Baptiste Serin : « L’objectif n’a jamais été d’être champion avec Bègles à l’époque »

Baptiste Serin : « L’objectif n’a jamais été d’être champion avec Bègles à l’époque »

30 août 2021 - 18:49

2 Commentaires

Publicité

Le demi-de-mêlée du Rugby Club Toulonnais, Baptiste Serin s’est confié lors d’un entretien accordé au journal Sud-Ouest.

L’occasion pour l’international Français d’évoquer la qualification de l’UBB pour les phases finales la saison dernière, lui qui n’a jamais réussi à qualifier le club Girondin avant de quitter l’UBB pour Toulon.

Il concède que qualifier Bordeaux-Bègles pour les phases finales était une obsession pour lui.

Cependant, il indique que l’objectif n’a jamais été d’être champion de France. Extrait:

« Je suis piqué par tout ! Je suis piqué de Bègles, de ne pas avoir réussi à qualifier le club parce que c’était une obsession pour moi. Mais l’objectif par exemple n’a jamais été d’être champion avec Bègles à l’époque, parce que je savais qu’on ne le serait pas. On avait la qualité des joueurs, mais une trop grande valse des entraîneurs. On n’avait pas d’assise. Là, Laurent Marti en a créé une et ça marche. »

Aussi, Baptiste Serin affirme que l’UBB, c’est désormais du passé pour lui. Extrait:

« Mais Bègles, c’est du passé désormais. La première année à Toulon, j’étais sûr qu’on allait faire quelque chose, mais la saison a été coupée par le Covid. Cette année, j’ai l’impression d’avoir fait 15 ans en une année : on s’entraînait depuis juin ! Il y a eu aussi les phases où je suis passé de très important à Toulon à moins en équipe de France. »

Pour conclure, le numéro 9 du RC Toulon indique jouer au rugby pour être champion de France et pas seulement pour disputer les phases finales. Extrait:

« Je ne joue pas pour être qualifié mais pour être champion de France. »

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. JEF DUBOISE 30 août 2021 at 19h- Répondre

    pourquoi jouer alors ?

    J'aime 9
    J'aime pas 2
  3. Sylvestre Twester 1 septembre 2021 at 17h- Répondre

    Une petite serinade ne fait pas de mal de temps en temps. Demi de mêlée moyen, il a su se vendre à Toulon, surtout que comme acteur il est pas mal , l’homme qui lève les bras plus vite qu’il ne sort le ballon et qu’il arrive à servir ses trois quarts ou son demi d’ouverture.

  4. Publicité