Saint-André : « Rien d’alarmant » (Rugbyrama)

Saint-André : « Rien d’alarmant » (Rugbyrama)

29 octobre 2010 - 11:48

Publicité

Toulon, qui reste sur deux défaites consécutives, a besoin de points. Mais le RCT se déplace chez des Toulousains en pleine forme et ils ont fait tourner leur effectif en vue du déplacement à Perpignan jeudi. Le manager Philippe Saint-André assure pourtant qu’il ne s’en fait pas pour l’instant.

Quels sont vos sentiments avant d’aller affronter Toulouse ?

Philippe SAINT-ANDRE : Les Toulousains sont archi favoris, ils jouent très bien et sont dans une dynamique de victoires assez impressionnante. L’année dernière, on avait gagné chez eux, mais c’était pendant une trêve internationale et il leur manquait 18 joueurs. Ils ont à mon avis bien préparé leur match et ça va être très difficile.

Un rebond est pourtant attendu après deux défaites consécutives ?

P.S-A. : Oui, mais ces deux défaites n’ont rien d’alarmant. Il faut savoir d’où l’on vient: il y a 18 mois, on jouait le maintien à Dax. Et aujourd’hui, on ne comprend pas qu’on n’aille pas gagner face au Stade français. Cela dit, c’est vrai qu’on a besoin de points: si l’on devait perdre contre Toulouse et Perpignan, cela pourrait nous faire descendre à la dixième place du Top 14.

L’absence de Jonny Wilkinson, meilleur marqueur du club, du fait de sa sélection en équipe d’Angleterre, est un problème ?

P.S-A. : On n’aura pas Wilkinson mais on aura Contepomi. Je ne vais pas me plaindre: la saison dernière, on est allé gagner à Toulouse grâce à lui, ou encore à Bourgoin.

Vous laissez au repos des cadres comme Van Niekerk ou Smith: est-ce que vous faites l’impasse sur Toulouse pour mieux préparer Perpignan ?

P.S-A. : On m’avait déjà dit que je faisais l’impasse pour la réception des Ospreys en H Cup et c’est un match qu’on a gagné ! A ce niveau, et lorsque l’on joue Toulouse le samedi et Perpignan le jeudi suivant, je suis obligé de faire des choix, de faire tourner l’effectif.

Quel jugement portez-vous sur le Parisien Swarzewski, auteur d’un coup de tête sur Genevois samedi et convoqué devant la commission de discipline le 10 novembre ?

P.S-A. : Je pense que ce geste méritait au minimum un carton jaune. Bastareaud en ayant reçu un cinq minutes avant, nous aurions alors joué à 15 contre 13, puis à 15 contre 14, et je pense que dans ces conditions nous pouvions revenir de Paris avec une victoire. Cela étant, nous sommes les premiers supporteurs de l’équipe de France, et espérons que Swarzewski pourra jouer les matches de novembre.

Depuis mardi, l’ancien talonneur Eric Dasalmartini est venu renforcer le staff en charge du pack. Quelle est sa mission ?

P.S-A. : L’arrivée d’Eric, qui interviendra lors des entraînements le mardi et le jeudi, se situe dans la logique d’apprentissage du très haut niveau poursuivie par le président Boudjellal et moi-même. Le rugby de très haut niveau est une affaire de petits détails, et les joueurs sont demandeurs d’un tel encadrement. Lorsque j’entraînais Sale, j’avais douze membres dans le staff. Et lors de l’échauffement avant le match au Munster, j’ai compté qu’ils n’avaient pas moins de treize entraîneurs sur le terrain.

Publicité

  1. Big fan 29 octobre 2010 à 13h

    De plus…est-il nécessaire de rappeler que "l'Ogre toulousain" s'est fait manger tout cru …par le Petit Poucet à Montpellier en 4ème journée ?

    Ca donne la niaque….Parce que Toulon !

  2. totorct 29 octobre 2010 à 15h

    PSA dit peut être 10 éme , mais il faudra voir

    enfin de saison, ne brulons pas encore nos cartouches,

    ils en faudra en fin de saison non mouillées….

  3. Joël 29 octobre 2010 à 19h

    Oui Big Fan, mais à l'époque Toulon n'avait pas encore enclenché la vitesse supérieure. Je les ai vu jouer contre Perpignan. Ils m'ont vraiment impressionné

Comments are closed.