Cinq anciens joueurs du FC Grenoble renvoyés devant la cour d’assises !

Cinq anciens joueurs du FC Grenoble renvoyés devant la cour d’assises !

22 septembre 2022 - 11:33

2 Commentaires

Publicité

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Bordeaux a renvoyé ce jeudi devant la cour d’assises de Gironde trois anciens rugbymen du FC Grenoble suspectés de viol en réunion, ainsi que deux autres anciens joueurs grenoblois mis en examen pour non-empêchement de crime, a-t-on appris de source judiciaire.

L’affaire remonte au 12 mars 2017. Une jeune femme avait déposé plainte au lendemain du match de Top 14 entre l’Union Bordeaux-Bègles et le FC Grenoble.

Celle-ci avait quitté en état de choc l’hôtel où résidait les joueurs du FCG .

La jeune femme d’une vingtaine d’années avait alors expliqué aux policiers avoir rencontré plusieurs joueurs Grenoblois dans un bar après le match. Une fois en boite de nuit, elle aurait été victime d’un trou noir puis se serait retrouvée totalement dénudée dans une chambre d’hôtel entourée de joueurs.

Dans cette affaire, plusieurs joueurs Grenoblois avaient été placés en garde à vue : Denis Coulson, Rory Grice, Loïck Jammes, Dylan Hayes et Christopher Farrell. Les trois premiers avaient été mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour viol en réunion et placés sous contrôle judiciaire.

Ces-derniers avait indiqué avoir eu une relation consentie avec la jeune femme.

Après un premier supplément d’information ordonné en mars 2020 par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Bordeaux pour que la défense ait accès à certaines pièces de procédure, cette même juridiction avait ordonné, le 27 mai 2021, un nouveau supplément d’information aux fins de mise en examen de Dylan Hayes et Chris Farrell.

Ces deux ex-joueurs du FCG qui n’avaient donc pas été inquiétés dans un premier temps avaient ainsi été mis en examen par un magistrat instructeur désigné, respectivement, les 6 et 28 juillet 2021 pour “non-empêchement de crime”. C’est l’infraction pénale pour laquelle ils comparaîtront, leurs trois anciens coéquipiers étant donc soupçonnés de viol en réunion.

Publicité

2 Commentaires

  1. Publicité

  2. Name 22 septembre 2022 at 15h- Répondre

    A une époque où les prisonniers font du karting et où on va emmerder les allocataires du RSA pour travailler : il est déplorable qu’on ne réouvre pas le bagne.
    D’autant plus qu’il va bientôt falloir agrandir le radoub de l’Arsenal pour le futur porte-avions. Et que c’est bien ce genre de gars qui devrait y piocher à la petite cuillère, plutôt que des machines, des immigrés ou des titulaires du RSA condamnés au travaux forcés.

    J'aime 4
    J'aime pas 2
  3. Lou provençau 23 septembre 2022 at 13h- Répondre

    Personnellement c’est bien pire que le bagne et les travaux forcés que j’infligerais à ce genre d’individus. Les violeurs méritent bien pire que ça…. !

  4. Publicité