Andrea Masi : « Il avait un contrat de joker, donc c’était le sens des choses qu’il finisse par s’en aller »

Andrea Masi : « Il avait un contrat de joker, donc c’était le sens des choses qu’il finisse par s’en aller »

17 mai 2024 - 22:13

4 Commentaires

Publicité

Ce samedi, le Rugby Club Toulonnais défiera l’US Oyonnax au Stade Charles Mathon dans le cadre de la 24ème journée du Top 14.

Lors de cette rencontre, les Toulonnais vont recroiser le chemin de Vasil Lobzhanidze.

Arrivé à Toulon en cours de saison en tant que joker médical de Baptiste Serin, l’international Géorgien a rejoint Oyonnax quelques semaines plus tard pour y poursuivre sa carrière.

Ce samedi, le demi-de-mêlée de l’USO va donc affronter ses anciens coéquipiers du RCT.

Interrogé via Var-matin, l’entraîneur adjoint du RCT, Andrea Masi a dit le plus grand bien de son ancien joueur. Extrait:

« Vasil avait beaucoup d’énergie, mettait un énorme engagement. C’était un guerrier, avec un excellent état d’esprit. »

Il explique pourquoi le demi-de-mêlée a quitté Toulon. Extrait:

« Maintenant, il avait un contrat de joker, donc c’était le sens des choses qu’il finisse par s’en aller.

Vous savez, tous les clubs aimeraient avoir de nombreux joueurs internationaux à chaque poste, mais à Toulon, entre Baptiste Serin, Ben White et alors qu’on veut construire l’avenir autour de Jules Danglot, c’était délicat de garder quatre demis de mêlée. Cependant, nous serons tous contents de le croiser cet après-midi. »

Andrea Masi sait très bien que Vasil Lobzhanidze pourrait essayer de décrypter le jeu du RCT étant donné qu’il connaît les combinaisons. Extrait:

« Quand un joueur quitte ton club, il n’oublie pas les principes de jeu pour autant. Alors s’il en glisse un mot à son staff, on ne lui en voudra pas. De toute façon, on ne doit pas y penser, car ce n’est pas quelque chose que l’on maîtrise. Il risque de dire des choses, mais on ne peut pas changer notre plan de jeu pour cela. »

Le Fidjien du RCT, Setariki Tuicuvu a rendu un bel hommage à Vasil Lobzhanidze qu’il a connu à Toulon mais également du côté de Brive. Extrait:

« Vasil, c’est la définition du bon mec. On traînait toujours ensemble au CAB. Et je vous assure que c’est un mec super drôle. Il discute, il dit des conneries. Il m’a appris des gros mots en géorgien, alors je lui en ai appris quelques-uns en fidjien (rires). Il rigole tout le temps, est chambreur et c’est quelqu’un de très sociable.

C’est un ami pour moi. J’étais aussi content et excité de le retrouver en milieu de saison, que triste de le voir repartir. Mais c’est la vie d’un sportif. »

Setariki Tuicuvu est conscient que son ancien coéquipier va tout faire pour aider l’USO à faire tomber Toulon. Extrait:

« Bien sûr qu’il tentera de nous faire déjouer. Mais ce qui est encore plus certain, c’est qu’il va chercher à m’embêter, et tenter de me mettre des chandelles sur la tête (rires).

Vous savez, vous le voyez comme un joueur calme, mais c’est vraiment un coquin. Il tourne autour des rucks, te parle, t’embête constamment. Je sais qu’il ne va pas me lâcher. »

Publicité

4 Commentaires