Bernard Laporte : « On est dans la merde, c’est clair ! »

Bernard Laporte : « On est dans la merde, c’est clair ! »

24 décembre 2020 - 10:17

9 Commentaires

Publicité

Invité dans les Grandes Gueules de RMC Sport, le président de la Fédération Française de Rugby, Bernard Laporte s’est confié sur la restriction dans les stades, l’absence de supporetrs et l’arrêt du rugby amateur.

Ce-dernier tire la sonnette d’alarme. Il évoque un manque à gagner considérable pour le monde amateur. Extrait:

« On nous dit que l’on risque d’aménager un peu les jauges car on a du mal à comprendre que dans un stade de 80 000 personnes, ce soit à huis clos alors qu’en Angleterre ils ont 2 000 personnes. Mais pour le moment, on ne sait pas du tout. Le sport, c’est comme la culture, on est tous à la même enseigne, on suit les restrictions gouvernementales. Mais si les gens ne reviennent pas au stade, ce sera très difficile de terminer la saison car un club de rugby vit à 80% de billetterie, d’hospitalités et de sponsoring. C’est donc un manque à gagner considérable. Et de l’autre côté, il y a des charges fixes : il faut payer les joueurs qui jouent et c’est normal. »

Il concède être très inquiet pour le monde du sport. Il craint la faillite de nombreux clubs. Extrait:

« Dans un stade d’une capacité de 10 000 personnes, si on dit qu’on autorise la venue de 2 000 supporters, il faut organiser la venue de ces 2 000 personnes. Je veux de la solidarité. Je connais bien le premier ministre et je sais très bien qu’il ne ferme pas les musées, les théâtre et les stades par plaisir car c’est un passionné de rugby et de sport. On est dans la merde, c’est clair, et le monde du sport en premier. Mais il faut être solidaires. On espère que petit à petit on pourra retrouver une vie normale et que les gens pourront revenir dans les stades. Il peut y avoir une différence entre un lieu ouvert comme dans un stade et un lieu fermée comme dans une salle. Si on me dit qu’on met 1 personne tous les 4 sièges dans un stade et 1 personne tous les 8 sièges dans une salle fermée, ça me paraîtrait logique ! »

Par ailleurs, il affirme que les joueurs jouent au rugby pour faire vibrer les supporters. Ces huis clos sont donc une grosse déception pour les joueurs également. Extrait:

« Un sportif est là pour faire vibrer les stades. Alors là ils jouent, mais ils ne transmettent rien. Si j’avais entraîné, j’aurai parlé du huis clos à mes joueurs pour leur dire qu’il n’allait pas y avoir le 16ème homme qui nous pousse d’habitude. Mais les joueurs s’habituent. Ils s’habituent à jouer à huis clos. La motivation est la même mais il manque quelque chose. Et pour certains, il y a moins de pression quand il n’y a pas de supporters. Mais un sportif, il veut jouer devant du monde, c’est clair. »

Au niveau amateur, la FFR a mis un plan de relance. Bernard Laporte dévoile le fonctionnement de ce plan de relance. Extrait:

« On a mis un plan de relance pour le rugby amateur. Quand les gens s’inscrivent dans les clubs en septembre, ils prennent une licence. Jusqu’à présent, cette licence était reversée à la Fédération Française de Rugby. Aujourd’hui, on leur laisse la licence. Les clubs amateurs, en terme de trésorerie sont plus riches qu’avant. Mais cela ne suffit pas. Nous, on attend avec impatience la reprise car le monde amateur ne joue pas. Dans des petits villages où le club de rugby est le côté social du village, c’est un village qui meurt. On a déjà réussi à faire en sorte que les mineurs puissent jouer et c’est une bonne chose. Il y a la pratique avec des conditions à respecter mais au moins les jeunes peuvent pratiquer. Maintenant, on espère pouvoir ouvrir pour les seniors. Il faut que ça reprenne ! »

Il peste néanmoins contre certaines mesures de l’Etat. Extrait:

« On nous disait que l’on pouvait jouer au rugby mais qu’on ne pouvait pas rejoindre les vestiaires pour éviter les clusters. Mais quand on joue au rugby on se frotte à tout le monde. Vous ne pensez pas qu’il y a quelque chose qui n’est pas logique dans tout cela ? Soit on joue soit on ne joue pas. Mais nous on espère rejouer car le monde amateur a besoin de retrouver les stades. »

Aussi, Bernard Laporte est en colère contre les médecins qui ne tiennent pas tous le même discours et qui créent une grosse cacophonie. Extrait:

« C’est dramatique pour tout le monde. Si on continue comme cela, il y aura des faillites pour les restaurants mais également dans le monde du sport. On est tous sur le même bateau. Certains parlent de reconfinement et je suis déçu. Je veux bien qu’on me dise qu’on ne maîtrise pas le virus et qu’on ne le connait pas. Mais si tout le monde disait la même chose et qu’il n’y a pas 50 paroles différentes chez les médecins, il n’y aurait pas de cacophonie. La cacophonie vient de là ! Nos médecins en France ne sont pas capables d’avoir une parole unique. Si on avait une parole unique en Europe, tout le monde serait à la même enseigne. »

