Alex Lozowski se confie sur ses difficultés rencontrées à Montpellier

Alex Lozowski se confie sur ses difficultés rencontrées à Montpellier

8 mars 2021 - 13:46

1 Commentaire

Publicité

Arrivé à Montpellier l’été dernier en provenance des Saracens sous la forme d’un prêt d’une saison, le trois-quarts Anglais Alex Lozowski a sorti sa plus grosse prestation de la saison, ce vendredi soir contre Clermont, à l’occasion de la 18ème journée du Top 14.

Aligné à l’ouverture pour l’occasion, le joueur de 27 ans a réalisé un match parfait permettant notamment à son équipe de remporter une précieuse victoire dans la lutte pour le maintien.

Pourtant, depuis le début de la saison, l’ancien joueur des Saracens ne trouve pas sa place dans les rangs du MHR.

Dans les colonnes du Midi Olympique de ce lundi, il confirme avoir rencontré beaucoup de difficultés pour s’adapter au rugby pratiqué à Montpellier. Extrait:

« Ce fut un grand challenge. Comme vous l’avez dit, cela faisait beaucoup de changements avec en plus le contexte que tout le monde connaît. Je ne vais pas mentir, je ne me suis pas adapté aussi vite que je l’aurais voulu, pour tout un tas de raisons. J’ai toujours essayé de rester positif, et de m’entraîner le mieux possible. J’ai vraiment hâte de la suite de la saison. »

Alex Lozowski explique que la situation du moment avec cette crise sanitaire ne simplifie rien, lui qui espérait pouvoir rentrer en Angleterre plus fréquemment pour voir sa famille.

Par exemple, il indique se retrouver seul chez lui à 18h00 et ne pas savoir quoi faire. Extrait:

« Cela peut vous paraître bête, mais je pensais pouvoir rentrer plus souvent en Angleterre pour voir mes proches, ma copine et mes amis. Pas toutes les semaines, mais de temps en temps, pour me ressourcer. Quand on rejoint une nouvelle équipe, on a aussi envie de partager des moments de convivialité avec ses partenaires pour un café après l’entraînement ou deux bières après le match… Mais avec la crise sanitaire, tout cela fut impossible et je me suis senti un peu seul par moments. Encore aujourd’hui, je rentre chez moi et à 18 heures, je suis seul dans mon appartement. J’ai de la chance, j’ai un bel appartement ! Mais je dirais que tout cela a expliqué ma lente adaptation. »

Publicité

1 Commentaire

  1. Publicité

  2. Raymond 8 mars 2021 at 17h- Répondre

    C’est le problème que rencontre tout célibataire actuellement, il devrait pouvoir poursuivre la pratique du sport après 18 heures. Un système semblable devrait être trouvé dans une ville comme Montpellier ?

  3. Publicité