Vrais faux billets du RCT : le stadier remis en liberté

Vrais faux billets du RCT : le stadier remis en liberté

6 septembre 2011 - 19:13

Publicité

Soupçons autour d’un trafic de faux billets. Le stadier interpellé samedi après-midi au stade Mayol à Toulon, en marge du match opposant le RCT à l’ASM Clermont Auvergne (lire nos éditions de dimanche), a été remis en liberté au terme de sa garde à vue, a-t-on appris hier de source proche de l’enquête. Une perquisition a également été effectuée à son domicile.
Ce responsable d’une société de sécurité est suspecté d’avoir tenu une billetterie clandestine. « Il ne s’agit pas de vente à la sauvette mais de copies de billets », précise une source judiciaire. Une enquête préliminaire pour « tentative d’escroquerie » a donc été ouverte au sein de la Sûreté départementale de Toulon afin de délimiter les contours et l’ampleur d’un éventuel trafic. « Il s’agit de voir si ce processus de revente a duré dans le temps ou s’il était ponctuel. »
Selon Mourad Boudjellal, président du RCT, qui avait annoncé dès samedi son intention de déposer plainte, les rumeurs sur une billetterie parallèle bruissent depuis plusieurs années.

Soupçons autour d’un trafic de faux billets. Le stadier interpellé samedi après-midi au stade Mayol à Toulon, en marge du match opposant le RCT à l’ASM Clermont Auvergne (lire nos éditions de dimanche), a été remis en liberté au terme de sa garde à vue, a-t-on appris hier de source proche de l’enquête. Une perquisition a également été effectuée à son domicile.

Ce responsable d’une société de sécurité est suspecté d’avoir tenu une billetterie clandestine. « Il ne s’agit pas de vente à la sauvette mais de copies de billets », précise une source judiciaire. Une enquête préliminaire pour « tentative d’escroquerie » a donc été ouverte au sein de la Sûreté départementale de Toulon afin de délimiter les contours et l’ampleur d’un éventuel trafic. « Il s’agit de voir si ce processus de revente a duré dans le temps ou s’il était ponctuel. »

Selon Mourad Boudjellal, président du RCT, qui avait annoncé dès samedi son intention de déposer plainte, les rumeurs sur une billetterie parallèle bruissent depuis plusieurs années.

Source: varmatin.com

Publicité

  1. Jay83 6 septembre 2011 à 21h

    Je n'accuse personne, mais dans tous les cas il y a un truc. Quand il y a plus de gens que de places il y a de quoi se poser des questions.

  2. Dju 6 septembre 2011 à 21h

    Le surbooking a Mayol est avéré!

    Ça veut dire qu il n y aura plus Personne sur les escaliers, et que les honnêtes gens qui se crèvent le c.. pour un abonnement (et celui du minot) vont pouvoir voir le match assis sur autre chose que les marches fraichement peintes et sablées, un bonheur pour le postérieur des fans!

  3. JC des BULLS 6 septembre 2011 à 22h

    On comprend maintenant pourquoi on nous dit que Mayol n'est pas plein , alors que des personnes sont contraintes de s'asseoir sur les marches…..

  4. Mâat 6 septembre 2011 à 22h

    Il serait enfin temps que cela cesse. D'un côté il y a ceux qui se sont serrés la ceinture pour se payer un abonnement, et de l'autre ceux qui rentrent gratuitement ou quasi gratuitement avec des faux billets, des invitations (offertes en très grand nombre à certaines entreprises ou autres organismes).

    L'année dernière des cartes d'abonnés ont été falsifiées. La personne abonnée se voyait refuser l'entrée du stade puisqu'une personne ayant le même numéro de carte était déjà rentrée dans le stade, elle avait toutes les difficultés pour démontrer que sa carte avait été falsifiée à son insu.

  5. bfi 7 septembre 2011 à 10h

    sans compter que ce genre d'histoire fait tache sur le club, la ville, la région, qui n'ont pas besoin de cela.

    Un petit nettoyage (au Karsher ?) fera le plus grand bien. Il était temps !!!

Comments are closed.