Arnaud Beurdeley l’affirme : La Coupe d’Europe n’intéresse personne !

Arnaud Beurdeley l’affirme : La Coupe d’Europe n’intéresse personne !

11 décembre 2021 - 14:35

2 Commentaires

Publicité

Ce week-end se jouent les matches de la première journée de la Champions Cup.

Mais selon le journaliste de Rugbyrama, Arnaud Beurdeley, cette compétition n’intéresse quasiment plus personne.

Il indique que la plupart des clubs du Top 14 font tourner leur effectif lors de cette compétition, à commencer par Castres, le Stade-Français Paris et Montpellier.

Arnaud Beurdeley indique que la Coupe d’Europe devient intéressante à partir des phases finales. Mais la phase de poules est totalement inintéressante. Extrait:

« Je trouve que cette compétition ne rime à rien. On démarre la compétition avec les Scarlets qui sont forfaits. Les Scarlets vont aligner les Espoirs pour jouer contre Toulouse et je suis persuadé que les Toulousains vont marquer 60 ou 70 points à Cardiff. Cela ne veut strictement rien dire ! Cette compétition a été fortement impactée par le Covid la saison dernière. Les phases finales avaient été reportées sur la saison suivante. C’était ubuesque ! Certains joueurs avaient débuté la compétition dans un club puis l’avait terminée avec un autre club. C’était du grand n’importe quoi cette compétition. Elle a subi lourdement les impact de l’épidémie.

Les joueurs aiment la jouer mais pour les entraîneurs c’est un casse-tête ! Certains savent qu’ils n’ont pas l’effectif pour jouer sur deux tableaux donc ils font tourner. Ce week-end, Castres va jouer la Coupe d’Europe avec des joueurs qui n’ont pas eu une minute de Top 14 cette saison. Montpellier va faire tourner, le Stade-Français a mis ses internationaux au repos. Elle est totalement dévaluée cette compétition. Elle n’intéresse que deux ou trois clubs Français qui veulent la gagner comme Toulouse, le Racing et peut-être La Rochelle. Pour moi, cette Coupe d’Europe, c’est une usine à gaz.

Elle devient intéressante à partir des quarts de finales. Et heureusement l’EPCR a su s’adapter. La phase de poules ne ressemble à rien car avec deux victoires vous êtes qualifiés. Mais avec cette formule à partir des huitième de finales avec ces matches aller – retour, elle a retrouvé de l’intérêt. »

De son côté, Imanol Harinordoquy n’est pas d’accord. Extrait:

« Quand tu es coach et que tu dois gérer les deux tableaux notamment sur les blessures, tu n’es pas à l’abri d’une bonne surprise quand tu envoies jouer les jeunes. Ils peuvent faire un ou deux résultats. Derrière en manageant bien ton équipe, tu peux vite aller chercher un quart de finale. Un quart de finale, c’est une belle entrée budgétaire pour un club. Même en envoyant des jeunes ou un effectif remanié, après deux matches, tu sais si tu dois jeter l’éponge ou si tu dois persévérer. Mais ça peut être sympa d’aller jouer certaines destinations exotiques pour la cohésion du groupe. C’est toujours sympathique.

La Coupe d’Europe se joue par blocs même si en général elle se joue lors des deux premières journées. Il vaut mieux être en forme d’entrée. Pour certains équipes, c’est en fonction de ces deux premiers matches qu’ils décideront de faire tourner ou pas ensuite. En fonction des résultats, ils mettront des équipes conséquentes pour vraiment disputer la compétition ou pas. Pour le Stade-Français et d’autres qui ont des moyens et qui ont l’ambition de jouer cette compétition, elle peut-être intéressante. Mais en général, les équipes ne font pas de grandes déclarations autour de cette compétition. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. RAPIDO 11 décembre 2021 at 15h- Répondre

    interessant pour ceux qui s’y intéressent
    ce WE et le suivant c’est repos j’ai besoin de recharger mes piles qui ont souffert depuis plusieurs mois donc sans moi

    J'aime 2
    J'aime pas 4
  3. Lextork 12 décembre 2021 at 08h- Répondre

    La question est plutôt de savoir si quelqu’un s’intéresse a lui ..

  4. Publicité