C’est fait : Clermont a trouvé son nouveau manager !

C’est fait : Clermont a trouvé son nouveau manager !

17 janvier 2023 - 23:04

7 Commentaires

Publicité

Les dirigeants de Clermont ont récemment licencié le technicien Jono Gibbes en raison des mauvais résultats de l’ASM depuis le début de la saison.

Depuis plusieurs jours, le président de Clermont, Jean-Michel Guillon est en négociations avancées avec Christophe Urios pour tenter de le convaincre de rejoindre l’ASM avec effet immédiat et succéder ainsi à Jono Gibbes.

Et selon les informations exclusives de RMC Sport, un accord aurait été trouvé et Christophe Urios aurait dit « oui » au club Auvergnat.

Les discussions, entamées en début de semaine, ont vite abouti, les deux parties avaient la volonté de travailler ensemble.

Selon RMC Sport, Christophe Urios va débarquer à Clermont dans les jours à venir et devra travailler avec le staff actuellement en place composé de Jared Payne (défense), Julien Ledevedec (touche), Davit Zirakashvili (mêlée) et Benson Stanley (skills).

Il aurait signé un contrat longue durée puisqu’il se serait engagé jusqu’au mois de juin 2026.

Il pourrait d’ailleurs s’entourer de ses anciens adjoints Frédéric Charrier et Julien Laïrle dans quelques mois.

Christophe Urios devrait débuter son travail à Clermont dès jeudi matin pour préparer les matches de Top 14 contre Lyon, Castres et Bordeaux-Bègles.

Après Castres, Bourgoin, Oyonnax, à nouveau Castres et Bordeaux-Bègles, Urios va diriger son 5ème club.

Publicité

7 Commentaires

  1. Publicité

  2. le dacquois 17 janvier 2023 at 23h- Répondre

    content pour lui , c est un grand , victime d une cabale de certains joueurs bordelais et de la lachete de son president , je pense qu il va savoir s en souvenir !!

    J'aime 16
    J'aime pas 15
  3. MerciJojo63 18 janvier 2023 at 00h- Répondre

    2026?! J’espère que Clermont s’est aménagé 2-3 portes de sortie au cas où…
    Je trouve que c’est un peu précipité quand on connaît ses antécédents, je suis un de ceux qui l’ont critiqué, c’est pour ça que j’ai quelques réserves… Après il faut dire qu’il n’y avait pas tant de candidats que ça et j’ai entendu dans un podcast sur le club qu’ils voulaient quelqu’un qui parle français.
    J’espère qu’on aura droit à un Urios ayant appris de ses erreurs et qu’il donnera la pleine mesure de son expérience et de ses qualités.

    J'aime 17
    J'aime pas 5
    • ASMCA31 18 janvier 2023 at 09h- Répondre

      Bah 2026, c’est 3 saisons (+ celle-ci). On prend rarement un manager pour moins que ça.
      Perso, j’étais désespéré de voir Gibbes aussi mou sur le bord du terrain quand l’équipe prenait la marrée.
      Aucun membre du staff n’avait, à ma connaissance, une « grande g ». Ce n’est pas possible…
      Et oui, son manque de maîtrise du français était un souci.
      Je n’apprécie pas Urios humainement mais c’est un grand manager. Je le soutiendrai. Je pense qu’il va y avoir du changement dans le vestiaire…

      J'aime 12
      • MerciJojo63 18 janvier 2023 at 11h- Répondre

        Salut Asmca31, connaissant son passé, Guillon pouvait lui dire 2 saisons renouvelable avec une 3ème avec des conditions… Oui d’accord avec toi comment veux tu influer sur le cours du jeu quand tu baragouines à peine 3 phrases de français ! Cf Mola en direct donnant des instructions à Roumat avant 1 touche dans notre camp. Et à la mi temps ? J’aurais aimé écouté ses discours, s’il en faisait ! Oui je l’ai dit plusieurs fois ici, son niveau de français était problématique et a dû accentuer au fur et à mesure les problèmes jusqu’à ce qu’il ne maîtrise plus rien dans la « tempête » enfermé avec ses 3 mots de français…
        Je ne suis pas non plus un pro Urios mais pas beaucoup de choix et en espérant pour le club comme son vin qu’il se bonifie avec le temps !

    • Jean-paul 18 janvier 2023 at 09h- Répondre

      Moi je me rappelle du dernier entraîneur à poigne de Clermont décrié et craint au debut puis écouté et respecté et presque vénéré sur la fin il s’appelait vern cotter et on sait ce qu’il a apporté et Clermont a connu avec et grâce à lui les sommets que l’on connaît

      J'aime 17
  4. Tomprice83 18 janvier 2023 at 08h- Répondre

    J’espère pour lui …..attention quand même « On chasse le naturel,il revient au galop !!! »

  5. Danslaverte 18 janvier 2023 at 10h- Répondre

    Ca va le faire. Après Urios n’est pas Vern que je connais bien… Urios a le verbe facile, il s’épanche dans la presse, se met un peu trop en scène à mon goût. Vern est un besogneux de l’ombre, plus taciturne et moins loquace que Urios mais que tu as envie d’écouter tellement il en impose et il connaît ce dont il parle.
    Urios devrait tout de même bien passer à l’ASM. Le relationnel avec le président semble déjà bien engagé c’est important ça aussi…

  6. Publicité