Claude Atcher dément une rumeur et décide de porter plainte : « Tout est dans la presse ! »

Claude Atcher dément une rumeur et décide de porter plainte : « Tout est dans la presse ! »

18 mai 2024 - 9:10

0 Commentaire

Publicité

Comme vous le savez, Claude Atcher a été placé en garde à vue mardi et mercredi dans le cadre d’une enquête pour suspicion de favoritisme et prise illégale d’intérêts lorsqu’il était directeur général du GIP France 2023.

Il a ensuite été libéré après 48 heures de garde à vue.

Interrogé via Actu Rugby, Claude Atcher s’est confié sur cette garde à vue.

Il indique être sorti de garde à vue sans qu’aucune charge n’ait été retenue contre lui. Extrait:

« J’ai été entendu à ma demande. Il est intéressant de préciser que la garde à vue est aussi un outil à disposition des enquêteurs pour pouvoir interroger sur un temps long et dans un lieu clos quelqu’un à qui ils ont besoin de poser un grand nombre de questions. C’était le cas puisqu’ils avaient pour moi 48 pages de questions ! Je suis ressorti de cette audition sous le label garde à vue sans charge contre moi. »

Il dément ensuite une rumeur. Extrait:

« Contrairement à ce qui a été évoqué dans la presse, aucune question n’a été posée sur les voyages à San Francisco et au Japon. Ce n’était pas le sujet de l’audition. »

Pour rappel, c’est le Canard Enchainé qui avait dévoilé cette histoire de déplacement à San Francisco effectué en 2018 avec son épouse, aux frais du GIP. Pareil pour le séjour au Japon pour la Coupe du monde de 2019.

Il apporte des précisions via Actu Rugby. Extrait:

« J’ai été interrogé sur le sujet le 22 novembre 2022 par les inspecteurs généraux des finances et j’avais été extrêmement clair : le voyage à San Francisco n’était pas un voyage de vacances puisque c’était dans le cadre de la Coupe du monde de rugby à 7.

J’y suis allé au titre de DG du GIP pour rencontrer les présidents de fédérations sur place et aussi des partenaires du 7 qui sont devenus des partenaires de la Coupe du monde. Ma femme m’a accompagné mais j’ai payé son billet comme j’en ai fourni la preuve. Je ne l’ai pas payé avec l’argent du GIP, je ne suis pas assez con pour faire cela.

Pour ce qui du voyage du patron de GL Events en 2019 au Japon, il n’avait pas besoin que je lui paye son billet. Il a été avec ses collaborateurs et il s’est payé le sien. Aucun voyage des personnes citées n’a été payé par le GIP. »

Il affirme être totalement serein. Extrait:

« Je suis sorti libre et serein pour la suite de l’enquête et je suis déterminé à ce qu’on aille au bout de la vérité. »

Pour conclure, Claude Atcher explique qu’il va porter plainte. Extrait:

« Quand je suis entendu par les gendarmes et le procureur, ils me disent ‘on est dans un secret total’. Six heures après tout est dans la presse. Il y a quelque chose qui ne va pas. »

Publicité

0 Commentaire