Antoine Dupont après avoir allumé le chaudron olympique : « Je ne savais pas s’il fallait courir ou marcher ! »

Antoine Dupont après avoir allumé le chaudron olympique : « Je ne savais pas s’il fallait courir ou marcher ! »

17 mai 2024 - 21:40

3 Commentaires

Publicité

Le demi-de-mêlée international Français Antoine Dupont a porté la flamme Olympique ce vendredi.

C’est au Stade Ernest-Wallon que le joueur du Stade-Toulousain a porté la flamme.

Il s’est confié via Midi Olympique. Extrait:

C’était un moment très fort. Nous avons vu des gens pleins de ferveur et d’enthousiasme à l’idée de recevoir ces Jeux dans quelques mois. Ils ont envie de pousser derrière nous et c’est pour cela que cette flamme est aussi importante : elle permet de lancer ces Jeux sur le territoire.

Il l’avoue : entrer à Ernest-Wallon seul avec une flamme, c’est très particulier. Extrait:

C’est assez particulier d’y rentrer seul avec une torche dans les mains. D’habitude, on est plutôt quinze avec un ballon ! C’était un sentiment différent mais agréable de sentir cette ferveur. Evidemment, en plus avec le rugby ici, à Toulouse, on a vraiment vu les gens essayer de se rassembler.

Il ne savait d’ailleurs pas s’il devait courir ou marcher avec la flamme. Extrait:

On m’a dit de ralentir. Je ne savais pas s’il fallait courir ou marcher. C’était aussi pour que tout le monde profite du moment. Évidemment, pour nous avec la torche c’était un moment immense mais aussi pour les autres. C’est pour ça qu’il fallait profiter un maximum.

Selon lui, les JO peuvent permettre de faire connaître le rugby. Extrait:

Bien sûr. On sait l’envergure médiatique que peuvent avoir les Jeux olympiques. Faire entrer notre discipline, même si c’est par le rugby à 7, lors des JO de Rio en 2016, ça ne peut être qu’un plus pour permettre de développer le sport. On a vu qu’il y avait pas mal de Français qui se sont découverts à suivre le rugby à 7. Dès qu’une équipe de France a des résultats, les gens ont envie de la soutenir.

Publicité

3 Commentaires