Sireli Bobo atomise les internationaux Fidjiens : « Ils n’ont aucune passion ni fierté ! »

Sireli Bobo atomise les internationaux Fidjiens : « Ils n’ont aucune passion ni fierté ! »

2 août 2022 - 19:30

4 Commentaires

Publicité

Les Fidji ont rencontré de grosses difficultés lors de la dernière Pacific Nations Cup.

En effet, les Fidjiens ont terminé à la troisième place de la compétition derrière l’Australie À et les Samoa, et juste devant les Tonga.

Forcément, cela fait tâche pour les Fidji, habitué à montrer beaucoup mieux.

Interrogé par un média local, l’ancien ailier passé notamment par le Rugby Club Toulonnais, à savoir Sireli Bobo, n’a pas manqué d’atomiser les internationaux Fidjiens.

Dans un premier temps, il défend le sélectionneur Vern Cotter et le dédouane de ces mauvais résultats. Extrait:

« Beaucoup de supporters critiquent le sélectionneur Vern Cotter et son staff mais ils ont fait leur part du travail. Il faut plutôt se pencher sur le comportement des joueurs et la façon dont ils se abordent mentalement ces matchs cruciaux. »

Dans la foulée, il dézingue les joueurs Fidjiens qui se sont lourdement inclinés contre les Samoa alors qu’ils menaient 17 à 3 à la mi-temps.

Au cours de la seconde période de jeu, les Fidjiens ont tout simplement encaissé un 20 à 3 provoquant la grande colère de Sireli Bobo. Extrait:

« C’est totalement inacceptable au vu du calibre de nos joueurs et des résultats que nous avon. Ces joueurs devraient apprendre à éprouver de la fierté à porter le maillot blanc parce qu’ils ne jouent pas pour eux mais pour le peuple des Fidji. Ils ont une immense responsabilité quand ils l’enfilent. Ils prennent les choses avec trop de légèreté. 

On dirait qu’ils n’ont aucune passion pour leur pays ni de la fierté pour ce maillot. Ils devraient vraiment se remettre en question. »

Pour conclure, Sireli Bobo estime que les entraîneurs étrangers ne savent pas y faire avec les Fidjiens.

Selon lui, il faut réellement être Fidjien pour diriger l’équipe nationale des Fidji. Extrait:

« Ils ne savent pas comment faire basculer nos joueurs dans ces moments cruciaux. Il faut être fidjien pour comprendre l’état d’esprit. Nos joueurs réagissent à des mots durs pour les motiver. Il faut leur parler droit dans les yeux. »

Publicité

4 Commentaires

  1. Publicité

  2. Nicobile 2 août 2022 at 19h- Répondre

    Il cherche un poste ?

    J'aime 3
    J'aime pas 2
  3. marc 2 août 2022 at 21h- Répondre

    Sireli Bobo, le mec qui a recommandé Tuwai à Collazo ?

    J'aime 5
    J'aime pas 3
  4. Lextork 2 août 2022 at 21h- Répondre

    Qu’il postule pour le poste d’entraîneur au lieu de la ramener dans les médias…
    Facile quand on est en France confortablement allonger dans son canapé qui vaut dix fois le salaire moyen d’un fidjien!

    J'aime 2
    J'aime pas 2
  5. DedeLePremier 3 août 2022 at 08h- Répondre

    L’a pas joué pour la NZ le Fidjien ?

  6. Publicité