Bernard Lemaître : « J’ai demandé le top à mes entraineurs »

Bernard Lemaître : « J’ai demandé le top à mes entraineurs »

12 juillet 2022 - 9:07

15 Commentaires

Publicité

Le président du Rugby Club Toulonnais, Bernard Lemaître s’est confié, la semaine dernière, sur sa décision d’associer Franck Azéma à Pierre Mignoni pour les saisons à venir.

Ce-dernier l’affirme : il est certain que cette formule innovante peut fonctionner à Toulon, avec deux grands techniciens Français. Extrait:

« J’avais déjà dit dans une précédente interview que pour moi, 1 + 1 ça pouvait faire 3. Je sais que c’est une formule innovante car elle a existé avec deux entraineurs au Racing mais c’était différent car ces deux entraineurs travaillaient ensemble déjà à Castres et à Montauban. Là, c’est totalement différent car ce sont deux entraîneurs réputés de deux grands clubs Français qui vont travailler ensemble. Je ne l’ai pas décidé : ce sont eux qui l’ont décidé. Moi, je l’ai proposé. Et dans cette proposition, il y avait une part d’évaluation de leur part sur le potentiel que ceci recèle pour le club. Tout ceci, il faut le voir non pas seulement avec l’équipe première mais dans le cadre d’un plan à cinq ans. »

Selon lui, il s’agit d’un luxe – pour un manager – que de pouvoir partager ses soucis avec un camarade. Extrait:

« L’année 2022 / 2023 va être la première année de ce plan, c’est la raison pour laquelle on fait un effort considérable en matière de compétences. Je suis persuadé que la tâche totale ne se calcule pas en heures mais en nombre de domaines à couvrir qui justifient pleinement le rationnel d’un binôme. Ce n’est pas une question d’un nombre d’heures de travail. Un coach qui veut jouer les premiers rôles, je ne sais pas s’il dort. C’est une tâche harassante d’être dans ce contexte. Pouvoir compter sur un camarade qui partage les mêmes soucis, c’est un luxe que n’a pas le président d’ailleurs. Je suis persuadé que quand deux hommes partagent la même conviction et ont des qualités qui se rejoignent en terme de caractère, de comportement d’hommes dans la vie et par rapport aux épreuves, je crois qu’on a une première chance de réussir et je suis convaincu que c’est ce que l’on va faire. »

Pour conclure, Bernard Lemaître a évoqué les objectifs sportifs du Rugby Club Toulonnais pour la saison 2022 / 2023. Extrait:

« J’ai demandé le top à mes entraineurs. L’objectif c’est le top 6, le top 4 c’est mieux. Mais le top 6 c’est vraiment le minimum. En Challenge Cup, on va bien finir par la gagner une fois quand même. Nous avons une poule qui nous évite d’aller nous balader en Afrique du Sud. C’est une chance par rapport à d’autres clubs qui vont devoir voyager. On essaiera d’aller au bout si on peut comme on a fait l’an passé. On a échoué contre une équipe qui nous a été supérieure ce jour-là et qui était mieux préparée que la notre. »

Publicité

15 Commentaires

  1. Publicité

  2. Trompette 12 juillet 2022 at 09h- Répondre

    Il pense clairement que ce sont les entraineurs qui sont sur le terrain pendant les matchs.

    J'aime 17
    J'aime pas 34
    • Zouz 12 juillet 2022 at 10h- Répondre

      Il ne sait pas de quoi il parle. Il compare avec Travers et Labit alors qu’il y en avait un entraineur des avant et l autre des arrières.
      Il a engagé Mignoni car c était une opportunité mais il avait déjà Azema.
      Comment un entraîneur peut aller au bout de ses idées quand il n est pas le seule à choisir. Des le premier coup de moue on y verra plus claire.
      Néanmoins je leur souhaite le meilleur .

      J'aime 10
      J'aime pas 16
      • loule 12 juillet 2022 at 14h- Répondre

        C’est surtout pour moi une belle opportunité d’avoir Pierre pour développer un projet régional de détection des jeunes joueurs d’une façon encore inédite. Donc oui, sur bien des aspects ils auront tous deux leur pré carré. Quand à savoir comment ça se passera en cas de coup de mou, ben comme avec ma femme, un bon restau, un petit bisou et ça repartira… 😉

  3. Isidore 12 juillet 2022 at 09h- Répondre

    Elle était surtout plus « fraiche »parce qu’elle n’avait pas eu à batailler comme une malade depuis des semaines pour ne pas rester au fond du classement, ou l’avait mis l’ancien l’entraîneur!!
    C’est le constat objectif !!!

