Baptiste Serin : « On a voulu rendre le match tendu, parce qu’on avait l’appui de Mayol »

Baptiste Serin : « On a voulu rendre le match tendu, parce qu’on avait l’appui de Mayol »

1 mai 2023 - 14:24

1 Commentaire

Publicité

Le demi-de-mêlée du Rugby Club Toulonnais, Baptiste Serin s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique pour évoquer la victoire remportée contre Trévise, ce dimanche à Mayol.

Ce-dernier l’affirme : le RCT a voulu rendre le match tendu car le Stade Mayol était plein à craquer et les supporters bouillants.

Il exprime sa joie d’avoir pu vivre un tel moment avec des supporters présents en masse à Mayol. Extrait:

« On a voulu rendre le match tendu, parce qu’on avait l’appui de Mayol. Dès la dixième minute, je suis allé chercher le public. On a l’avantage d’être à la maison, le stade est blindé comme jamais alors… (il sourit). Il fallait aller les chercher pour nous pousser. Ils ont été énormes. Il y avait de la pluie, de rudes contacts, c’était un match à l’ancienne. Ça leur plaît ici (rires).

En fait, ça commence par notre arrivée au stade à pied. Ça (il marque une pause)… Ça a été un moment assez énorme de traverser la ville en voyant les supporters en train de nous encourager. C’est un moment sympa à vivre. Je veux les remercier par rapport à ça, car ce sont de petites attentions qui touchent le groupe. C’est important pour la suite.

On a répondu présent, mais eux aussi. J’espère qu’ils sont contents. Ce n’était pas le plus beau match de rugby, mais dans la stratégie, on a fait un match sans faute au niveau de l’occupation. Ah, et puis, on va à Dublin et on veut qu’ils viennent avec nous ! »

En finale, le RCT retrouvera Glasgow.

Baptiste Serin évoque l’équipe Ecossaise. Extrait:

« C’est une solide équipe. Elle joue au ballon. En direct devant la télévision, avec le groupe, on a déjà identifié quelques trucs à exploiter. Pour l’instant, on va se focaliser sur le Top 14, avec deux matchs importants. On a le temps de le préparer. Il faut toujours rester vigilant, mais oui, on a bien regardé notre futur adversaire (sourire). »

Publicité

1 Commentaire