Christian Ambadiang réagit à la sanction écopée par Radosavljevic : « Il ne peut pas juste rester chez lui et attendre ! »

Christian Ambadiang réagit à la sanction écopée par Radosavljevic : « Il ne peut pas juste rester chez lui et attendre ! »

17 septembre 2021 - 14:42

6 Commentaires

Publicité

Le verdict est tombé ce jeudi 16 septembre : le demi-de-mêlée de Provence Rugby, Ludovic Radosavljevic a écopé de 26 matches de suspension pour son insultes racistes « je vais te brûler mangeur de bananes » adressée à l’ailier de Nevers : Christian Ambadiang.

L’ancien numéro 9 de Clermont et de Castres pourra rejouer uniquement lors des deux dernières journées de la saison de Pro D2… sauf en cas de licenciement.

Initialement, l’Aixois a été sanctionné de 52 semaines de suspension, soit la durée de suspension la plus élevée. Mais étant donné les excuses effectuées par le joueur, sa sanction a été réduite de moitié. Extrait:

« Compte-tenu de la particulière gravité de la situation et de la nature des faits qui lui sont reprochés, la Commission de discipline et des règlements a déterminé le point d’entrée de l’infraction à 52 semaines, soit la sanction maximale encourue. Après prise en compte de la reconnaissance spontanée par le joueur des faits qui lui sont reprochés une fois la rencontre terminée, sur les réseaux sociaux et à l’audience, de la reconnaissance de sa culpabilité, de son casier disciplinaire vierge et de l’expression de remords avant l’audience et à l’audience, la sanction a été réduite à 26 semaines de matches de compétition officielle. »

Interrogé par lejdc.fr, Christian Ambadiang a réagi à la sanction écopée par l’auteur des propos racistes. Extrait:

« Je suis content, parce qu’on a une réponse qu’on attendait depuis deux semaines. C’est bien qu’il y ait ce genre de sanction mais maintenant j’attends de voir ce que son club va dire. Il ne peut pas juste rester chez lui et attendre. Il faut qu’il fasse des choses pour la communauté aussi.

J’ai été très affecté et je n’étais pas le seul à l’être. Je ne m’attendais pas à ce que cette histoire fasse le tour du monde, j’ai vraiment reçu beaucoup de soutien et tout le monde avait besoin que la sanction soit forte.

 Je me lève chaque jour en voulant passer à autre chose. Mais ce n’est pas comme une bagarre après laquelle on s’excuse et on oublie. C’est beaucoup plus difficile à oublier. Aujourd’hui, ces mots restent collés dans ma tête et dans mon cœur. Maintenant que la sanction est connue, je vais quand même pouvoir me concentrer davantage sur le terrain et le rugby. »

Publicité

6 Commentaires

  1. Publicité

  2. Jfs 17 septembre 2021 at 15h- Répondre

    Je suis d’accord sur la sanction. Mais après faut pas déconner non plus. Faire quelque chose pour la communauté…? Il n’a tué personne que je sache.

    J'aime 30
    J'aime pas 7
    • Ugolin 17 septembre 2021 at 16h- Répondre

      Bonjour,
      Je suis d’accord avec Jrs il n’a pas tué ou massacré quelqu’un!
      C’est de la mauvaise provoc, il paye point barre on passe à autre chose, il faut aller dans les grandes banlieues en France et croyez moi que la provoc au quotidien est mille fois plus importante que ces propos et c’est tous les jours et en plus des agressions verbales elles sont aussi physique.
      Il faut relativiser cette situation maintenant, la vie du joueur offensé ne m’empêchera pas de continuer à vivre et de jouer au rugby.

      J'aime 18
      J'aime pas 3
  3. Patrick 17 septembre 2021 at 16h- Répondre

    « Aujourd’hui, ces mots restent collés dans ma tête et dans mon cœur. Maintenant que la sanction est connue, je vais quand même pouvoir me concentrer davantage sur le terrain et le rugby.  »

    Je suis pour la sanction exemplaire sur Rado.

    Mais la victime est une pleureuse. On s’en venir le burn-out et les arrêts maladies. Et c’est pas comme si tout le monde ne l avait pas soutenu dès la fin du match !
    Il compte peut-être ce faire un nom.

    Dommage, il aurait gagné à être un peu plus humble car en faire des caisses sa dessert sa cause.

    Bref non au racisme, non à l’auto victimisation.

    J'aime 23
    J'aime pas 3
  4. marronnier 17 septembre 2021 at 16h- Répondre

    C’est la suspension ou le travail sur la communauté . Après il a eu de la chance Ambadiang si c’est la première fois qu’il entend des insultes racistes sur le terrain ou dans les vestiaires à son âge .

    J'aime 12
    J'aime pas 1
  5. boom09 17 septembre 2021 at 18h- Répondre

    n’en rajoutons plus ! RADO s’est excusé , il en a pris quand méme un MAX , il a aussi une famille et a quand méme perdu pour une saison son statut de rugbyman et sa situation sportive voire son emploi !LES RESEAUX SOCIAUX BASTA ! NO RACISM ok ! mais restons SPORT !

    J'aime 14
  6. Denis 17 septembre 2021 at 22h- Répondre

    Des insultes tout le monde en reçoit dans sa vie combien de fois Rado s est fait traiter de sale « yougo ».Après les paroles sont malheureuses à chaud c est bien moindre qu une insulte raisonnée, pesée, distillée sciemment. Là oui c est reprehensible c est même laid.
    Dans le feu de l action on s en branle on reste dans la provocation d homme à homme.
    Rado au chômage il veut quoi encore le Christian ,??? Un mémorial une statue des dommages et intérêt un passage à la télé une séance psy gratuite.
    C est bon qu il arrête.
    De victime il devient cassé couille et c est lui qui dérange..
    Son proselytisme est mal placé.

    J'aime 12
    J'aime pas 1
  7. Publicité