Rugbyrama revient sur Racing-Metro – Toulon (9-16)

Rugbyrama revient sur Racing-Metro – Toulon (9-16)

26 octobre 2011 - 13:26

Publicité

Mathieu Bastareaud nous a habitués aux clins d’œil. Certains moins heureux que d’autres. L’été dernier, en tournée avec les Barbarians britanniques, alors qu’il désirait quitter Paris pour rejoindre Toulon et se confrontait au refus catégorique de Bernard Laporte de le laisser partir, le jeune trois-quarts centre arborait une chaussette du RCT, une autre du Stade français. Bastarraud a rejoint Toulon, a retrouvé Bernard Laporte. Sa joie de vivre aussi. Sur la Rade, avec les Rouge et Noir, il semble épanoui comme longtemps on ne l’avait vu. Il n’a pas oublié Paris, le Stade français. En conférence de presse samedi, « Basta » portait un polo du RCT et aussi un caleçon rose « Blanche de Castille » du plus bel effet. Un clin d’œil pour assurer qu’il n’a pas oublié ce que Paris lui a apporté.

Publicité

  1. Joël 26 octobre 2011 à 18h

    Étonnant car la décision pénale fait l'objet d'un appel. La décision de la commission de discipline devra considérer des faits distincts de ceux sur lesquels statue la juridiction pénale

Comments are closed.