Tom Whitford évoque ses plus beaux moments à Toulon avant de revenir à Mayol avec Montpellier

Tom Whitford évoque ses plus beaux moments à Toulon avant de revenir à Mayol avec Montpellier

8 novembre 2019 - 11:21

2 Commentaires

Publicité

Tom Whitford a passé 17 ans à Toulon avant de quitter le club Varois en juin 2018 afin de rejoindre les rangs de Montpellier.

Lors d’un entretien accordé au quotidien régional Var-matin, le natif d’Angleterre s’est remémoré ses plus beaux souvenirs avec le XV de la Rade avant de revenir à Mayol ce samedi, avec l’équipe de Montpellier.

Il avoue que revenir à Mayol représente réellement un moment particulier pour lui. Extrait:

« Revenir ici est, pour moi, vraiment particulier. Toulon a marqué à jamais ma vie. Pour un passionné de rugby, Mayol, c’est vraiment magnifique ! »

A Toulon, Tom Whitford a vécu des moments extraordinaires avec plusieurs titres remportés, mais également des défaites qui ont fait mal. Extrait:

« Les plus beaux souvenirs, ce sont les titres, que ce soit en Pro D2 ou le triplé de champion d’Europe et le doublé en 2014. Quant au pire, c’est bien sûr notre finale perdue à Barcelone contre le Racing alors que nous avons joué près d’une heure en supériorité numérique. Je garde aussi quelques cruelles défaites telles notre demi-finale perdue contre Clermont à Saint-Etienne ou encore la finale en Challenge européen face à Cardiff au Vélodrome. Sans oublier nos échecs contre Toulouse, Castres ou Clermont pour le Brennus. »

Du côté des joueurs, il n’oubliera jamais Jonny Wilkinson et Tana Umaga, deux joueurs à part. Extrait:

« J’ai gardé de nombreux contacts avec de grands joueurs tels Matt Giteau ou Bakkies Botha. Mais Jonny Wilkinson et Tana Umaga restent des joueurs à part. Au-delà de leur immense talent, tous deux sont vraiment de bons mecs. Ils sont foncièrement gentils, respectueux, humbles. »

Du côté des entraîneurs, il retient Bernard Laporte. Extrait:

« Et l’entraîneur ? Bernard Laporte ! Il est passionné, simple, juste. Pourtant, lors de sa venue, je me suis dit que ça ne marcherait pas avec le président. Je me suis trompé. »

Pour conclure, Tom Whitford remercie le président Mourad Boudjellal de lui avoir permis de vivre de tels moments. Extrait:

« Grâce à lui, j’ai pu vivre une aventure fabuleuse. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. desmorct 8 novembre 2019 at 11h- Répondre

    Une grande perte

  3. Polo83860 8 novembre 2019 at 13h- Répondre

    « gentil, respectueux, humble » ça s’applique à lui aussi en fait.

  4. Publicité