Toulon se fâche, le Stade Français s’arrache

Toulon se fâche, le Stade Français s’arrache

11 novembre 2011 - 16:40

Publicité

Le RC Toulon a remporté une victoire facile pour son entrée dans le Challenge Européen face aux modestes Italiens de Padoue (53-22). En revanche, le Stade Français a dû batailler face aux Anglais de Worcester dans la Poule 1. Longtemps menés au score, les Parisiens se sont finalement imposés 14-23.
Les clubs français ont réussi leurs débuts en Challenge Européen mais si la victoire était au bout pour Toulon et le Stade Français, la manière, elle, a beaucoup différé. Là où les Varois ont disposé facilement d’un adversaire faiblard, les Parisiens sont passés tout près de la défaite face aux Anglais de Worcester. Quoiqu’il en soit, les deux formations tricolores, qui ont fait du Challenge Européen un objectif majeur cette saison (le vainqueur disputera la H Cup l’année prochaine), ont marqué leur territoire d’entrée.
Exilés à Bourgoin en raison des intempéries ayant sévi à Toulon, les hommes de Bernard Laporte n’avaient pas aligné la grosse artillerie pour accueillir Padoue. Sous une pluie battante, le RCT se présentait avec un XV largement remanié, priorité étant clairement donné à la jeunesse. Point de noms ronflants sur la pelouse de Pierre-Rajon, à l’exception du vice-champion du monde Alexis Palisson, qui débutait sous le maillot rouge et noir. Après un départ raté, où les Italiens prennent l’avantage par deux pénalités de Hickey, Toulon fait parler la puissance de ses avants et marque le premier essai du match par Chilachava (16e). Dès lors, la machine s’emballe et Bonnet puis Frou mettent les Varois sur orbite. Mais Padoue n’abdique pas, et, bénéficiant des largesses françaises, parvient à réduire l’écart avant la pause (22-17). Bernard Laporte n’a sans doute pas apprécié ce laxisme et se chargeait de le faire savoir à ses joueurs à la pause. Le résultat était probant : quatre nouveaux essais et une victoire aux allures de fessée pour le RCT (53-22), qui s’empare des commandes de cette Poule 2 grâce aux cinq points de la victoire bonifiée.
Pas de bonus pour le Stade Français mais les Parisiens se contenteront largement du succès arraché à Worcester. Face à l’avant-dernier du championnat anglais, les partenaires de Pascal Papé ont longtemps joué à l’envers. Menés 14-0 après moins d’un quart d’heure, les hommes de Cheika ont su progressivement refaire leur retard sans jamais paniquer. Ils peuvent remercier Felipe Contepomi, l’Argentin réussissant six pénalités pour remettre son équipe à flots. Un essai de l’Anglais Paul Sackey enterrait les derniers espoirs de ses compatriotes. Sans briller, le Stade Français a peut-être déjà fait le plus dur en s’imposant à Worcester, ses deux autres adversaires dans cette Poule 1, Bucarest et Crociati, semblant largement plus à leur portée

Le RC Toulon a remporté une victoire facile pour son entrée dans le Challenge Européen face aux modestes Italiens de Padoue (53-22). En revanche, le Stade Français a dû batailler face aux Anglais de Worcester dans la Poule 1. Longtemps menés au score, les Parisiens se sont finalement imposés 14-23.

Les clubs français ont réussi leurs débuts en Challenge Européen mais si la victoire était au bout pour Toulon et le Stade Français, la manière, elle, a beaucoup différé. Là où les Varois ont disposé facilement d’un adversaire faiblard, les Parisiens sont passés tout près de la défaite face aux Anglais de Worcester. Quoiqu’il en soit, les deux formations tricolores, qui ont fait du Challenge Européen un objectif majeur cette saison (le vainqueur disputera la H Cup l’année prochaine), ont marqué leur territoire d’entrée.

