Christophe Urios explique pourquoi il a soulevé une tempête

Christophe Urios explique pourquoi il a soulevé une tempête

17 juin 2022 - 14:55

10 Commentaires

Publicité

Présent en conférence de presse ce vendredi pour évoquer la demi-finale de Top 14 contre Montpellier, le manager de Bordeaux-Bègles, Christophe Urios a parlé des tensions qui règnent au sein de son groupe.

Ce-dernier explique notamment pourquoi il a soulevé une tempête suite à la défaite concédée par son équipe contre Perpignan lors de la 26ème journée du Top 14.

Dans la foulée, il indique que la tension est quelque peu retombée cette semaine. Extrait:

« Les tensions dont j’avais moi-même parlé, c’était des tensions… Enfin je ne suis pas surpris que vous me posiez cette question car vous aimez davantage le croustillant que le rugby. Mais je vais répondre.

La semaine dernière était un peu sous tension. En fait, la tension qui a existé la semaine dernière est une tension d’une équipe qui prépare une phase finale. La semaine dernière elle a été forte car il y a eu une forte déception. Cette semaine, il y a de la tension comme pour préparer une demi-finale de Top 14. Ce que j’ai voulu faire après le match de l’USAP, j’ai voulu soulever une tempête pour réveiller les mecs. Contre le Racing ça s’est plutôt bien passé. Maintenant c’est contre Montpellier et on verra bien. Mais la tension que vous décrivez, ce sont les tensions d’une équipe qui veut gagner une demi-finale et qui veut être championne. Donc la semaine s’est passé normalement bien. Elle a été courte mais bien.

Battre Montpellier deux fois cette saison, c’est peut-être un danger connaissant mon groupe. Ce serait une terrible erreur de se dire qu’on les a battu deux fois donc que ça se reproduira. C’est remis à zéro, il faut repartir. Donc non, ce n’est pas un avantage surtout qu’on les a battu une fois de trois points et une fois d’un point. »

Publicité

10 Commentaires

  1. Publicité

  2. lambert alain 17 juin 2022 at 15h- Répondre

    il est de mauvaise foi ce mec, il voit qu’il a été trop loin et certains joueurs ne se laissent pas faire, pauvre Urios.

    J'aime 14
    J'aime pas 22
  3. Mieston 17 juin 2022 at 15h- Répondre

    Ça commence à devenir lourd ces histoires , on aimerait qu’urios et psa nous parle un peu plus de jeu que de remontage de bretelles

    J'aime 13
    J'aime pas 11
    • Alcooliqueanonyme 17 juin 2022 at 16h- Répondre

      Il répond à une question il me semble

      J'aime 14
      J'aime pas 4
    • Alcooliqueanonyme 17 juin 2022 at 16h- Répondre

      Et quant au jeu pour ceux qui ont regardé le barrage contre le racing et suivi un peu le top 14 lorsque l ubb évolue à peu près au complet il faut reconnaître que c’est pas l’équipe qui a fourni le plus dégueulasse
      Il faut bien que les anti Urios trouvent du grain à moudre en attendant une défaite

      J'aime 12
      J'aime pas 4
  4. Minjot 17 juin 2022 at 16h- Répondre

    De toute façon UBB champion de France ils vont soulever le Brennus ils l’ont bien mérité..et après on verra bien

    J'aime 8
    J'aime pas 6
  5. Alcooliqueanonyme 17 juin 2022 at 16h- Répondre

    Et quant au jeu pour ceux qui ont regardé le barrage contre le racing et suivi un peu le top 14 lorsque l ubb évolue à peu près au complet il faut reconnaître que c’est pas l’équipe qui a fourni le plus dégueulasse
    Il faut bien que les anti Urios trouvent du grain à moudre en attendant une défaite

    J'aime 2
    J'aime pas 3
  6. Bonnus2013 17 juin 2022 at 17h- Répondre

    Si pour être champion il suffit de déclencher une tempête alors c’est facile surtout pour lui….je crois plutôt qu’il a balance un boomerang et s’il n’atteint pas le bouclier il va se le prendre en pleine poire. Les joueurs ne disent rien pour pas envenimer mais s’ils ne ramènent pas le brennus à Bordeaux ça pourrait piquer pour Urios. Se payer la tronche d’ internationnaux devant les caméras c’est faire peu cas de leur amour propre.

    J'aime 14
    J'aime pas 6
  7. Tomprice83 17 juin 2022 at 17h- Répondre

    Il se justifie un peu trop. Le Président MARTI à dû lui rappeler qui était le patron…..

    J'aime 12
    J'aime pas 6
  8. FRiER henri' 17 juin 2022 at 17h- Répondre

    C est toujours une grande gueule. Il marche bien les premières années puis ça se calme et il part. C est ce qu il a fait à Castres. Il est parti sans se retourner .Je pense qu il est surfait.

    J'aime 1
    J'aime pas 5
  9. LE DACQUOIS 17 juin 2022 at 18h- Répondre

    T AS EU RAISON CHRISTOPHE , ces jeunes certes doues mais avec un ego et un melon surdimensionne pour leur age commencent a nous emmerder , qu ils fassebnt donc leurs preuves dans la duree ! faut pas oublie qu a cause des declas de Mr Melon1er Jalibert , y a un medecin du club qui se retouve sur le carreau !!

    J'aime 3
    J'aime pas 2
  10. Publicité