitaines en 5 matchs on doit être les seul à l avoir fait ça!

Comments are closed.