Exilés à Bourgoin en raison des intempéries ayant sévi à Toulon, les hommes de Bernard Laporte n’avaient pas aligné la grosse artillerie pour accueillir Padoue. Sous une pluie battante, le RCT se présentait avec un XV largement remanié, priorité étant clairement donné à la jeunesse. Point de noms ronflants sur la pelouse de Pierre-Rajon, à l’exception du vice-champion du monde Alexis Palisson, qui débutait sous le maillot rouge et noir. Après un départ raté, où les Italiens prennent l’avantage par deux pénalités de Hickey, Toulon fait parler la puissance de ses avants et marque le premier essai du match par Chilachava (16e). Dès lors, la machine s’emballe et Bonnet puis Frou mettent les Varois sur orbite. Mais Padoue n’abdique pas, et, bénéficiant des largesses françaises, parvient à réduire l’écart avant la pause (22-17). Bernard Laporte n’a sans doute pas apprécié ce laxisme et se chargeait de le faire savoir à ses joueurs à la pause. Le résultat était probant : quatre nouveaux essais et une victoire aux allures de fessée pour le RCT (53-22), qui s’empare des commandes de cette Poule 2 grâce aux cinq points de la victoire bonifiée.

Pas de bonus pour le Stade Français mais les Parisiens se contenteront largement du succès arraché à Worcester. Face à l’avant-dernier du championnat anglais, les partenaires de Pascal Papé ont longtemps joué à l’envers. Menés 14-0 après moins d’un quart d’heure, les hommes de Cheika ont su progressivement refaire leur retard sans jamais paniquer. Ils peuvent remercier Felipe Contepomi, l’Argentin réussissant six pénalités pour remettre son équipe à flots. Un essai de l’Anglais Paul Sackey enterrait les derniers espoirs de ses compatriotes. Sans briller, le Stade Français a peut-être déjà fait le plus dur en s’imposant à Worcester, ses deux autres adversaires dans cette Poule 1, Bucarest et Crociati, semblant largement plus à leur portée.

Source: sport.francetv.fr

Publicité

  1. furioso 11 novembre 2011 à 19h

    Visiblement le type ne parle pas de notre match, car il n'a absolument pas plu à Bourgoin.

  2. PatCracker 11 novembre 2011 à 19h

    Encore un journaleux qui n'a regardé d'un oeil mal ouvert que la télé, pas d'autres infos d'ailleurs (correspondant ou collègue mieux à même sur place de lui raconter la chose) donc qui n'a rien compris,car pas un mot sur l'arbitrage honteux et subjectif qui ramène à la mi temps les Italiens (ceux ci n'ayant jamais eu le ballon en position d'attaque) à 2 points du RCT.

  3. Personne 11 novembre 2011 à 20h

    … il était colère Bernard Laporte !

  4. Jo¨l 11 novembre 2011 à 20h

    Bon j'étais au champignons. Une superbe journée chez une copine sauf qu'il n'y avais pas le moindre champignon. Je rentre et je lis les commentaires.

    Tout d'abord celui d'Hellboy sur Barcella. C'est vrai que Barcella a fait illusion quelques temps. Moi-même j'y ai cru. Tenue en mêlée apparemment correcte, présent dans le jeu ouvert, gros plaqueur, mais je restais quand même sceptique, j'attendais qu'il tombe vraiment sur du dur pour me faire une opinion. Finalement j'ai dû me rendre à la raison, pas le foudre de guerre auquel on voulait me faire croire. Quand Lievremont pourtant son grand copain ne l'a pas emmené aux antipodes, je me suis dit que je n'avais pas tort d'être réservé à son propos. Sur ce Hellboy arrive et balance que c'est une nullité, un moins que rien voire un suceur de bite qui profite des fins de match pour se faire plaisir. A tel point que Dav s'énerve et lui demande de se calmer. Bon. Faisons le point. Hellboy, il a le coup d’œil. Il voit tout de suite ce qui va et ne va pas. D'autres fois il s'emporte et balance sans retenue. Laporte, il l'a dans le pif pour des raisons extra sportives et le dégoise vite fait alors que dans le fond, à part l'aventure Montpellièraine, jusqu'à présent, il ne s'est pas planté Laporte, y compris lorsqu'il nous fait une équipe de morts de faim pour jouer contre des Italiens de la commedia dell'arte. Mais je résume. Pour Barcella, il n'a peut-être pas tort.