Pour conclure, Bernard Laporte craint la fermeture des frontières. Ce serai dramatique pour le monde du rugby, mais pas que. Extrait:

« S’ils ferment les frontières pendant deux mois, on ne pourra pas jouer le Tournoi des Six-Nations ! Le monde du sport ne pourra pas tenir un an de plus. Ce n’est pas possible. Et pas que dans la France mais dans le monde entier. Il va y avoir un effondrement des clubs, ce n’est pas possible ! Ce n’est pas possible d’avoir aucune recette. On a des aides mais on ne s’attend pas à avoir 100% d’aides. L’argent, personne ne le fabrique. La perte sèche de la FFR est de 27 millions d’euros nets sur cet exercice. On va avoir un dédommagement de l’Etat d’un million et demi. Vous voulez que l’on demande quoi à l’Etat ? Qu’il nous rembourse l’intégralité des pertes ? Non ! L’Etat en fait déjà beaucoup et l’argent ne se fabrique pas. »

Publicité

9 Commentaires

  1. Publicité

  2. Johndoeuf 24 décembre 2020 at 11h- Répondre

    C est la crise pour tout le monde a part le Dr Simon apparemment…

  3. RAPIDO 24 décembre 2020 at 11h- Répondre

    j’aimerais bien qu’il nous dise pourquoi il y a des différences dans les protocoles sanitaires dans la coupe d’europe laissant chaque ligue et fédé faire son petit commerce et pourquoi il ne créve pas l’abcés sur le cas du RCT , il a un représentant dans la commission de prématch comme la LNR … on aimerait bien savoir !!! Faire venir des spectateurs c’est bien pour le rugby mais avoir l’assurance que les joueurs ne prennent pas de risque et leur donner confiance c’est aussi nécessaire … donner l’organisation d’une grande compétition comme à l’epcr ne doit pas etre une facilité uniquement pour gagner du fric de meme pour le 6 nations , cet épisode du covid (j’espère voir bientot la fin) montre bien que les délégations d’organisation ont des failles et que world rugby devrait regarder de plus prés … les égrefins et les roublards sont souvent les grands vainqueurs en temps de vache maigre et fermer les yeux n’aide pas à la confiance dans les réformes … statu quo… c’est la règle quand on n’aime pas prendre de risques et garder ses acquis surtout dans le monde des dirigeants (on le voit aussi dans le monde fermé des médecins , surtout pas de vagues)

  4. grosso jack 24 décembre 2020 at 11h- Répondre

    il faut vendre les bmw et comme tu dis ie docteur simon
    est gonfle de prendre une augmentation de salaire avec les
    temps qui court

  5. Michel Fery . 24 décembre 2020 at 12h- Répondre

    C’est un fait . Résumé de *Bernard* on ne plus logique . C’est même d’une grande certitude. On va avoir beaucoup de mal à se relever de cette tragique épopée . Tous autant que nous sommes . plus qu’à prier pour que ce fameux vaccin puisse fonctionner du mieux que possible . Mais encore , le facteur confiance est très loin d’être gagné pour une bonne majorité de personnes de notre Pays . Car vraiment , ce n’est bientôt plus vivable à présent . Et surtout qui plus est aux toubibs d’accorder une bonne fois pour toute leurs violons sur le même tempo !.. Car ça commence vraiment à suffire , toutes leurs absurdités et totales incohérences . A un moment donné , il va falloir qu’ils arrêtent vite de nous prendre pour des idiots tous ces personnages là .

  6. mazoil 24 décembre 2020 at 13h- Répondre

    Quand je vois les stats pour ou contre. Vaccin il y a de quoi être pessimiste
    Beaucoup veulent le beurre et l argent du beurre
    Se faire vacciner est impératif

  7. M 24 décembre 2020 at 14h- Répondre

    Et là tu te dis qu’on aurait été encore plus dans la merde avec le fameux stade de rugby que Laporte a stoppé net.

  8. Gj 24 décembre 2020 at 16h- Répondre

    C’est la FFR que Laporte met dans la merde …..notes de frais XXL / salaire de folie à Simon / avantages aux copains embauchés à la fédération/ voitures de fonction haut de gamme / …. la note va être lourde !

  9. Unionrugby 24 décembre 2020 at 18h- Répondre

    J’ai fait un rêve !
    Celui d’un monde où chacun s’exprimerait à trouver des solutions ou au moins, faire des propositions pour éviter que notre sport ne tombe dans les abysses de l’oubli…
    Au lieu de ça, certains se délectent encore à régler des comptes, critiquer ouvertement certains membres de la fédération.
    Ceux là même qui la plupart du temps n’ont jamais mis les mains dans le cambouis et ne savent pas ce que signifie le mot bénévolat pour attirer les jeunes vers le sport.
    Je ne vois que la solidarité dans une période aussi délicate et inédite, pas l’antagonisme avéré de pisses vinaigre, éternels râleurs d’une stérilité annoncée !

  10. jptoflore 24 décembre 2020 at 23h- Répondre

    Allons allons Bernard, l’argent se fabrique ex nihilo… D’où viennent les milliards d’€uros empruntés par l’UE ?
    Ce soutien feutré au gouvernement, cette volonté d’une voix unique du corps médical sert uniquement les acteurs mondialistes du moment.

  11. Publicité