Boudjellal: « La sanction de Laporte reste sévère »

Boudjellal: « La sanction de Laporte reste sévère »

24 avril 2012 - 21:03

Publicité

Le président de Toulon, Mourad Boudjellal, a déclaré que la sanction de 60 jours infligée à son manager Bernard Laporte restait sévère. Le commission fédérale a confirmé ce mardi cette suspension infligé par la LNR pour des propos déplacés prononcés à l’encontre des arbitres.
« La commission fédérale aurait tout aussi bien pu alléger la sanction en autorisant de nouveau Bernard à aller aux vestiaires. Elle ne l’a pas fait. C’est comme ça. Mais on ne sollicitera pas le TAS, car les délais sont trop courts. On va donc continuer de procéder comme on l’a fait au cours des dernières semaines avec un entraîneur en chef qui ne peut pas s’adresser à ses joueurs juste avant le match et à la mi-temps. Au départ, je trouvais cette sanction très sévère. Puisqu’elle a été confirmée, je l’estime tout autant sévère. Priver un entraîneur de vestiaires, ce n’est quand même pas anodin. Cela influe forcément sur son travail. C’est la raison pour laquelle, je continue de juger cette suspension particulièrement surprenante. »

Source: rugbyrama.fr

Publicité

  1. Papy Jacquot 25 avril 2012 à 09h

    Il était illusoire d'attendre une modification de la sanction, les requins ne se bouffent pas entre eux, et un allègement de la sanction c'était désavouer la Ligue.

  2. starlette 25 avril 2012 à 12h

    ne vous y trompez pas il l'avait convoqué pour alourdir la sanction.

    ils ont dû lui demander de ne plus parler du bois de boulogne pour que leurs épouses respectives continuent à croire qu'ils y vont pour y cueillir du muguet

Comments are closed.