    J'aime 26
    J'aime pas 4
  4. MaaS83 12 juillet 2022 at 10h- Répondre

    6eme on peut peut-être y arriver. 4 faut oublier. Mais pour moi l’effectif a régressé par rapport à l’année dernière et pourtant on n’a pas fini dans les 6..
    A mon avis dans les 6 il y aura : Toulouse, La Rochelle, Montpellier, Racing, Castres. Déjà 5 places de prises. Après çà se jouera entre Bordeaux, Toulon, Clermont, Lyon, 4 équipes qui ont régressées.
    Bordeaux si c’est la crise ils vont sauter, mais çà peut faire effet inverse, Urios a pu virer les emmerdeurs et resserrer son groupe autour de lui. Pour le reste, Clermont et Lyon çà coule, nous on verra.

    J'aime 6
    J'aime pas 11
    • ange81 12 juillet 2022 at 10h- Répondre

      Non CASTRES va jouer la descente mais UBB LYON ou RCT

      J'aime 2
      J'aime pas 5
  5. marc 12 juillet 2022 at 11h- Répondre

    Il est toujours autant sur la lune, comment avec l’effectif actuel tu fais top 6 avec les potentiels blessés, sélectionnés, etc ? Au premier imprévu en deuxième ligne ou en 10, tu es à poil et ça veut limite nous faire croire qu’on peut gagner le bouclier !

    J'aime 12
    J'aime pas 15
    • JEAN PIERRE VENTRE 12 juillet 2022 at 13h- Répondre

      Je n’ai aucun soucis sur la compétence de F Azema et de Pierrot leurs attelage à la tête du staff peut très bien fonctionner j’ai par contre une véritable inquiétude au suget de l effectif qui semble intrinsèquement plus faible que celui de la dernière saison
      Espérer le top 6 cette saison va relever de l exploit et sur un malentendu accroché une place qualificative

    • Endix 12 juillet 2022 at 13h- Répondre

      La challenge cup …hallo quoi ?

      J'aime 1
      J'aime pas 1
  6. La Rafale 12 juillet 2022 at 12h- Répondre

    Au mois de juillet il y a 12 présidents du top 14 qui demandent le top 6 à leurs entraineurs.

    J'aime 5
    J'aime pas 2
  7. Marco 12 juillet 2022 at 14h- Répondre

    Il ne se remet jamais en cause.

    On n’ a pas l’effectif pour jouer le top 4, seul lui ne le voit pas

    Après tous les ans ce sont les mêmes phrases d’espoir

    J'aime 7
    J'aime pas 2
  8. fab91 12 juillet 2022 at 15h- Répondre

    top 6 voire top4…
    tu finis hors top6 et tu t’es affaiblis sur des postes clés…
    Notre président vit dans une autre galaxie.
    Quant à son 1+1 = 3 concernant Mignoni et Azema faudra faire gaffe que ça fasse pas 1+1 =0 car t’en as obligatoirement un qui va devoir baisser son froc et ça risque de pas trop lui plaire…
    La comparaison avec le duo Labit et Travers est totalement hors propos, d’une part ces 2 ont prouvé qu’ils pouvaient travailler ensemble depuis longtemps et d’autre part Mignoni et Azema ont uniquement géré seul la prise de décisions ces dernières années en tant que manager. Donc c’est l’inconnue totale sans compter la compatibilité des caractères.

    J'aime 7
    J'aime pas 3
  9. Lextork 12 juillet 2022 at 16h- Répondre

    Plus inquietant encore, ces deux entraîneurs n’ont pas brillés avec leurs équipes ces dernières saisons… a part la coupe a Mickey pour Mignoni, pas de quoi dire que c’est un grand entraîneur!

    J'aime 2
    J'aime pas 5
  10. Pitivier 12 juillet 2022 at 18h- Répondre

    Une petite camomille et au lit jusqu’à sa prochaine intervention lunaire….

    J'aime 1
    J'aime pas 1
  11. Loule 13 juillet 2022 at 11h- Répondre

    Tiens notre président ne parle plus de titres !!!! Mais le top 6 cela s annonce compliqué au vu des joueurs qu ‘ il a laissé partir

  12. Publicité