Le point sur l’infirmerie Toulonnaise avant le Stade-Français

Le point sur l’infirmerie Toulonnaise avant le Stade-Français

24 avril 2012 - 18:58

Publicité

Le site officiel du club rctoulon.com fait un point sur l’infirmerie Rouge et Noir en ce mardi 24 avril, à trois jours de la demi-finale du Challenge Européen face au Stade-Français au Stade Mayol.

Bonne nouvelle pour le trois-quarts centre Mathieu Bastareaud. En effet, victime d’une fracture du deuxième métacarpe de la main droite, Mathieu n’aura pas besoin de passer sur le billard. L’opération n’est pas nécessaire. Son indisponibilité est toujours d’environ trois semaines.

Le deuxième ligne Sud-Africain Bakkies Botha s’est tordu le doigt lors du match nul face au Castres Olympique samedi dernier. Rien de grave pour le géant Toulonnais puisqu’il peut reprendre dès à présent l’entraînement. Néanmoins il ne disputera pas la demi-finale du Challenge Européen face au Stade-Français puisqu’il n’est pas qualifié pour la compétition.

Le deuxième ligne Christophe Samson et le trois-quarts centre Matt Giteau se sont tous deux blessés au cuir chevelu. Après s’être fait poser des points de suture, les deux Toulonnais sont désormais aptes pour défier le Stade-Français ce vendredi à 20h55 au Stade Mayol.

Alexis Palisson s’est légèrement tordu la cheville lors du match face à Castres. Néanmoins, l’ailier international va mieux. Il postule à une place pour affronter le Stade-Français.

Enfin, Kris Chesney et Jean-Philippe Genevois sont rétablis et postulent également à une place dans le groupe.

Publicité

  1. dk_snake 24 avril 2012 à 20h

    sans Basta, ça risque d'être difficile, sa force de perforation va manquer.

  2. afkbebe 24 avril 2012 à 20h

    merde pas genevois non

  3. Over 24 avril 2012 à 20h

    Genevois rien de bon dans la postulation de Genevois :mrgreen:

  4. chris83 24 avril 2012 à 21h

    Boudjellal: "La sanction de Laporte reste sévère" source rugbyrama

    Le président de Toulon, Mourad Boudjellal, a déclaré que la sanction de 60 jours infligée à son manager Bernard Laporte restait sévère. Le commission fédérale a confirmé ce mardi cette suspension infligé par la LNR pour des propos déplacés prononcés à l'encontre des arbitres.

    La commission fédérale aurait tout aussi bien pu alléger la sanction en autorisant de nouveau Bernard à aller aux vestiaires. Elle ne l'a pas fait. C'est comme ça. Mais on ne sollicitera pas le TAS, car les délais sont trop courts. On va donc continuer de procéder comme on l'a fait au cours des dernières semaines avec un entraîneur en chef qui ne peut pas s'adresser à ses joueurs juste avant le match et à la mi-temps. Au départ, je trouvais cette sanction très sévère. Puisqu'elle a été confirmée, je l'estime tout autant sévère. Priver un entraîneur de vestiaires, ce n'est quand même pas anodin. Cela influe forcément sur son travail. C'est la raison pour laquelle, je continue de juger cette suspension particulièrement surprenante."

  5. Ercétait 25 avril 2012 à 00h

    En fait y a que basta de non valide!
    Ça sert à quoi de mettre une tartine pour au final dire que tout le monde est apte sauf basta?!

    • Dav-D 25 avril 2012 à 00h

      Ça sert à tenir informé de l'évolution des blessures de chacun.
      Pourquoi ? Ça t'as fatigué de lire l'article en entier ?
      😉

Comments are closed.