    Ensuite celui de Chris sur le match contre Padoue. Bonne analyse semble-t-il. En tout cas moi qui les avais pris au sérieux ces Italiens, je suis bien obligé de reconnaitre que je me suis planté méchamment. Des rigolos, ni plus ni moins. Mais je me mets à leur place. Il étaient venus à Toulon pour la frime, se taper le bronzing sur les plages du Mourillon, faire quelque "manolètes" devant un Lovobalavu médusé et un parterre de brunettes chaudes comme de la braise. Ils imaginaient un stade Mayol plein comme un œuf avec le Pilou Pilou en prime. Ils étaient prêts à se surpasser, à tout casser, à nous chanter Manon et voilà qu'on leur dit d'aller à Bourgoin devant mille spectateurs, où il pleut, où il fait un froid de canard et où il n'y a pas plus de brunettes que de champignons dans les collines de Trans en Provence. Basta cosi ont-ils dit, rentrons à la maison sans oublier la valise. Car la valise, pas de problème, elle était là Mamamilla! Avec huit essais bien frais!

    Bon résumons nous encore une fois. Bravo à nos jeunes, bravo à nos joueurs manquant de temps de jeu, bravo à nos internationaux rentrant du pays au long nuage blanc et qui avaient besoin de se remettre en place les canettes. Mais est-ce bien sérieux tout cela?

  5. Joël 11 novembre 2011 à 20h

    Bon j’étais aux champignons. Une superbe journée chez une copine sauf qu’il n’y avait pas le moindre champignon. Je rentre et je lis les commentaires.

    Tout d’abord celui d’Hellboy sur Barcella. C’est vrai que Barcella a fait illusion quelques temps. Moi-même j’y ai cru. Tenue en mêlée apparemment correcte, présent dans le jeu ouvert, gros plaqueur, mais je restais quand même sceptique, j’attendais qu’il tombe vraiment sur du dur pour me faire une opinion. Finalement j’ai dû me rendre à la raison, pas le foudre de guerre auquel on voulait me faire croire. Quand Lievremont pourtant son grand copain ne l’a pas emmené aux antipodes, je me suis dit que je n’avais pas tort d’être réservé à son propos. Sur ce Hellboy arrive et balance que c’est une nullité, un moins que rien voire un suceur de bite qui profite des fins de match pour se faire plaisir. A tel point que Dav s’énerve et lui demande de se calmer. Bon. Faisons le point. Hellboy, il a le coup d’œil. Il voit tout de suite ce qui va et ne va pas. D’autres fois il s’emporte et balance sans retenue. Laporte, il l’a dans le pif pour des raisons extra sportives et le dégoise vite fait alors que dans le fond, à part l’aventure Montpellièraine, jusqu’à présent, il ne s’est pas planté Laporte, y compris lorsqu’il nous fait une équipe de morts de faim pour jouer contre des Italiens de la commedia dell’arte. Mais je résume. Pour Barcella, il n’a peut-être pas tort.

    Ensuite celui de Chris sur le match contre Padoue. Bonne analyse semble-t-il. En tout cas moi qui les avais pris au sérieux ces Italiens, je suis bien obligé de reconnaitre que je me suis planté méchamment. Des rigolos, ni plus ni moins. Mais je me mets à leur place. Il étaient venus à Toulon pour la frime, se taper le bronzing sur les plages du Mourillon, faire quelque « manolètes » devant un Lovobalavu médusé et un parterre de brunettes chaudes comme de la braise. Ils imaginaient un stade Mayol plein comme un œuf avec le Pilou Pilou en prime. Ils étaient prêts à se surpasser, à tout casser, à nous chanter Manon et voilà qu’on leur dit d’aller à Bourgoin devant mille spectateurs, où il pleut, où il fait un froid de canard et où il n’y a pas plus de brunettes que de champignons dans les collines de Trans en Provence. Basta cosi ont-ils dit, rentrons à la maison sans oublier la valise. Car la valise, pas de problème, elle était là Mamamilla! Avec huit essais bien frais!

