Aubin Hueber: « On est dans les clous » (Rugby365)

Aubin Hueber: « On est dans les clous » (Rugby365)

4 avril 2010 - 16:50

Publicité

Sans titreEn s’imposant face à Bayonne, Toulon a décroché son billet pour les phases finales et pour la prochaine H Cup. Un vrai plaisir pour Aubin Hueber qui en appelle aux ambitions des joueurs pour voir plus loin.

Aubin Hueber quel sentiment prédomine après la victoire de Toulon face à Bayonne (31-13), samedi ?
La satisfaction d’être qualifié pour les matchs de barrages et la H Cup : c’étaient les objectifs du début de saison. Pour le moment, on est dans les clous. Il reste deux matchs de championnat dont un face à l’USAP à Marseille (25eme journée de Top 14) qui ne sera pas une mince affaire. Il faut que tout le monde soit ambitieux. Tout le monde est heureux et il ne faut pas s’arrêter là. Il faut continuer à bosser pour être plus performant parce que sur la deuxième mi-temps, il y a beaucoup de choses à redire.

Quel est concrètement l’objectif du RCT ?
L’objectif est d’essayer de finir le plus proche de la tête pour recevoir en quarts de finale à Mayol, voire mieux si ça se passe bien. Ce sont aussi les joueurs qui vont ressentir cela. Le staff va essayer de leur dire qu’il y a peut être mieux à faire que de disputer une cinquième ou une sixième place.

Que manque-t-il à Toulon ?
On a un problème d’indiscipline. Sur la deuxième mi-temps, on a été pénalisé huit fois avec deux cartons jaunes. Ça, en phases finales, c’est intolérable. Il faudra être plus appliqué et avoir plus de maîtrise. Les joueurs en ont conscience. Dès la fin du match, Philippe (Saint-André, le manager) a bien tout recadré.

« Des leaders de jeu, des leaders de vie »

Abordez-vous les deux derniers matchs de championnat comme une préparation aux phases finales ?
L’objectif premier est de tout faire pour venir à bout des Catalans dans deux semaines. On a vu leur match à Castres, ils ont joué avec beaucoup de réalisme, de détermination et d’efficacité en touche et en mêlée. Dans les uns contre uns, ils sont très présents physiquement. Ça va être un gros test pour nous face aux Catalans à Marseille. On a de quoi s’étalonner et prendre quelques repères pour voir ce qui nous reste à travailler.

Vous restez sur une incroyable série de sept victoires consécutives. Le déclic a-t-il eu lieu à Toulouse (victoire 6-3, 20eme journée de Top 14) ?
La victoire a Toulouse a permis au groupe de prendre conscience qu’il pouvait faire quelque chose d’intéressant quand il le décide et quand il est discipliné. Cette prise de conscience a été confirmée à Bourgoin (Ndlr : victoire 13-9, 23eme journée de Top 14). C’est de mieux en mieux. Il ne faut pas s’enflammer. Si le bonheur veut bien être avec nous, on le prendra.

Le groupe semble adhérer à l’ambition du staff, non ?
On a dans notre équipe des leaders de jeu et des leaders de vie. Le capitaine Joe Van Niekerk, par exemple, est très enthousiaste. Il y a aussi des joueurs de très haut-niveau comme Juan Fernandez-Lobbe, Jonny Wilkinson, Pierre Mignoni ou Laurent Emmanuelli pour ne citer qu’eux. Avec Tana Umaga aussi qui retrouve une deuxième jeunesse. On a des joueurs de très haut-niveau qui savent qu’il faut de l’ambition pour être compétitif. Mais la vraie star, c’est léquipe.

« Le muguet se porte bien en mai ! »

Quelles sont les ambitions du club en cette fin de saison ? Le Challenge européen fait-il aussi partie des objectifs ?
Notre objectif était de finir dans les six premiers et être en H Cup. L’ambition est là, les résultats sont là. L’appétit vient en mangeant. Le peuple toulonnais a très faim. Depuis 1997, on n’a pas fait de phases finales. C’est la première fois qu’on est qualifié pour une H Cup. Cette réussite récompense notre président qui s’investit dans le monde du rugby. C’est aussi une récompense pour Mourad Boudjellal qui investit beaucoup de son argent et de son temps depuis quatre ans. Il faut lui rendre hommage comme à l’équipe.

N’avez-vous pas envie de réaliser un coup sur la scène européenne avec ce quart de finale de Challenge européen face aux Llanelli Scarlets, vendredi ?
Il faut aussi regarder le calendrier. On a ce match de Challenge avant de recevoir l’USAP qui aura un week-end libre puisqu’elle est éliminée de H Cup. Il faut être ambitieux et réalise. Sans faire injure aux équipes qui joueront le Challenge, on va mixer l’équipe pour mettre quelques joueurs au repos. Pour jouer les grands matchs qui nous attendent, il faudra être bien frais physiquement et mentalement. On va panacher notre groupe et notre équipe. On en a discuté avec notre président, Philippe et Tana. On va tout faire pour gagner le match mais la priorité reste le championnat. Il y a de belles choses à venir. Mais on ne va pas galvauder le Challenge européen.

Toulon va-t-il être champion de France cette année ?
Le muguet se porte très bien au mois de mai ! On espère qu’il va être chantant. C’est tout le mal qu’il faut souhaiter à ce club qui le mérite bien et surtout à un peuple toulonnais qui revit et ça, ça fait vraiment plaisir.

Publicité

  1. adrien 5 avril 2010 à 10h

    RCT : Baïocco ne viendra pas

    Comme l'explique Midi Olympique ce lundi, le pilier du Racing-Metro Clément Baïocco ne jouera pas à Toulon la saison prochaine. Il s'était engagé avec le club varois avant le Tournoi des 6 Nations mais a demandé son bon de rétractation après la signature de l'ancien All Black Carl Hayman.

    Il devrait finalement rester chez les Ciel et Blanc.

    source rugbyrama

  2. alex 5 avril 2010 à 12h

    BAIOCCO SE RETIRE…!!!

Comments are closed.