Wilkinson sonne l’alarme

Wilkinson sonne l’alarme

23 septembre 2011 - 18:07

Publicité

Préféré à Toby Flood pour jouer contre la Roumanie samedi (08h00 HF), Jonny Wilkinson a tiré la sonnette d’alarme, après les deux petites victoires contre l’Argentine et la Géorgie.
L’Angleterre sera épiée comme rarement, samedi contre la Roumanie (08h00 HF). Alors que le XV de la Rose occupe la tête de la poule D avec l’Ecosse (9 points), ses victoires laborieuses sur l’Argentine (13-9) et la Géorgie (41-10) ont fait naitre des doutes quant au potentiel de cette équipe, finaliste du dernier Mondial. Jonny Wilkinson n’a d’ailleurs pas caché son exaspération cette semaine. «Cela aurait pu nous coûter très cher en première période contre la Géorgie [11 pénalités concédées, ndlr]. Heureusement, quelques coups de pied sont passés à côté et nous avons pu arriver en bonne position à la mi-temps (17-10), mais qui sait ce qui se passera la prochaine fois. […] Nous ne pouvons pas nous permettre ça et c’est pourquoi il y a urgence à en parler, car tôt ou tard, nous ne pourrons pas nous en remettre.»
«LES GARS ONT COMPRIS QU’UNE FOIS C’ÉTAIT UNE ERREUR, DEUX FOIS, BEAUCOUP PLUS QUE ÇA ET QUE TROIS FOIS, CELA NE POUVAIT JUSTE PAS ARRIVER.»
L’indiscipline est le principal souci des Anglais depuis le début du Mondial. Ils ont concédé 11 pénalités devant l’Argentine et 14 face à la Géorgie, essentiellement pour des fautes en mêlées, mais les buteurs adverses ont laissé filer respectivement 18 et 15 points au pied. «Les gars ont compris qu’une fois c’était une erreur, deux fois, beaucoup plus que ça et que trois fois, cela ne pouvait juste pas arriver», a poursuivi le demi d’ouverture, en espérant que les Anglais gomment ce vilain défaut contre les Roumains.
Martin Johnson, le sélectionneur, a fait le même constat que son ancien partenaire, avec qui il a été sacré champion du monde en 2003. «La semaine dernière, quand nous avons attaqué, nous avons été dangereux, mais nous n’avons pas eu suffisamment l’occasion de le faire, à cause des pénalités concédées et des erreurs commises. Nous avons marqué six essais la semaine dernière, mais je serais heureux si nous jouons bien mieux que la semaine dernière et que nous en marquons trois ou quatre au lieu de six.» Une victoire rapprocherait l’Angleterre des quarts de finale.
Les XV de départ :
ANGLETERRE : Foden – Ashton, M. Tuilagi, Tindall, Cueto – (o) Wilkinson, (m) Youngs – Moody (cap.), Haskell, Croft – Palmer, Deacon – Cole, Thompson, Corbisiero.
ROUMANIE : Vlaicu – Ciuntu, Cazan, Dumitras, Apostol – (o) Dumbrava, (m) Sirbu – Ratiu, Tonita, Burcea – Petre (cap.) , Poperlan – Florea, Zebega, Nere.

Préféré à Toby Flood pour jouer contre la Roumanie samedi (08h00 HF), Jonny Wilkinson a tiré la sonnette d’alarme, après les deux petites victoires contre l’Argentine et la Géorgie.

L’Angleterre sera épiée comme rarement, samedi contre la Roumanie (08h00 HF). Alors que le XV de la Rose occupe la tête de la poule D avec l’Ecosse (9 points), ses victoires laborieuses sur l’Argentine (13-9) et la Géorgie (41-10) ont fait naitre des doutes quant au potentiel de cette équipe, finaliste du dernier Mondial. Jonny Wilkinson n’a d’ailleurs pas caché son exaspération cette semaine. «Cela aurait pu nous coûter très cher en première période contre la Géorgie [11 pénalités concédées, ndlr]. Heureusement, quelques coups de pied sont passés à côté et nous avons pu arriver en bonne position à la mi-temps (17-10), mais qui sait ce qui se passera la prochaine fois. […] Nous ne pouvons pas nous permettre ça et c’est pourquoi il y a urgence à en parler, car tôt ou tard, nous ne pourrons pas nous en remettre.»

L’indiscipline est le principal souci des Anglais depuis le début du Mondial. Ils ont concédé 11 pénalités devant l’Argentine et 14 face à la Géorgie, essentiellement pour des fautes en mêlées, mais les buteurs adverses ont laissé filer respectivement 18 et 15 points au pied. «Les gars ont compris qu’une fois c’était une erreur, deux fois, beaucoup plus que ça et que trois fois, cela ne pouvait juste pas arriver», a poursuivi le demi d’ouverture, en espérant que les Anglais gomment ce vilain défaut contre les Roumains.

Martin Johnson, le sélectionneur, a fait le même constat que son ancien partenaire, avec qui il a été sacré champion du monde en 2003. «La semaine dernière, quand nous avons attaqué, nous avons été dangereux, mais nous n’avons pas eu suffisamment l’occasion de le faire, à cause des pénalités concédées et des erreurs commises. Nous avons marqué six essais la semaine dernière, mais je serais heureux si nous jouons bien mieux que la semaine dernière et que nous en marquons trois ou quatre au lieu de six.» Une victoire rapprocherait l’Angleterre des quarts de finale.

Les XV de départ :

ANGLETERRE : Foden – Ashton, M. Tuilagi, Tindall, Cueto – (o) Wilkinson, (m) Youngs – Moody (cap.), Haskell, Croft – Palmer, Deacon – Cole, Thompson, Corbisiero.

ROUMANIE : Vlaicu – Ciuntu, Cazan, Dumitras, Apostol – (o) Dumbrava, (m) Sirbu – Ratiu, Tonita, Burcea – Petre (cap.) , Poperlan – Florea, Zebega, Nere.

Source: lequipe.fr

Publicité