Christopher Tolofua : « Je n’ai plus le droit à l’erreur »

Christopher Tolofua : « Je n’ai plus le droit à l’erreur »

5 décembre 2020 - 11:34

5 Commentaires

Publicité

Auteur d’un début de saison mitigé, le talonneur du Rugby Club Toulonnais, Christopher Tolofua s’est confié dans les colonnes du Midi Olympique de ce vendredi pour évoquer son aventure avec le XV de la Rade.

Ce-dernier indique avoir été victime d’une blessure à une cheville lors du premier match amical de préparation. C’est pour cette raison qu’il n’a pas pu démarrer la saison avec le RCT. Extrait:

« J’ai été victime d’une entorse à la cheville dès le premier match amical contre Grenoble, ce qui m’a éloigné des terrains quelques semaines. Durant ma convalescence, les autres talonneurs ont eu leur chance et ont donné satisfaction. Alors j’ai fait en sorte de travailler pour revenir en forme. Dès lors que j’ai eu ma chance j’ai senti que je montais en puissance. »

Il a dû ensuite suivre une préparation physique pour perdre du poids et retrouver sa forme physique. Extrait:

« J’ai suivi une procédure de préparation physique, ce qui m’a permis de perdre du poids et de retrouver mes sensations. Je suis passé de 135 kg à 124 kg. J’aimerais désormais tomber à 120 kg, mais cette préparation m’a aidé à me sentir plus à l’aise sur le terrain. »

Christopher Tolofua concède avoir été dépassé par Anthony Etrillard et Bastien Soury dans la hiérarchie des talonneurs du RCT. Extrait:

« Vous pouvez le dire, en début de saison je suis passé numéro 3… C’est toujours contrariant mais cela atteste de la qualité de ce groupe : tu n’as pas le droit de baisser de rythme, ce qui nous pousse à être toujours meilleurs. Nous avons des profils différents et je pense sincèrement que le coach ne s’est pas trompé. Puis au poste, personne ne se tire dans les pattes et le collectif prime à tous les coups. »

Pour conclure, le talonneur Toulonnais indique ne plus avoir le droit à l’erreur. Il est conscient de devoir montrer l’exemple et de ne plus faire de faute sur le terrain. Extrait: 

« Désormais, je n’ai plus de crédit : je dois montrer l’exemple, faire zéro faute, être un leader de jeu, de combat, aider les jeunes à se sentir à l’aise, les rassurer sur le terrain et qu’ils voient d’un coup d’œil que tu es là pour eux. Je n’ai plus le droit à l’erreur. Les sélectionneurs, les coachs ou encore les préparateurs physiques ont toujours été très exigeants à mon égard. Ils attendent toujours plus de moi et même lorsque j’ai l’impression d’atteindre un bon niveau de jeu, ils savent que je peux être encore meilleur… C’est une pression évidente mais aussi le moyen de se fixer des objectifs ambitieux. »

Publicité

5 Commentaires

  1. Publicité

  2. Calamity yan 5 décembre 2020 at 11h- Répondre

    je n’ai rien contre ce joueur, j’étais content de son arrivée au RCT mais au dernier match lors des 25 premières minutes il a commis :
    2 mauvaises touches (ou mésententes avec ses partenaires)
    1 faute bête sifflée
    1 faute inversée par l’arbitre
    1 en avant
    5 « occasions » de rendre le ballon à l’adversaire en première mi-temps ; alors le club et les supporteurs peuvent attendre qu’il fasse enfin ce qu’il annonce dans cet interview. Sinon c’est un joueur puissant en mêlée et à l’impact. Etonnant que la rigueur des Saracens ne l’ai pas fait progresser la-dessus.

    • F.BO. 5 décembre 2020 at 14h- Répondre

      Entièrement d’accord, il vient des Saracens et son expérience devrait apporter davantage et les erreurs commises lors des précédents matchs sont malgré tout surprenantes. Mais bon, s’il en est conscient et qu’il se ressaisit (on va voir sur le terrain), ça fera du bien pour l’équipe.

  3. Name 5 décembre 2020 at 12h- Répondre

    Non, en effet, plus droit à l’erreur.
    L’ardoise est déjà bien copieuse…

  4. Pierrot-de-Nice 83 5 décembre 2020 at 13h- Répondre

    quand même extraordinaire que ces joueurs avec le pognon qu’ils gagnent se se suivent pas mieux que ça.. la condition physique c’est leur outil de travail le plus important. Ne pas faire un max c’est quand même sans parler de faute professionnelle une sacrée négligence.

  5. Rahan 83 5 décembre 2020 at 18h- Répondre

    Indiscipline récurrente, je ne crois pas qu’il pourra s’améliorer.
    Il n’a jamais réussi à gommer ses défauts depuis ses débuts à Toulouse. Très prometteur à ses débuts mais n’a jamais progressé .
    Un numéro 3 effectivement.

  6. Publicité