    Bon résumons nous encore une fois. Bravo à nos jeunes, bravo à nos joueurs manquant de temps de jeu, bravo à nos internationaux rentrant du pays au long nuage blanc et qui avaient besoin de se remettre en place les canettes. Mais est-ce bien sérieux tout cela?

  6. sportscollectifs98 11 novembre 2011 à 21h

    @ Joël: je me régale tout simplement à te lire xD

    Change de coin pour les safranés lol

    Match étrange, plaisant, étrange mais plaisant mais étrange^^

  7. Hellboy 11 novembre 2011 à 21h

    Si la copine avait pas de champignon, c'était vraiment une belle journée !

    😉 😆 😆 😆 ➡

    (Quoi ? J'ai lu en diagonale ?)

    😳

  8. Joël 11 novembre 2011 à 21h

    Bonsoir sportscollectifs98 et merci. Hellboy, pas de problème pour le manque de champignon. C'est vrai que c'était une belle journée…

  9. Georges 11 novembre 2011 à 21h

    😳 :mrgreen: ..Bonsoir..Joël…Admirable…..ta diatribe allusive aux champignons…il faudra que tu te rabattes sur ceux de l'Ardéche..sont en abondance…" tous les champignons sont comestibles,mais certains une seule fois " !!!!!…METRO / BLUES CARDIF débute dans un instant sur Canal…à plus !!!! 😀 😀 😀 …citations vraisemblablement d'un anonyme…qui a survécu !!!! 😆 😆

  10. eric.7283 11 novembre 2011 à 22h

    hellboy et les autres,j ai relu le règlement de la ligue,je vous donne quelques explications sur l arrivée de schaw en joker de suta,etc…

    Il est à la suite,dans l aricle de midol "shaw remplace suta"

    j ai fait pas mal de fautes de frappes alors désolé.J espère que vous me comprendrez quand même. 😀 😀

  11. Joël 11 novembre 2011 à 22h

    Eh Georges, le Racing se prend le blues… de Cardiff. Débile cette chandelle juste avant la mi-temps, la Berbize fou de rage va lui remonter les bretelles…

  12. Joël 11 novembre 2011 à 23h

    Eh Hellboy, t'as un public de connaisseurs ( de champignons).

  13. Georges 12 novembre 2011 à 00h

    ➡ 😳 ….JOEL….Le METRO…pas bon…leur Bobo..comme vient de le dire papa Ellisalde…vaut mieux qu'il le garde…défait par les Blues sur leur terrain en H Cup..Berbize pas content…quant à Manix..une fois de plus aurait mieux fait de moins pousser sa gueulante !! 😆 ALLEZ TOULON 😆

  14. tino83 12 novembre 2011 à 00h

    Je me dois de rectifier les propos de Furioso. Oui il a plu à Rajon.

  15. Canistrellu 12 novembre 2011 à 01h

    @tino83 "J'ai douté des détails, jamais du don des nues."

  16. Georges 12 novembre 2011 à 09h

    ➡ 😆 😀 …Magnifique Canistrellu…c'est ce que j'ai toujours dit à mes filles et petites filles…" n'oublie pas ton sourire,ce soir si tu sors…" —Noir Désir…. 😀 😀

  17. PATRICK 12 novembre 2011 à 10h

    S'il a plu a Rajon ce n'est certainement pas pendant le match ou alors seulement a un endroit du terrain . Perso je n'ai pas vu de pluie et je n'avais pas consomme avant match !!!!!!!!!!!!!!

  18. Olive 12 novembre 2011 à 10h

    Dommage de n'avoir pas Zebango… Je croyais que c'était le futur Habana???!!!

  19. Hellboy 12 novembre 2011 à 14h

    Zebango est actuellement à Marcoussis et donc non disponible pour jouer en Equipe 1.

Comments are closed.