Atila Septar : « C’est aussi pour cela que j’ai décidé de venir à Toulon, il me restait encore trois ans à Pau »

Atila Septar : « C’est aussi pour cela que j’ai décidé de venir à Toulon, il me restait encore trois ans à Pau »

23 septembre 2021 - 7:28

5 Commentaires

Publicité

Le trois-quarts centre du Rugby Club Toulonnais, Atila Septar s’est confié via le site spécialisé Rugbyrama pour évoquer son aventure avec le XV de la Rade.

Capable d’évoluer aussi bien au centre qu’à l’aile, ce-dernier explique ne pas avoir de poste de préférence.

Il indique s’éclater à tous les postes et être prêt à dépanner selon les besoins du manager Patrice Collazo. Extrait:

« Dans ma carrière, j’ai fait plus de match à l’aile qu’au centre. J’ai été formé à jouer au rugby, je n’ai pas forcément de poste que j’apprécie plus que ça. Quand tu me mets sur un terrain, tu sais que je vais peut-être apporter plus en défense qu’en attaque. C’est aussi pour cela que j’ai décidé de venir ici parce qu’il me restait encore trois ans à Pau. Je savais que je progresserais plus vite ici. Après je savais qu’ils me recrutaient plus pour jouer au centre qu’ailleurs mais je sais aussi que pouvoir dépanner à d’autres postes est un atout. Je m’éclate au centre donc pas de soucis. »

Atila Septar a d’ailleurs expliqué avoir d’ores et déjà échangé avec le trois-quarts centre Australien Duncan Paia’aua tout juste revenu d’Australie. Extrait:

« Oui bien sûr, j’ai pu enfin échanger avec lui. Je lui ai demandé à quel poste il préférait jouer. Il m’a répondu que l’année dernière Patrice l’avait fait jouer à l’ouverture, à l’arrière, au centre, un peu partout (rire). Il m’a dit qu’il préférait quand même jouer au centre et il m’a posé des questions sur le match contre le Stade Français. Je lui disais que j’étais premier ou deuxième centre selon si on était en attaque ou en défense. En attaque j’essayais d’être en face de Laumape. »

Pour conclure, le centre Toulonnais a indiqué être quelqu’un de très calme en-dehors des terrains de rugby. Extrait:

« Je ne suis pas le même sur le terrain et en dehors. En dehors je suis très calme, souriant, je discute avec plaisir avec tout le monde. Par contre dès que le match arrive, je me referme, j’ai le visage assez fermé. Je me dis avant chaque match que ça va être dur mais qu’il faut répondre présent dans l’engagement et que je montre aussi la voie à l’équipe sur l’engagement. En dehors du terrain, je suis passionné par la musique et la photographie. J’ai regardé des tutos sur YouTube, je connais tout sur la photographie. J’ai aussi fini mes études. J’ai mon bachelor en business international à l’école de commerce de Clermont. La cérémonie est en fin d’année, avec la toge et tout (rire). »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Isidore 23 septembre 2021 at 08h- Répondre

    Bravo à ce jeune !
    Mener de bonnes études et une carrière de sportif de haut niveau il faut le faire, et c’est intelligent.
    La polyvalence c’est bien , mais je pense que cela a ces limites en terme de précision et de timings, si importante dans le jeu actuel.

    J'aime 13
  3. arm 23 septembre 2021 at 08h- Répondre

    J’adore ce ruck à la face, quelle photo !

    J'aime 8
    J'aime pas 1
  4. Michel Fery 23 septembre 2021 at 09h- Répondre

    Je l’apprécie de plus en plus ce garçon !.. Beau pouvoir d’adaptation !.. Belle personne !.. Bravo .

    J'aime 10
  5. Marco 23 septembre 2021 at 10h- Répondre

    Le rafut dans la tête , la photo a ne pas montrer ça vaut un beau carton normalement.

    Pas un gros niveau mais il se défends en attendant du lourd pour l’année prochaine, j’avoue que je l’avais enterré des le début de son recrutement.

    J'aime 4
    J'aime pas 3
  6. Yo83 23 septembre 2021 at 13h- Répondre

    Un profil que j’apprécie. Il se defonce sur le terrain. Maintenant s’il prend un peu de masse musculaire et pour un peu qu’il ait encore une marge de progression, il peut être très intéressant.

  7. Publicité