Alexis Palisson explique son départ de Toulon en 2014

Alexis Palisson explique son départ de Toulon en 2014

26 février 2022 - 12:25

2 Commentaires

Publicité

Lors d’un long entretien accordé au journal région Var-matin, l’ancien ailier du Rugby Club Toulonnais, Alexis Palisson a évoqué le match à venir entre ses deux anciens clubs, à savoir Brive et Toulon.

Il se rappelle dans un premier temps de ses années à Brive et sa décision de quitter le CAB pour rejoindre le Rugby Club Toulonnais. Extrait:

« À Brive, je jouais tous les week-ends, mais paradoxalement j’avais envie de me mettre en danger. J’avais ce besoin de me challenger, et je crois que j’ai fait le bon choix. En trois ans, six finales et trois titres, c’est pas mal quand même (sourire). Bon après, j’étais dans un groupe exceptionnel avec des mecs incroyables. À Brive, j’avais énormément travaillé sur le côté physique, à Toulon j’ai davantage appris sur le professionnalisme, le rugby, la récupération. »

Il n’aurait jamais imaginé gagner autant de titre avec le RCT. Extrait:

« Comment aurais-je pu imaginer gagner autant? Quand tu es un jeune joueur de rugby, qui bosse énormément mais qui aspire au maximum à devenir un bon joueur de club, et que tu finis avec 20 sélections, une finale de Coupe du monde, un Grand Chelem, un titre de champion de France et deux de champion d’Europe, qu’est-ce que je pourrais demander de plus? Je suis un joueur comblé. »

Mais en 2014, Drew Mitchell et Bryan Habana s’imposent à Toulon et Alexis Palisson voit son temps de jeu diminuer. Extrait:

« Sur la fin, j’ai un peu subi les arrivées de Drew Mitchell et Bryan Habana. Je jouais beaucoup moins et j’ai décidé de partir pour Toulouse. »

Il évoque deux très belles aventures. Extrait:

« C’était une super aventure. J’ai appris énormément de choses. Comme l’organisation du rugby. Que ce soit Pierre Mignoni ou Bernard Laporte, ils m’ont donné accès à la rigueur. J’ai grandi, je n’étais plus seulement un joueur fantasque. À Brive, j’avais le droit de tout tenter, alors que là il fallait respecter un système, même si j’avais une forme de liberté à l’intérieur. »

En revanche, il refuse de désigner le club qui l’a le plus marqué. Extrait:

« C’est impossible de répondre. En termes d’émotions, je dirais Brive. Je me souviens de mon premier match, contre Toulouse à 18 ans comme si c’était hier… J’avais l’impression de jouer sur un stade immense, de ne pas voir les adversaires. Mais après, mes années toulonnaises n’ont pas d’équivalent. Quand tu gagnes, que tu reviens sur la rade en folie… Tu arrives dans une marée humaine. C’était inimaginable. C’est incomparable, mais ce sont deux clubs qui ont marqué ma vie, qui resteront à jamais gravé dans mon cœur. »

Pour conclure, Alexis Palisson affirme ne pas du tout être inquiet pour le RCT malgré une saison compliquée. Extrait:

« Brive a fait un gros début de saison, et même s’ils ont un peu plus de mal, je pense qu’ils ont les armes pour se maintenir. Et pour Toulon, je suis un peu moins inquiet. C’est difficile de lutter pour le maintien, il faut vraiment basculer sur cet objectif. Mais je lis et j’écoute ce que disent les mecs, je pense qu’ils sont focalisés. Et si ce sont de grands joueurs, il n’y aura pas de problème. Puis avec Franck Azéma et Pierre Mignoni l’année prochaine, je pense qu’il peut vraiment se passer quelque chose de très positif pour le RCT. Pierre est sans aucun doute le meilleur entraîneur que j’ai pu avoir. Je suis vraiment optimiste pour Toulon. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Tomprice83 26 février 2022 at 15h- Répondre

    Alexis est un vrai gentil. J’ai une anecdote sur ce garçon. J’étais son facteur. Sur ma tournée Il Un coup de klaxon survint. .Et il me dit j’ai quelque chose pour toi….Il sortit de sa voiture un grand sac de sport . Il me sortit la première coupe d’Europe et me la mis dans les bras. Daphnée sa compagne prit une photo. Je l’ai toujours chez moi en souvenir.

    J'aime 27
  3. Cedric 26 février 2022 at 19h- Répondre

    à ta place je crois que j’aurais eu quelques larmes de bonheur ….
    Je suis tres content pour toi 😉

  4. Publicité